Philippe Couesnon nous a quittés

 

C’est notre ami Dominique Wozniak de retour de Nogaro ou il venait de participer à la manche inaugurale du tout nouveau Championnat Racecar qui nous a appris ce mardi une bien triste nouvelle :

Le décès de l’ami Philippe Couesnon !

Philippe Couesnon ?

Un passionné du monde de la course. Aussi bien en circuit qu’en rallye mais aussi en course de cote.

Fidèle acteur des épreuves du Championnat de France de la Montagne au temps des inoubliables et majestueuses Groupes B (Porsche 911 SCRS), puis parmi les instigateurs du Groupe  »GT de série  » au volant d’une Porsche 968 CS et d’une Ferrari 355, c’est avec bonheur que Philippe Couesnon était revenu à la course de côte l’été dernier.

Grâce à l’arrivée des  »GT spéciales", désormais autorisées par le règlement, Philippe avait enfin réalisé son retour dans sa discipline de prédilection au volant d’une Maserati Trofeo 4200 GT et mise au point par Marc Gervasoni.

Son absence sur le Championnat de France de la Montagne ces dernières années n’était pas définitive mais seulement une parenthèse.

Car Philippe était un homme de passion  et de défis et cela on le sait depuis bien longtemps qui possédait plus d’une corde à son arc !

Pourtant, c’est dans un environnement dédié à la médecine, que Philippe a grandi et il aurait été tout naturel d’exercer sa profession d’ostéopathe. Mais la passion de l’automobile sera la plus forte, c’est sur la route que s’accomplira sa destinée.

C’est grâce à la complicité de Philippe UllmannASP Compétition – ainsi que Marc Gervasoni Gemosport – que Philippe a sillonne l’été dernier le magnifique parcours de la célèbre Course de Côte du Mont Dore chère au Docteur Auriacombe ainsi que celui du Limonest – Mont Verdun.

Ce n’est pas pour autant qu’il avait arrêté sa complicité avec son ami de toujours Patrick Bourguignon dans le cadre du Challenge ASAVE et du Championnat de France VHC d’endurance au volant d’une Porsche 930 Turbo.


Mais Philippe ce n’est pas que l’univers de la course. !  C’est des tonnes d’histoires et d’aventures toutes plus folles, dingues et exceptionnelles les unes que les autres. Et qui ont jalonnées son brillant parcours

Sous les couleurs de son écurie Espace Racing, c’est le monumental record du monde des 500.000 kilomètres  ‘’non stop’’ au volant d’une Peugeot 607 HDI, en … 355 jours !


C’est surtout aussi 45 Records du Monde.


Et le souvenir également de la préparation des Alfa Roméo. Dont celles que pilota au Monte Carlo, le regretté Georges Houel. Curieusement décédé, il y a un an le même jour, le 10 avril !!!  Coincidence… ou rendez-vous de potes ?

Nous l’avions croisé tout récemment dans Boulogne ou il demeurait lorsqu’il était à Paris car sinon, il vivait à Nantes. Et, il nous avait confié ce soir-la, être ravi de savoir que le fils de son ami, Jacques Panciatici, le jeune espoir Nelson, avait enfin trouvé un volant en GP2, au sein de l’équipe Italienne Draco.

Selon ses dernières volontés, Philippe qui est décédé vendredi dernier 10 avril, sera incinéré et ses cendres dispersées sur les pentes de la célèbre Course de Cote du Mont d’Or.

Son royaume de pilote, tant il adorait ce parcours qu’il avalait avec ses bolides.

Salut Philippe

Gilles Gaignault

Nécrologie

About Author

admin

Leave a Reply