24 Heures du Mans Moto : Victoire de Yamaha

 

La Yamaha N°7 d’Igor Jerman – Steve Martin et Gwen Giabbani a remporté dimanche les 24 Heures du Mans. motos 

La moto du YART (Yamaha Austria Racing Team) au commandement depuis la troisième heure de course a devancé la Honda N° 111 des Français Steve Plater – Sébastien Charpentier – Matthieu Lagrive  et la Suzuki N°1 de l’équipage Vincent Philippe – Guillaume Dietrich – Barry Veneman du SERT (Suzuki Endurance Racing Team), l’équipe de Dominique Méliand, victorieuse de l’épreuve Sarthoise en 2007 et 2008.

Ancien pilote de Superbike, l’Australien Steve Martin se disait heureux de cette victoire :

«C’est vraiment incroyable. L’engouement pour cette course est extraordinaire comparé au Superbike. Ce qui m’a fait découvrir l’endurance, c’est l’ambiance  et cela m’a poussé à rejoindre l’équipe.  ».

Gwen Giabbani a fait un superbe début de course et Igor des relais superbes au cours de la nuit.

Son coéquipier Gwen Giabbani était visiblement lui aussi satisfait de sa course :

«Cela fait du bien de gagner car il y a maintenant onze ans que je cours pour tenter de l’emporter.On a rencontré aucun souci avec la moto, tous nos ravitaillements se sont bien passés. De plus, on n’a eu aucune chute ».
Du coté du Team Honda, second ce week-end  pour son retour dans l’épreuve mancelle ou il était absent depuis 2001, on peut franchement se mordre les doigts d’avoir vu ses pilotes chuter à des moments cruciaux, alors que la N°111, pointait  en seconde position mais à cinq tours et semblait posséder tous les atouts pour l’emporter.

« Cette deuxième place on va s’en contenter»

Racontait l’ancien Champion, Bernard Rigoni, patron de la compétition chez Honda France, avant de lâcher :

«On a montré un gros potentiel malgré une longue absence en endurance. On va cogiter sérieux pour tout écraser lors du prochain Bol d’Or en septembre à Magny cours ».

Du côté des tenants du titre, troisièmes seulement ce dimanche, le constat était pourtant curieusement beaucoup moins positif  comme l’expliquait très calmement le boss, Dominique Méliand :

«Ce sont des 24 heures comme je ne l’espérais pas. Quand on vient ici, on vient pour gagner. On gagne ou on prend les places de consolation. Or aujourd’hui, on a la consolation de la consolation puisqu’on finit sur la troisième marche. Pour gagner des courses avec des gens en face qui sont aussi pressés et qui ont envie de gagner, il faut être fin prêt pour que tout concorde bien: les pneumatiques avec la moto et la moto avec les pneumatiques, pour que dans les conditions que nous avons eues ce week-end, ça marche »

 

Le classement  général final :

1. Igor Jerman-Steve Martin-Gwen Giabbani (Slovaquie-Autriche-France) Yamaha n°7 : 727 tours
2. Steve Plater-Sébastien Charpentier-Matthieu Lagrive (GB-France) Honda n°111 à 5 tours
3. Vincent Philippe-Barry Veneman-Guillaume Dietrich (France-Hollande-France) Suzuki n°1 à 11 tours
4. Jean-Louis Devoyon-Raphaël Chèvre-Frédéric Jond (France-Tchéquie-France) Suzuki n°69 à 18 tours
5. Grégory Junod-Hervé Gantner-Vincent Houssin (Suisse-France) Suzuki n°41 à 31 tours

Moto Moto - Endurance

About Author

admin

Leave a Reply