Toyota iQ: la quatre places compacte révolutionnaire !

Le grand constructeur japonais nous a habitués aux nouveaux concepts révolutionnaires, comme la Prius : la première voiture hybride (un moteur à essence associé à un moteur électrique) qui permet de réduire de façon très significative la consommation de carburant et que tout le monde veut désormais copier. Cette fois, avec l’ iQ, c’est une voiture de poche qui transporte quatre personnes dans moins de trois mètres!

Si la Smart Fortwo est une voiture urbaine à succès, elle présente l’inconvénient de n’offrir que deux places. De plus elle n’est pas vraiment adaptée à la conduite sur route.

Avec l’ iQ, Toyota a déployé des trésors d’ingéniosité pour faire tenir quatre personnes dans 2,985 mètres trés exactement. Une voiture à part entière, sans aucun compromis aux plans équipements et sécurité, ultra facile à garer et autorisant une conduite tout à fait satisfaisante sur route. En bref, un nouveau concept de mobilité qui ne manquera pas d’être rapidement copié par d’autres constructeurs.

Pour arriver à ce résultat, il a fallu innover totalement. Ainsi, le réservoir à carburant ultra-plat (120 mm d’épaisseur seulement!) a été glissé sous le siège du conducteur. La crémaillère de direction, placée haute, est assistée électriquement et non plus hydrauliquement (compacité et consommation en énergie moindre). Le bloc de climatisation miniaturisé tient dans le petit bloc au centre du tableau de bord.

L’ iQ peut emmener trois adultes (même de grande taille, 1,90 m) et un enfant (ou trois adultes et leurs bagages). Grâce à une planche de bord asymétrique, le siège avant passager est plus avancé que celui du conducteur. Les dossiers de sièges ultra-minces permettent d’offrir 40 mm supplémentaires aux genoux des passagers arrière, sans pour autant que le confort soit sacrifié. Autant de défis que Toyota a su relever.

Bien que la nouvelle iQ soit la quatre places sophistiquée la plus petite au monde, elle surclasse ses homologues en performances routières et se montre vive, agile et particulièrement amusante à conduire en courbe. Stable et sûre sur autoroute, elle peut atteindre les 170 km/h (dans les pays proposant des tronçons non limité en vitesse, bien entendu).

En ville, elle se faufile avec virtuosité dans le flot de la circulation, braque dans un mouchoir de poche (3,9 mètres de trottoir à trottoir) et trouve facilement une place où pouvoir stationner.

Des motorisations innovantes sont proposées : un essence 1,0 litre pouvant recevoir une boîte automatique à variateur (les vitesses varient sans à coups), un essence 1,3 litre avec mise en veille Stop & Start (pour une consommation réduite en ville) dont la sortie est prévue pour juin 2009 et enfin un Diesel 1,4 litre.

Le 1,0 litre essence ne rejette que 99g/km de CO2 : un record pour une quatre places qui vaut ainsi à l’ iQ, 1 000€ de… bonus écologique.

A cela il faut ajouter une sécurité renforcée, avec notamment un airbag de lunette arrière: une première mondiale!

Une sécurité active et passive sans compromis, saluée par la note maximale de 5 étoiles aux tests EuroNCAP sévérisés.

Les équipements de confort  » haut de gamme  » sont bien là au service du plaisir de conduire ce qui est réellement une vraie voiture. Agile en ville, l’ iQ s’insère confortablement et sereinement dans la circulation autoroutière, contrairement à une Smart qui sera à la peine, elle.

Cette puce a en définitive tout d’une grande : séduisante, propre et sûre !

l’ iQ est assurémment dès à présent la voiture citoyenne de demain!

Texte  et photos : Olivier THIBAUD

Toyota

About Author

admin

Leave a Reply