F1 : Une page se tourne définitivement pour Ron Dennis et aussi l’équipe McLaren

 Le passé et le présent du Team McLaren : Ron Dennis et Martin Whitmarsch

Ce jeudi, l’emblématique Ron Dennis, l’homme qui dirigea d’une main de fer, plusieurs décennies durant, la prestigieuse équipe McLaren, a définitivement tournée une page de sa vie, de McLaren et aussi de la F1

En effet, Ron Dennis depuis le rachat en 1982, de l’équipe fondée par le regretté pilote Néo-zélandais Bruce McLaren, décédé le 1er juin 1970, lors d’une séance d’essais privés sur le circuit britannique de Goodwood prés de Southampton, était l’un des hommes forts de la discipline.

Un manager avisé, respecté, écouté et craint tout à la fois par ses rivaux mais aussi par le pouvoir sportif, la FIA et aussi par le grand argentier, surtout lorsque ce dernier dirigeait l’équipe Brabham, aujourd’hui disparue de la scène des Grands Prix, alias Bernie Ecclestone.


L’annonce de son retrait définitif n’est pas franchement une grosse surprise.

Le patron du groupe McLaren avait tout récemment  – le 16 janvier – cédé les rênes du département F1, à Martin Whitmarsh. Aujourd’hui, Ron abandonne toutes ses fonctions dans le domaine de la course.

Et pour poursuivre sa brillante carrière, il vient d’être nommé Directeur exécutif de l’autre secteur de la société : McLaren Automotive.

Laquelle est essentiellement axée sur le développement des berlines et limousines de sport.

Car après avoir dominé des années durant le monde des GP, Ron Dennis rêve dorénavant de conquérir le monde des bolides haut de gamme. Et son objectif avoué est bel et bien de parvenir à lancer un tout premier modèle dès 2011.

Une McLaren surpuissante capable de damer le pion aux plus belles GT de routes actuelles !
Les Aston Martin – Mercedes – Maybach – Bugatti et autres Ferrari et Maserati sans oublier les somptueuses Bentley…

On sait que cette  décision, Ron Dennis l’a pris seule. Après plusieurs décennies à courir le monde, après avoir tout gagné et après avoir côtoyé et drivé avec bonheur les plus grands pilotes de F1 comme Niki Lauda – Alain Prost ou l’inoubliable Ayrton Senna, Ron accusait  un certain ras le bol. Il est vrai que si cette vie semble idyllique pour le commun des mortels, elle exige une présence permanente 365 jours par an, sans relâche.

Avec les années, la passion s’estompe… Et vient le temps de prendre du recul pour tenter de profiter un peu de la vie…

Car la vie du milieu est une vie d’égoïste. La passion ne se partageant pas ou peu  laisse très peu,  trop peu de temps, à la vie de famille !!

Tous un jour, connaissent ce phénomène de lassitude…

    Ron et son financier Mansour Ojjeh

Ron Dennis, n’y a pas échappé et à son tour a été rattrapé par le désir et l’envie de connaître et de vivre autrement :

« Lorsque j’ai annoncé le 16 janvier dernier que je passais la main à mon adjoint Martin Whitmarsh, on m’a questionné de nombreuses fois pour savoir si je serais bien présent à Melbourne pour le premier Grand Prix de la saison. Ma réponse alors avait été "oui". J’y suis effectivement, évidemment, allé mais plus comme patron de l’équipe. J’ai ressenti une sensation finalement assez étrange pour moi. La course suivante, à Sépang en Malaisie, je l’ai suivi devant mon poste télé. Activité que j’ai finalement trouvé à ma grande surprise plutôt facile à gérer après autant d’années passées sur les circuits. Décision que j’ai pris seul. Et je suis vraiment enthousiaste concernant mes nouvelles activités et je n’ai aucune inquiétude avec Martin seul aux commandes de l’équipe de GP.»

Au final, Ron Dennis aura passé… vingt-sept années sur les circuits de F1. Une sacrée trandhe de vie !

  Ron et son ultime  » trouvaille  » Lewis

Sous son règne, le Team McLaren a accumulé les succès et les titres mondiaux. Il laisse en héritage, « une pépite » : Lewis Hamilton.

Lewis Hamilton qu’il à découvert tout jeune alors qu’il débutait et se lançait dans le karting… Lewis, qui sous le management de Ron est devenu l’an dernier, Champion du Monde dès sa seconde saison en Grand Prix. Lewis Halmilton que Ron compare à trois anciens Champions qu’il a eu la chance de driver : Nikki Lauda, Alain Prost et Ayrton Senna.

Good luck mister Dennis.

Gilles Gaignault
Photos : Bernard Bakalian

L’ultime bonheur un soir d’automne à Sao Paulo…

F1

About Author

admin

Leave a Reply