Carrera Cup à Nogaro : Aux Teams Sofrev et Graff les premiers lauriers !

 

Au lendemain d’essais qualificatifs décevants, l’équipe Sofrev ASP managée par Jérome Policand a parfaitement su réagir  dimanche lors de la première course du week-end pascal. Alors que l’on pouvait s’attendre à un grand résultat pour le Graff Racing, c’est finalement l’équipe de Jérôme Policand qui l’emporte empochant un inattendu doublé Estre – Beltoise.

Dimanche matin, l’état de la piste était quasiment le même que lors des qualifications quand les pilotes investissaient la piste en vue de la toute première course de la saison. Asphalte glissant, température fraîche et petite pluie fine obligeaient tous les concurrents, sans exception, à s’élancer en pneus sculptés et avec des réglages différents selon que les pilotes tablaient sur une amélioration des conditions ou au contraire une dégradation pendant la course.

On notait l’absence sur la grille de départ de Luc Rozentvaig, dont la voiture était malheureusement clouée à l’immobilité en raison d’un problème de transmission.

Kevin Estre et Anthony Beltoise renversent la vapeur

Lors du départ, une certaine nervosité régnait chez les pilotes et plusieurs d’entre eux se laissaient aller à faire avancer de quelques mètres leur voiture avant même l’extinction totale des feux rouges. Julien Canal se montrait un peu plus hésitant que son compagnon d’équipe Renaud Derlot, qui virait en tête au premier virage. Derrière eux, Makowiecki s’élançait également très bien, de même que Kevin Estre. En ‘’B’’ Hassid ne conservait pas l’avantage de sa pole position puisqu’il se faisait immédiatement déborder par Gérard Tonelli.

Au terme du premier tour, Derlot devançait donc Canal, Makowiecki, Badey, Estre, Beltoise, Parisy, Gabillon, Guillot et Sébastien Loeb. Très vite, des batailles s’organisaient à tous les niveaux, tant en A qu’en B. En ‘’B’’ d’ailleurs, on voyait Christophe Jouet se hisser en tête après quelques tours.

Tandis que Canal et Derlot s’expliquaient en tête du peloton, derrière, entre Badey et Estre, la bagarre est également intense. A l’amorce du septième tour, le Lyonnais finissait par forcer le passage sur son ex-équipier du Graff Racing et s’infiltrait donc en quatrième position, tandis que Badey effectuait une courte excursion hors piste, dont Beltoise et Parisy profitaient, pour gagner un rang.

Déchaîné,l’ancien kartman  Kevin Estre, fondait ensuite sur Makowiecki, qu’il doublait dès l’entame du neuvième tour ! Disposant d’une voiture manifestement mieux adaptée aux conditions de piste très délicates, le pilote du Team Sofrev ASP inscrivait dès lors Canal et Derlot dans sa ligne de mire. Les deux sociétaires du Graff Racing allaient-ils résister ?

Avec encore 50% de la distance à parcourir, il y avait des raisons d’en douter, d’autant que Beltoise, survolté, ainsi que Tonelli, de retour en tête du B, confirmaient la superbe santé des voitures du Team Sofrev ASP.

La réponse  ne tardait pas et tombait dès le dixième passage quand, après s’être débarrassé de Canal, Kevin Estre se portait en tête après avoir pris le meilleur sur Renaud Derlot. Sur le même rythme,Anthony Beltoise profitait de la situation pour déborder lui aussi tous ces pilotes.

La messe était donc dite et sauf problème majeur, rien n’allait pouvoir empêcher une victoire de l’équipe Sofrev ASP dans cette course, y compris en ‘’B’’ Gérard Tonelli effectuait un véritable festival, finissant d’ailleurs à quelques secondes seulement de Sébastien Loeb, excellent neuvième pour sa rentrée en Porsche Carrera Cup.

Au terme d’une course spectaculaire où les affrontements n’ont jamais manqué, Estre et Beltoise offraient le doublé à Sofrev ASP tandis que Mike Parisy, revenu de loin, signait ses débuts chez Larbre par un premier podium. Moins à l’aise dans ces conditions, les voitures du Graff Racing devaient se contenter des accessits, alors qu’elles avaient pourtant dominé les essais.

Dans l’ultime tour, Jean-Luc Beaubelique privait Henry Hassid de podium en le débordant in-extremis. Le pilote de Limoges permettait ainsi à l’équipe Sofrev ASP de réussir l’exceptionnelle performance de placer ses quatre voitures sur les podiums du A et du B ce week-end !

Un bilan presque inespéré au vu des résultats obtenus en essais samedi.

L’heureux vainqueur, Kevin Estre, déclarait :

« Après une qualification difficile, je n’étais pas très confiant. J’ai effectué un bon départ, ce qui m’a permis de me hisser immédiatement dans le peloton de tête. Il y a eu une belle bagarre avec Nicolas Badey au début. Ensuite, je suis revenu sur Mako, Julien et enfin Renaud. Dès lors, j’ai cherché à creuser un peu l’écart face à Anthony et à bien gérer l’état de mes pneumatiques. L’an dernier, c’est un peu ce qui m’avait posé problème. J’ai beaucoup appris dans ce domaine. Je remporte ma première course pour mes débuts dans l’équipe de Jérôme Policand, j’en suis vraiment heureux. C’est une belle récompense que je suis ravi d’offrir à toute l’équipe. »

Son dauphin et néanmoins partenaire, Anthony Beltoise ajoutant :

« Je m’attendais à un week-end très difficile comme l’ont confirmé nos qualifications. Nous avons beaucoup travaillé hier soir pour essayer d’inverser la tendance. Nous avons trouvé une bonne solution manifestement puisque la voiture marchait très bien. Il était impossible d’aller chercher Kevin en fin de course, il a donné une superbe prestation aujourd’hui. Je le félicite d’ailleurs. Pour moi, c’était très important de marquer un maximum de points. Mission accomplie. L’équipe fait le doublé et elle gagne en B, c’est génial de débuter la saison comme ça. »

Quant au troisième, Mike Parisy, il racontait lui :

« J’ai rencontré mon ingénieur jeudi, j’ai découvert l’équipe, la voiture… bref tout était nouveau pour moi quand je suis arrivé ici. Alors terminer troisième pour ce qui était notre première course, c’est très encourageant. Pour moi, il ne fait aucun doute que nous serons très vite dans le coup cette saison. »

Et Sébastien Loeb concluait :

« Les pneus se sont dégradés assez vite et le comportement de la voiture ne me plaisait pas trop. Il faut que nous revoyions les réglages pour la seconde course. Je me suis retrouvé derrière Guillot et une fois que j’ai pu le doubler, je me suis détaché un peu et j’ai fait une course un peu en solitaire. »

 Lundi Le Graff remet les pendules à l’heure  avec un triplé …

 

A la domination du Team Sofrev ASP dimanche, a succédé une contre offensive assez radicale du Graff Racing en ce lundi de Pâques. En réalisant le triplé, Renaud Derlot, Ludovic Badey et Julien Canal ont quelque peu remis les pendules à l’heure après la désillusion de la veille.

Il ne restait plus que quelques traces d’humidité, principalement hors de la trajectoire, lorsque les vingt concurrents s’élançaient pour la seconde course du week-end. Renaud Derlot réussissait parfaitement son envol face à Badey tandis qu’Estre se montrait immédiatement menaçant face à Julien Canal. Le vainqueur de la veille n’attendra même pas la fin du premier tour pour déposséder le pilote Graff de la 3ème place. Tandis qu’en B, Henry Hassid se plaçait solidement en tête du pack devant Jouet et Tonelli, Derlot devançait donc Badey, Estre, Canal, Beltoise, Parisy, Mako et Sébastien Loeb à la fin du premier tour.

Sur une piste où sortir de la trajectoire comportait clairement quelques risques, les tentatives d’intimidation étaient limitées. Au fil des tours, les deux pilotes de tête semblaient se détacher du reste du peloton. Entre Makowiecki, Beltoise, Parisy et Gabillon, la tension montait et même si chacun restait parfaitement fair play, on s’attendait à tout moment à quelque chahut…

A la mi-course, Julien Canal reprenait la 3ème place à Kevin Estre, qui semblait connaître quelques délicatesses avec sa voiture dans les phases de freinage. Les trois pilotes du Graff Racing, qui avaient repris leur ordre de départ, ne faisaient dès lors que consolider leur place en tête de la course et personne ne se montrait en mesure de priver l’équipe de Jean-Philippe Grand d’un cinglant triplé en ce lundi de Pâques.

Pour Kevin Estre, le chaud d’hier allait contraster avec le froid de ce lundi quand son pneu avant droit finissait par rendre l’âme en pleine ligne droite de l’aérodrome. Le pilote Sofrev AS Events abandonnait dans le 16ème tour, laissant sa place à Fred Makowiecki.

La fin de course était principalement animée par une bataille entre Makowiecki, Parisy, Beltoise et Gabillon. Du côté du B, Henry Hassid s’était mis hors de portée d’un retour de Gérard Tonelli, celui-ci en ayant fait de même avec Luc Rozentvaig. Au terme du 18ème et dernier tour, Renaud Derlot coupait la ligne d’arrivée le premier et renouait ainsi avec la victoire, un an après son dernier succès obtenu sur ce même circuit de Nogaro. De quoi se positionner confortablement en tête du classement général avant la prochaine course, les 8 et 9 mai prochains à Dijon.

Mais, laissons les héros du jour raconter

Renaud Derlot :

 « Toute l’équipe a travaillé jusqu’à 2h00 du matin hier soir pour résoudre un problème qui n’était pas mince. Ce triplé, c’est aussi le leur. J’ai réussi un bon départ et ensuite la course n’a pas été trop compliquée même s’il a fallu attaquer du début à la fin car Ludovic n’était jamais très loin. On avait fait de bons résultats en qualifs et moins bon hier sous la pluie. Nous redressons la barre aujourd’hui, c’était très important pour le Championnat. »

Ludovic Badey :

« La saison 2008 a été faite de beaucoup d’espoirs mais aussi de beaucoup de désillusions. On a très bien préparé cette saison et je dois reconnaître qu’en ce début de championnat, je me sens beaucoup mieux dans la voiture. On a bien travaillé avec mes équipiers pour définir des réglages adaptés. Cela faisait plus d’un an que je n’étais pas monté sur le podium, donc je suis super heureux. Nous avons une bonne base de travail et je suis persuadé que nous allons continuer sur cette voie. »

Julien Canal :

 « Je crois que nous avons bien fait de frapper un grand coup aux essais qualificatifs. Hier, nous n’avons pas joué le risque, plutôt la stabilité pour pouvoir prendre des points. Aujourd’hui, nous avons choisi des options qui se sont avérées très bonnes. La voiture a été parfaite du début à la fin et je pense que nous avons réalisé un premier week-end dans l’ensemble très encourageant. »

Sébastien Loeb (9ème) :

« J’ai pris un meilleur départ aujourd’hui et cela m’a permis de rester avec le groupe au début. J’étais devant mon équipier Frédéric Gabillon dans les premiers kilomètres et je ne voulais pas non plus le bloquer, donc je l’ai laissé passer. Ensuite, je suis resté quasiment dans le même rythme que les pilotes devant moi, mais il m’en manquait un tout petit peu pour rester collé avec eux. Je continue de progresser et par rapport à ma dernière participation à Albi, j’ai réduit l’écart avec les meilleurs pilotes, c’est le point positif. Il faudrait maintenant que j’arrive à faire de bonnes qualifications, car c’est une clé très importante pour l’obtention d’un bon résultat dans cette discipline. »

Classement général provisoire :

 1. Renaud Derlot (31 pts) – 2. Julien Canal (22 pts) – 3. Kevin Estre (21 pts) – 4. Anthony Beltoise (21 pts) – 5. Mike Parisy  (20 pts) – 6. Ludovic Badey (18 pts) – 7. Frédéric Makowiecki (14 pts) – 8. Frédéric Gabillon (10 pts) – 9. Sébastien Loeb (5 pts) – 10. Gérard Tonelli (2 pts) – 11. Marc Thomas Guillot ( 2 pts) – 12. Henry Hassid (1 pt)

Porsche Cup

About Author

admin

Leave a Reply