Jeu de pistes … Triplé BMW et Marc Coma reprend la tête en moto

A la veille de l’étape Marathon en Libye, sur deux roues les positions évoluent en tête. Marc Coma reprend la tête devant Cyril Despres qui s’est offert une petite séance de jardinage. Il ne fut pas le seul, mais le Français pointe désormais à plus de sept minutes de l’Espagnol.  

En 450 cc, Bruno Da Costa signe le scratch de la catégorie, mais Olivier Pain reste en tête au général malgré un problème électrique.

Chez les autos, Guerlain Chicherit efface la déception de la veille ou il avait laissé beaucoup de temps en dépannant très sportivement Jean Louis Schlesser, en s’imposant ce samedi devant les deux autres BMW X3. Premier triplé BMW cette année, et sans doute pas le dernier avant la fin de ce Rallye OiLibya de Tunisie, L’armada des trois BMW X 5 devance le Proto Dessoude de Christian Lavieille.

Au classement général provisoire, l’Argentin Orlando Terranova conserve la tête avec un peu plus d’une minute d’avance sur son équipier le Russe Léonid Novitskiy et l’étonnant Nicolas Misslin  qui ne cesse d’épater avec l’un des proto Mitsubishi  » usine  » qu’il vient tout récemment d’acquérir. Assez peu chanceux ce samedi, Eric Vigouroux concède environ cinquante aux leaders.

A la veille de l’étape marathon en Libye, les événements se bousculent sur deux ou quatre roues… En tête au départ ce matin, Cyril Despres a vécu une journée relativement difficile. Deux erreurs de navigation lui coûtent la première place au profit de Marc Coma qui reprend le commandement avec plus de sept minutes d’avance.

L’addition est lourde, mais le Français sait que la course est loin d’être terminée. Jordi Viladoms progresse avec une régularité de métronome. Deuxième de l’étape et troisième au général, le Catalan tente de coller aux basques des deux leaders. Derrière, la navigation a fait des victimes et de précieuses minutes se sont envolées, notamment pour David Casteu et « Chaleco » Lopez.

A l’arrivée, Marc Coma lâchait :

« La spéciale était assez difficile aujourd’hui et il ne fallait pas se perdre. J’ai eu très peur de ne pas aller au bout car à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée, la mousse à l’arrière a commencé à fondre. Je perds du temps bien sûr, mais je suis vraiment content d’être là et le premier de surcroît, ce n’est pas si mal. L’étape marathon est très longue et je pense qu’elle sera déterminante pour la suite de la course. »

Alors que Cyril Despres son adversaire malheureux ce jour déclarait :

« Les choses ont assez mal commencé ce matin. Dès le km 30 j’ai sauté une note, et je me suis engagé sur la mauvaise piste. Le temps de faire demi-tour, cela m’avait déjà coûté très cher. Plus loin, un petit décalage de 100m, nouvelle erreur et encore de nombreuses minutes qui s’envolent. Cette étape n’était pas facile et il faudra bien négocier la Marathon. »

Dans la catégorie 450 cc, Bruno Da Costa, 3ème du dernier Rallye du Maroc, empoche la victoire du jour. Au général, on le retrouve à la 3ème place, alors qu’Olivier Pain, toujours en tête et Luca Manca, deuxième ont connu des ennuis mécaniques. Pour le Français, problème électrique dès le km 16… Coupure moteur et réparation sur la piste avant de repartir le couteau entre les dents. Pour l’Italien, panne d’essence avant d’atteindre le ravitaillement…

Toujours dans la catégorie, l’ex-rugbyman Christian Califano a chuté sans gravité. Un peu sonné, il a été ramené en hélicoptère jusqu’à l’arrivée. Mais plus déterminé que jamais, Christian a  cependant décidé de repartir ce dimanche !

En quad, c’est Karim Dilou le Champion du Monde de la spécialité qui s’impose aujourd’hui devant Lionel Lainé.  La navigation a aussi posé problème pour eux. Au général, le Français conserve toujours largement la tête de la catégorie en se classant  20ème au général.

Chez les autos, on l’a dit sensationnel triplé BMW aujourd’hui avec une victoire de Guerlain Chicherit devant Leonid Novitskiy et Orlando Terranova. Christian Lavieille complète ce quatuor. Au général, pas de changement. L’Argentin conserve la première place devant Le Russe et le Français Nicolas Misslin sur Mitsubishi, suivent ensuite Chicherit, Lavieille et Schlesser.

L’heureux vainqueur de l’étape racontait : 

« Je voulais attaquer aujourd’hui pour rattraper mon « gros » retard d’hier. Au km 40 j’ai rattrapé Christian Lavieille et je suis resté derrière lui pendant 100 km. J’étais furieux car je voulais rouler vite. Ce qui est frustrant c’est d’être « bloqué » comme cela, alors que notre stratégie était l’attaque… »

Lequel tenait à préciser :

« Nous avons laissé passer Guerlain dès le premier coup de Sentinel. Nous avons vraiment joué le jeu et s’il est resté si longtemps derrière, c’est que nous ne l’avons pas vu. Je suis désolé pour lui, mais c’est la course. Sur la Marathon, il faudra gérer au maximum et ramener la voiture intacte demain soir. De nombreuses difficultés nous attendent encore… »

Le leader Orlando TERRANOVA, concluant :

« Je suis resté très prudent aujourd’hui en ouvrant la piste. La navigation était assez compliquée, mais nous n’avons pas fait d’erreur. L’étape de demain est très importante et je vais ménager ma voiture. En 2008, nous avions eu un problème avec le turbo en Libye et je fus contraint à l’abandon. Cette année, la voiture est très fiable. »

Eric Vigouroux perd quant à lui une cinquantaine de minutes pour un tuyau de direction assisté écrasé !

En T2, le Russe Varentsov conserve la tête de la catégorie devant François Lethier et Michele De Nora. La navigation ne fut pas une partie de plaisir pour eux non plus.

Chez les camions, Alain Coquelle réalise le scratch sur son Renault Kerax, bien content d’en finir après une dure journée !

Ce dimanche, morceau de bravoure de cette 27ème édition avec la première partie de l’étape Marathon. Derj-Oubari,

sera la plus longue spéciale de toute l’histoire du rallye de Tunisie. Sans assistance le soir, étape marathon oblige !

Cette étape aura une couleur unique, celle du sable…

Gilles  Gaignault

Photos : Alain Rossignol

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply