Championnat de France des Rallyes : On n’arrête plus Dany Snobeck victorieux du Lyon – Charbonnières

 

Décidemment !

Déjà victorieux l’an passé et couronné Champion de France des Rallyes à l’automne dernier, le vétéran – il est âgé de 63 ansDanny Snobeck a récidivé ce samedi, en enlevant la première manche du Championnat, millésime 2009 !

Au volant de sa Peugeot 307 WRC, Dany a en effet enlevé samedi soir le Rallye Lyon-Charbonnières, épreuve d’ouverture du Championnat de France.

Il devance Jean-Sébastien Vigion et Olivier Marty, tous deux au volant d’une Peugeot 2007 S2000

Une manche ou malgré la conjoncture économique, pas moins de …186 concurrents se sont retrouvés au départ !

Michel Pérrin, le Président du Comité d’Organisation nous lâchant devant le Casino de Charbonnières ou était installé le podium de départ :

« En début d’année, nous n’étions pas a&aussi optimiste. D’ailleurs, certains partenaires n’ont pas souhaité poursuivre leur engagement. L’ASA Rhône a du travailler dur pour proposer un rallye correct . »

Et, franchement on ne peut que saluer le formidable résultat qui se traduit par cet inattendu plateau réunissant 186  voitures !

Avant le départ, Dany Snobeck le vainqueur sortant nous déclarait :

« Je reviens comme l’année dernière pour me faire plaisir, vous faire plaisir et faire un beau spectacle. Je n’ai pour seule ambition de faite tout le rallye. Si les routes restent sèches, je ne vois pas comment être devant. Je m’attends à tout avec mes rivaux. Il va certainement se passer plein de choses… »

Il ne croyait pas si bien dire, l’ami Dany qui fêtera ses… 63 printemps dans deux semaines !

Celui que l’on présentait comme le vainqueur possible, déjà lauréat du Charbo Il y a deux ans, David Salanon, de son coté expliquait :

«  En 2007, c’était une surprise de m’imposer sur ce Rallye. La 307WRC est l’auto la plus magique que j’ai pu piloter. Je tenais à être là cette année. Je reviens en toute décontraction avant le départ mais je vais être concentré dés le départ »

Effectivement, Salanon démarrait fort et vendredi soir se retrouvait au volant de sa Peugeot 307 WRC, en tête de l’épreuve avec un mince écart sur ses plus proches poursuivants. Ne possédant que 19’’6 d’avance sur la 307 WRC  de Dany Snobeck et 19’’7 sur Marty sur une Peugeot 207 S2000.

Pourtant la messe était comme on va le voir, loin d’être dite… Samedi matin dés la première spéciale du jour – la quatrième longue de 26,2 km – disputée dans le superbe cadre des Monts du Beaujolais entre Les Ardillats et Chiroubles, le Stéphanois Salanon comme trop souvent, partait déjà à la faute ! Comme il y a un an, David abandonnait alors qu’il menait le Rallye. Avec son coéquipier, Jean Luc Séon, David sortait de la route au quatorzième kilomètre de ce premier chrono du jour. A la faveur d’un premier meilleur temps depuis le départ,  »l’inusable et inoxydable » Dany Snobeck copiloté par Gilles Mondésir s’emparait alors du commandement devant Jean Sébastien Vigion et Eric Yvernault. La troisième place revenant au tandem de la 207 S2000  Olivier Marty-René Belleville.

Du coup, la course était relancée. Mais l’expérience tout au long de cette seconde journée allait une fois de plus, une fois encore finir par payer. Car toujours rapide, ne commettant pas ou peu d’écarts, ce diable de Dany Snobeck fonçait vers une nouvelle victoire, au fil des épreuves chronométrées et revenait finalement à Charbonnières samedi soir, une nouvelle fois en grand vainqueur.

Car débarrassée de David Salanon, la 307 WRC  Numèro 1, alignait dés la spéciale Marchampt-St Cyr Le Chatoux, suivant celle de Chiroubles ou l’infortuné Salanon avait fauté, un nouveau meilleur temps consécutif. Creusant ainsi irrémédiablement l’écart en tète de ce 61éme Rallye Lyon-Charbonnières.  Très performants le matin, la paire Vigion – Yvernault confortait sa seconde place et la première du Trophée BF Goodrich.

Spéciale après spéciale, le classement général allait en rester là. Et, Snobeck renouvelait son exploit de 2008 !

Sur le podium installé devant le Casino de Charbonnières, Dany Snobeck racontait :

«J’ai eu une super auto durant tout le rallye avec un super copilote et une super équipe. Nous nous sommes fait plaisir. Ma voiture a bien évolué par rapport à l’an passé. La Peugeot 307WRC est en gros progrès partout. Je suis très content que mon dauphin soit Jean-Sébastien Vigion que je soutiens cette saison.»

Un Jean-Sébastien Vigion, brillant dauphin et lui aussi ravi :

«C’est bien de commencer le Championnat de cette manière. Battre Olivier Marty chez lui n’était pas évident. Nous avons été performants tout le week-end. Merci à mon équipe qui a construit une voiture fiable et compétitive en très peu de temps.»

Olivier Marty, le régional du jour, ajoutant :

«Je suis soulagé d’avoir réussi à terminer le rallye malgré des difficultés dans les dernières spéciales et des problèmes de températures d’eau et d’huile durant une grande partie de la journée. Je ne pouvais plus trop attaquer. C’est même exceptionnel de sauver une place sur le podium.»

Cette manche d’ouverture se termine donc par un triplé, un quadruplé Peugeot même !

Le Team Pavérani Compétition ouvre le score
Avec François Pelamourgues et Luc Escharavil dans le Top 20 du classement final, le Team Pavérani Compétition remporte la première manche du Championnat de France Team avec dix-huit points. Le Team Bozian Racing et le Team Barroso Sport suivent à deux points.

De cette première manche du Championnat de France 2009, nous retiendrons aussi la superbe performance du jeune pilote Corse de Corte,  Pierre Campana. Secondé par la très expérimentée Sabrina de Castelli, Campana remporte la Suzuki Cup au volant de sa Swift Numéro 91 préparée par le Team Rougier sports à Alès. Ce duo s’impose pour la première des six manches de la Suzuki Rallye Cup – FFSA devant Jérémi Ancian et Damien Mezy, deuxièmes, et Cédric Durand et Guillaume Labadie, troisièmes.

Nous y reviendrons.
 

Enfin, associés pour la première fois, Pierre Marché et Julien Rebut remportent la première manche de l’histoire du Volant Peugeot 207. Franck Véricel, avec Marielle Maccioni, et Frédéric Comte, avec Jean-François Prats, complètent le podium.

 

Gilles Gaignault
Photos : Jean Claude Lamorlette

Le classement  général du Rallye Lyon-Charbonnières:

1. Danny Snobeck (Peugeot 307 WRC) 1h44’29"5
2. Jean-Sébastien Vigion (Peugeot 207 S2000) à 2’33"9
3. Olivier Marty (Peugeot 207 S2000) à 2’59"2
4. Canivenq (Peugeot 207 S2000) à 3’37"5
5. Pierre Roche (Subaru Impreza WRC) à 3’42"5
6. Gilles Nantet (Porsche 996 GT3) à 4’58"2
7. Hervé Vericel (Porsche GT3) à 6’37"2
8. Emmanuel Guigou (Renault Clio R3 Maxi) à 6’50"3
9. G. Guebey (Peugeot 206 WRC) à 9’38"9
10. P. Greiffenberg (Fiat Punto S2000) à 9’51"8

Sport

About Author

admin

Leave a Reply