GP de France à Flins : Du rififi en perspective au gouvernement

 

D’un coté il y a le Ministre de l’environnement et du développement durable Jean Louis Borloo qui s’est tout récemment déclaré le 7 avril dernier au micro de la chaine BFM  hostile et résolument opposé au projet de la construction d’un circuit automobile sur le site de Flins –Les Mureaux.

Jean-Jacques BOURDIN (BFM – RMC) : "Un mot sur un circuit de formule 1 à Flins en région parisienne, c’est vrai ou pas ça ?"

Jean Louis BORLOO (ministre du développement durable et de l’écologie) :

" j’avais vu ce mistigri, si j’ose dire, sortir, cela avait été évoqué dans le cadre du plan de relance, il y avait même eu un amendement voté dans une des deux chambres, je me suis battu contre bien sûr. Ce circuit de Formule 1 à Flins, il s’agit de cela précisement, n’est plus dans le plan, il a été retiré, il était sur des champs de captage d’eau donc, pour moi, ce problème est réglé, de surcroît, ce sont des espaces qui sont réservés au Schéma directeur de la région Île-de-France pour l’eau, pour une agriculture de proximité, une agriculture biologique. J’ai vu que des gens continuaient dans un grand quotidien du soir à dire qu’ils étaient contre… Mais le problème est, en l’état, réglé !"

Et de l’autre, un simple secrétaire d’état aux sports, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France de rugby, Bernard Laporte qui lui soutient, un  hypothétique GP de France à Flins

Curieusement, Bernard Laporte a participé à une conférence de presse pour présenter le projet de Flins. Et ce sans avoir pris la peine, ni le temps de recontacter les défenseurs du second projet, situé lui dans le Val d’Oise !!!

Curieuse conception des choses….

Et ce d’autant plus qu’en octobre dernier comme nous le rappelait ce mercredi, Jean Pierre Beltoise, il les avait rencontré et trouvant le projet ‘’ Pole Val de France ‘’  un dossier de qualité, en les quittant,  leur avait déclaré : «  Prenez rendez-vous avec Bernie Ecclestone, je vous accompagnerais  » !!!!!

Alors pourquoi organiser une conférence de presse pour présenter et soutenir le projet adverse sans prendre la peine d’en avertir au moins ses interlocuteurs du dossier ‘’ Pole Val de France  » Curieuse conception de la vie pour Bernard Laporte ! Lequel, précisons-le, n’en est pas, à sa première bourde …

Car on n’ose imaginer qu’il ne soit finalement qu’un ‘’ go between ‘’ un intermédiaire de luxe !

Et ce d’autant plus que comme nous l’avons déjà démontré, le site retenu dans les Yvelines est loin, très loin de faire l’unanimité. Et que s’il présente quelques avantages comme celui de se trouver dans une zone depuis longtemps dédiée à l’automobile avec les usines Renault et PSA, il n’en présente pas moins de sérieuses raisons de se montrer sceptiques, quant à sa faisabilité.

Rappelons quelques motifs  que soutiennent les multiples opposants : Terrain  en partie situé en zone inondable – Lignes à haute tension – huit stations de pompage alimentant quotidiennement 400.000 franciliens.

Mais aussi et surtout en cette période de récession et de très grave crise économique le dossier présenté par Pierre Bédier le Président du Conseil Général des Yvelines doit être financé par des fonds publics ! On parle de 120 millions… Mais en vérité, on est loin, très loin du compte car tous les cabinets d’architectes sérieux contactés, nous ont assurés que l’enveloppe avec les terrains à traiter (zone inondable) et les lignes haut tension (à enterrer), il y en a pour une petite fortune…

La preuve ?  Tous les derniers circuits de GP construits ont tous coutés la bagatelle de 350 à 400 millions d’€ !

C’est notamment le cas du circuit de Portimao prés de Faro en Algarve au Portugal, qui vient tout juste d’ouvrir.

Et les travaux des autres grands circuits Européens modernisés ces dernières années ont coutés cher. Rien que pour le bâtiment principal qui abrite les stands, les salles de réunions, de presse, les loges VIP – très important – la direction de course, la salle de chronométrage, etc… Le montant atteignait à chaque foisn pas loin de 100 millions d’€…  Rien que pour le bâtiment !!!

Alors, prévoir pour l’ensemble des dépenses de l’éventuel circuit de Flins, une enveloppe aussi infime que 120 millions d’€, cela frôle le ridicule et le grotesque ! Ne parlons pas de mensonge…

De qui se moque-t’on en délivrant ces chiffres complétement ridicules et erronés par rapport à la vérité ?

Reste qu’on voit mal à l’heure actuelle, le département des Yvelines gravement touché comme l’ensemble des régions Françaises par le chômage et les entreprises qui mettent la clé sous la porte, investir les sommes gigantesques que nécessite la réalisation d’un circuit automobile de standing mondial ! Et ce d’autant plus que Monsieur Bédier le Président du Conseil Général des Yvelines, escomptait financer son projet, avec les revenus de la taxe professionnelle… Laquelle a été récemment supprimé par le Président de la République….

Comprenne qui pourra !

Et répétons-le ne parlons pas des centaines et centaines de recours. Nous ne reparlerons pas des projets actuellement bloqués depuis des années et des décennies pour certains comme la Piscine Molitor, l’extension des stades Jean Bouin et Roland Garros !!! Tous situés dans le XVI ème arrondissement de Paris.
 
Reste à connaître l’avis du Président de la République et de son Premier Ministre, deux hommes plein de bon sens et de logique, curieusement pourtant bien discrets et silencieux sur ce dossier alors qu’ils monopolisent pourtant les média, pour un oui ou pour un non !

Certes la France doit retrouver son GP de France. Mais pas à n’importe quel prix, n’ importe où, sous prétexte que notre pays doit avoir son épreuve au calendrier du Championnat du Monde.

D’ailleurs la F1 intéresse t’elle vraiment encore les Français ?

Pas si sur ! A preuve les affluences minimes ces dernières années à Magny cours. Car ne nous méprenons pas, ce n’est pas le circuit nivernais situé à 200 km de Paris, qui est la cause de cette désaffection. Mais bel et bien le monde de la F1. Renault, double Champion du Monde de F1 avec Fernando Alonso, n’a pourtant jamais fait exploser ses bons de commande. A son grand regret…

La F1 est un show qui se déplace comme un chapiteau de cirque un peu partout ou on veut bien ‘’ casquer ‘’ des fortunes, pour recevoir ce spectacle, pourtant en chute libre depuis de nombreuses années et qui tout compte fait n’intéresse vraiment que tous ceux qui en vivent !

A l’étranger Spa, Hockenheim, Montréal et même Shangai n’en peuvent plus financiérement!!

Et, Zeltweg – Estoril -Kyalami -Imola – Anderstorp –  Zandwoort – Détroit – Indianapolis ont, au  fil des ans jeter l’éponge….

Reste que Jean-Louis Borloo, Ministre de l’écologie ne se gêne pas pour déclarer son opposition à la construction du circuit de Flins, pour des raisons évidentes d’écologie. Mais aussi de bon sens. Il faudra expliquer aux électeurs qu’on va investir des millions pour le sport le plus professionnel, alors que les Yvelines comptent tant de demandeurs d’emplois…

Comment Bernard Laporte qui ne connaît franchement pas grand-chose à la compétition automobile, peut-il confirmer que le site de Flins est bel et bien le meilleur projet. Alors qu’il avait dit rigoureusement la même chose aux défenseurs du second dossier ,celui du Pole Val de France dans le Val d’Oise il y a quelques mois !  Comme nous le martelait ce mercredi Jean Pierre Beltoise !

« Nous voulons garder le Grand Prix de France de Formule 1, qui fait partie de notre patrimoine sportif, pour cela, il faut réunir plusieurs paramètres, dont le premier est la construction d’un circuit. Ce premier paramètre est réglé, nous avons un président de Conseil général qui s’engage pour 120 millions d’euros. A Flins, nous avons la certitude que le circuit sera construit. Le projet de Sarcelles, je l’ai trouvé magnifique, mais il n’y a pas d’argent.» Assure Laporte !

Ces propos sont bien ceux tenus par Bernard Laporte lors d’une conférence de presse organisé pour présenter le projet de Flins, en compagnie de Pierre Bédier, Président du Conseil Général des Yvelines, Jean-Michel Willemotte, architecte du projet, et …. Nicolas Deschaux, Président de la FFSA!

 

Reste cependant un sérieux écueil. Dénicher ‘’ LE ‘’ promoteur pour organiser ce Grand Prix de France.

Le Groupe Lagardère semblait en pole position avec le soutien actif de l’ancien quadruple Champion du Monde, Alain Prost.

Mais en a-t-il véritablement l’envie après la publication de l’appel d’offres lancé.

Effectivement, le Conseil Général des Yvelines a tout d’abord  publié ‘’ officiellement ‘’ un DCE (Dossier de consultation d’entreprise) en date du 18 mars dernier sous le Numéro AO 09130904. Ce document servant à chiffrer le montant des travaux de la construction et les délais suivant les plans fournis par le très réputé cabinet d’architecte retenu, celui de Jean Michel Willemotte.

Quelques jours plus tard, en date du 26 mars, publication d’un avis d’appel public à concurrence pour la délégation de service public de l’exploitation d’un circuit automobile et de son complexe à Flins. Et intitulé

« Contrat d’affermage pour un circuit destiné à accueillir le GP e France »

Lequel s’adresse à un promoteur potentiel. Mais ‘’ surprise ‘’, ce dernier devra s’engager pour…  dix ans ! Et non pas pour le seul GP de France de F1 mais pour l’exploitation complète à l’année du site !!!

« Avec obligation d‘accueillir le GP de France de F1 chaque année eu égard à l’objectif général de développement économique et de la promotion de la filière automobile (durée 120 mois) »

C’est clair, il ne s’agit pas ou plus de dénicher un promoteur pour le Grand Prix mais bel et bien d’un promoteur qui s’engage pendant dix ans à gérer le circuit que se propose de réaliser le Conseil Général des Yvelines !

Bon courage à celui qui se laissera séduire…

Nous lui conseillons vivement de prendre déjà connaissance du contrat actuel liant la FFSA à Bernie Ecclestone et publié en pièce-jointe !!!!

Mais à propos des publications faites par le Conseil Général en date des 18 et 26 mars, quid du permis de construire ???

Comment, peut-on raisonnablement lancer des appels d’offres sans l’obtention du permis de construire ? Et en toute connaissance de cause des innombrables et centaines de recours !

Ce jeudi, nous publierons l’entretien que nous a accordé ce mercredi Jean Paul Huchon, le Président du Conseil Régional de la Région Ile de France. Lequel comme Jean Louis Borloo se déclare résolument contre le projet de Flins…

N’en déplaise à Pierre Bédier et à ses soutiens…

Gilles Gaignault
Photos : Flavien Deleine – Olivier Thibaud

A propos des contrats signés par la FFSA avec Bernie Ecclestone (lire ci-dessous) et publiè sur notre site le 7 novembre dernier)

http://www.autonewsinfo.com/index.php?option=com_content&task=view&id=2195&Itemid=226

GP France F1

About Author

admin

Leave a Reply