GT FFSA à Nogaro : Bornhauser, le Champion 2008 imprime déjà la cadence avec Groppi !

  

  
 En ce jour de Pâques, et malgré une météo des plus capricieuses depuis deux jours, le public s’est comme à l’habitude déplacé en masse sur le circuit de Nogaro pour fêter le sport automobile français.

Et quelle fête pour l’avant dernière apparition des GT1 sur les pistes du Championnat de France ! Un plateau magnifique et des conditions climatiques très « humides » furent autant d’ingrédients qui ont permis de vivre une première course tout d’abord sage puis à rebondissements après l’entrée en scène du safety-car…

Finalement, et pour la deuxième année consécutive, Patrick Bornhauser associé cette fois à Laurent Groppi impose la Saleen S7R du Team Larbre Compétition sur la plus haute marche du podium devant la Corvette C6R du Team Luc Alphand Aventures pilotée par le duo Hernandez-Ayari. La  Corvette C5R de Laurent Cazenave et Jean-Claude Police, préparée par le DKR Engineering, complétant ce tout premier podium de la saison.

Noël au balcon…Pâques aux tisons…enfin presque !

A Nogaro, c’est principalement la pluie qui s’est invitée ce week-end en pays Gersois. Une pluie qui n’a pourtant pas découragé les spectateurs venus nombreux pour fêter les Coupes de Pâques !

Les protagonistes du Championnat de France GT se sont donc retrouvés sur une grille de départ bien arrosée et une piste à l’adhérence parfois plus que précaire.

Dès le passage des feux au vert, la Corvette C5 de Jean-Claude Police, poleman, prend le meilleur envol et se dégage rapidement du peloton avec aisance. Un peloton, qui compte tenu des circonstances se montre particulièrement sage, peut-être plus qu’à l’habitude, sans doute pour ménager les pneumatiques… Derrière Police, Mérafina, Bornhauser et Debard tiennent le rythme, suivis de près par Ange Barde dont le V12 de sa Ferrari et sa mélodieuse musique, enchantent le public.

Tous les ténors du GT se trouvent aux avant-postes et quelques GT3 viennent même s’immiscer dans le peloton où l’on trouve également l’unique GT2 de Frédéric Lelièvre et Philippe Polette du Team IMSA Performance.

Les positions seront quasiment figées jusqu’au 11ème tour, où Wilfried Mérafina, alors en seconde position, part à la faute à Caupennes et retombe à la septième place. La course est encore calme mais les écarts commencent à se creuser…jusqu’au moment où la Lamborghini de Patrice Madeleine? sort assez violemment de la piste? nécessitant alors  l’intervention du safety-car…

L’entrée de la voiture de sécurité coïncide précisément avec l’ouverture de la fenêtre de ravitaillement…

Ce sont alors les Team Managers qui « prennent le pouvoir ».

Tempête sous les crânes pour régler sa stratégie et opérer le ravitaillement, au moment opportun. Mérafina, ouvre le bal suivi de la meute…transformant les stands en… une véritable station de métro aux heures de pointe !

La course devient alors confuse, mais Laurent Groppi, ayant repris le volant de la Saleen, ne rate pas l’occasion de prendre la tête alors que le safety-car s’efface. A ses basques se trouvent désormais Soheil Ayari en seconde position, puis Sébastien Loeb avec la Ferrari Maranello de Solution F, Laurent Cazenave, Olivier Panis, Yvan Lebon et Jean-Philippe Dayraut. Bref, que des cadors !

Alors qu’il reste dix sept minutes de course, Laurent Groppi attaque et peu à peu prend définitivement le meilleur sur la Corvette de Soheil Ayari, en creusant un écart substantiel tandis que Sébastien Loeb, se retrouve sous la menace directe du palois, Laurent Cazenave.

L’explication tourne à l’avantage de la Corvette C5R. Pendant deux tours, c’est alors face à la Corvette C6R d’Olivier Panis que la Ferrari du Champion du Monde des Rallyes doit résister. Bien que la Ferrari soit plus rapide en vitesse de pointe, la Corvette se montre plus efficace dans les parties lentes et Olivier Panis … en grand pistard, finit par prendre le dessus sur le pourtant brillant rallyman, toujours trés à l’ise en circuit.

Au commandement, Laurent Groppi, « remplaçant » de  la dernière heure du Portugais Pedro Lamy à Nogaro, fait désormais cavalier seul en tête sur une voiture qu’il connaît particulièrement bien pour l’avoir déjà conduite lorsqu’il roulait dans la structure Oreca en compagnie de Nicolas Prost.

Intouchable, il permet à son écurie, le Team Larbre Compétition de signer un premier succès cette saison, pour le plus grand bonheur de toute l’équipe et celui du Champion en titre, l’ Orléanais, Patrick Bornhauser.

Soheil Ayari et Bruno Hernandez montent sur la deuxième marche du podium avec la Corvette C6R du Team Luc Alphand Aventures cependant que la C5 du DKR Engineering de Jean-Claude Police et Laurent Cazenave, termine sur la troisième marche du podium, juste devant leurs équipiers, Eric Debard et Olivier Panis sur la C6.

Joli performance du tandem Sébastien Loeb – Ange Barde qui prend une belle cinquième place sur la Ferrari 550 Maranello de Solution F, qu’ils ont pourtant découvert, en arrivant sur le circuit de Nogaro !

Le Tarres Team place sa Saleen, confiée à Didier Cormoreche et Olivier Porta, à la sixième place.

Alors que Larbre Compétition empoche la victoire, la seconde Saleen d’Olivier Dupard et Yvan Lebon, termine cette première course… dans le rail, à la hauteur de l’école de pilotage !

Les dégâts sont tels que l’équipe est hélas malheureusement forfait pour l’épreuve de lundi.

Une victoire un peu au gôut amer…

Photos : Infoscourse

Gt ffsa

About Author

admin

Leave a Reply