Abarth 500 : le scorpion survitaminé … aux amphétamines

 

L’Italie nous livre une belle et fort agréable surprise !

Sous le nom ressuscité d’Abarth, c’est en fait une Fiat 500 survitaminée que vous conduisez, ou plutôt pilotez !

Marquée du signe du scorpion (le préparateur de génie Carlo Abarth était né sous ce signe) : le ton est donné! Et l’esprit Abarth est bien de retour. Démonstration !

Pour se mouvoir, l’Abarth est dotée d’un moteur 4 cylindres 1.4 T-Jet à 16 soupapes turbocompressé, développant 135 chevaux à 5 500 tr/mn. Son couple affiche 180 Nm à 2500 tr/min et peut grimper jusqu’à 206 Nm à 3 000 tr/mn en mode Sport avec le système dénommé Overboost.

Celui-ci peut être activé par l’intermédiaire d’un bouton  »Sport » que l’on retrouve dans l’habitacle. Il agit également sur la direction, qui devient alors plus ferme et plus précise. Côté consommation; l’Abarth 500 se révèle très raisonnable, même si concrètement, il est difficile au volant de cette sportive de descendre à 5,4l/100 km en cycle mixte, comme l’annonce le constructeur.

Sur route, par une simple pression sur le bouton  »Sport", la cartographie de la centrale électronique est modifiée et la pression du turbo est augmentée tandis que la direction se durcit. La 500 Abarth montre alors son véritable tempérament, bien épaulé par une boîte à 5 rapports bien étagés. Elle peut abattre le 0 à 100 km/h en 7 »9 et atteindre la vitesse maxi de 205 km/h (sur circuit, bien entendu).

L’Abarth 500 échappe au malus écologique grâce à des émissions de CO2 de 155g/km.
Extérieurement, cette 500 Abarth se distingue par une face avant retravaillée et largement aérée pour laisser respirer la mécanique, avec au centre de la calandre, l’emblématique scorpion. Le profil est caractérisé par un bas de caisse idéalement intégré et souligné par les grandes jantes alu de 16 pouces à huit branches.

Des jantes en alliage diamant de 17 pouces à 10 branches ou 5 trous sont en option. A l’arrière, le pare-chocs spécifique, le diffuseur aérodynamique, le double pot d’échappement et le becquet sur le hayon soulignent un peu plus le caractère sportif.

Le logo du scorpion est présent sur les silencieux comme sur les pots Abarth historiques. Sur les flancs, on retrouve les célèbres écussons Abarth traversés par un éclair tricolore, comme c’était le cas sur les 595 et 695 Abarth des années 60.

A l’intérieur, les sièges baquets (en cuir en option) offrent un maintien idéal et le volant 3 branches en cuir avec un méplat affirme un peu plus l’ambiance «course» de la 500 Abarth, comme le pédalier en aluminium avec des inserts en caoutchouc, le pommeau du levier de vitesses et la poignée du levier de frein à main en cuir. La planche de bord demeure toujours aussi minimaliste : logique pour une voiture conçue sur une base bon marché.

Cependant l’instrumentation se veut plus complète avec un manomètre, décalé sur la gauche du compteur central, donnant la pression du turbo et en son centre un indicateur à diode proposant au conducteur – au pilote –  un changement de vitesse pour un rendement optimal en fonction du choix possible entre une conduite "normale" ou "sport". La climatisation est automatique avec filtre anti-pollen. L’autoradio CD MP3 est doté de commandes au volant est de série, tout comme le système info-télématique "Blue&Me".


L’équipement de sécurité se complète encore par l’adoption de 7 airbags en série (deux à l’avant, deux airbags rideaux, deux airbags latéraux et un pour la protection des genoux), un record dans cette catégorie de voitures. Un toit panoramique fixe ou un toit ouvrant électrique sont disponibles en option.

L’Abarth 500 utilise également une fonction télémétrie permettant de mémoriser les données relatives à un parcours et de les associer à une session personnalisée (identifiée avec le nom du conducteur, le circuit, la date). Les informations enregistrées pourront être récupérées facilement et analysées, même à posteriori, grâce à la fonction "Analyse".

Recommandé pour les puristes qui recherchent à gagner quelques dixièmes de seconde sur circuit, ou les centièmes de litre de consommation sur route.


Pour les plus sportifs, Abarth propose en outre le kit  »Esse Esse » performance de 160 ch. Mais "qui peut le plus peut le moins" : une ultime version piste baptisée "Assetto Corse" développant …200 ch. pour un poids de 930 kg sera produite en… 49 exemplaires pour quelques poignées de privilégiés!

Enfin, la 500 Abarth est proposée en cinq teintes:

 Blanc – blanc nacré – gris – rouge ou noir et ce à un tarif déjà conséquent de 18.500 €. C’est, avouons-le un peu cher…

Mais quand on aime, on ne compte pas, n’est-ce pas!

Texte et photos : Gilles Gaignault et Olivier Thibaud

Fiat

About Author

admin

Leave a Reply