LMS à Barcelone : La pole pour Danny Watts et la Ginetta Zytek

 

Le pilote Britannique Danny Watts au volant de la Ginetta-Zytek du Team Strakka a décroché  à la surprise générale ce samedi  en 1’32 »492, sa première pole-position en LMS (Le Mans Series) sur le circuit de Catalan de Montmelo a Barcelone.

En l’absence des Audi  » usine  » et des Peugeot 908 HDi, occupèes à préparer leur futur duel aux prochaines 24 Heures du Mans, les  »privés » en profitent donc de l’aubaine aprés une saison 2008, ou ils n’ont eu droit qu’aux … miettes. Laissant la dernière manche de Silverstone et le titre à Audi et les succès à rèpétition des courses précédentes aux Peugeot

Watts s’élancera donc ce dimanche à 11h30, pour le départ des 1000 km de Catalogne, avec à ses còtès un autre Britannique, Darren Turner.  Lequel a installé en première ligne, la première des deux Lola Aston Martin officielles, crèditèe de 1’32 »942.

Venu en salle de presse, celui qui coacha un certain … Bruno Senna lorsqu’il roulait dans le Championnat de Grande Bretagne de F3, au sein du Team Raikkonen en  2005, nous lacha souriant et surpris :

 » Ravi de cette pole  vraiment inattendue. La seconde en quelques mois aprés celle que j’ai eu en A1GP en Chine à Chengdu  »

La seconde Aston, confièe au trio Charouz- Enge – Mucke, obtenant le troisième temp(1’33 »532)

La premiere des deux Pescarolo, la  version 2009 du tandem Boullion Tinseau est parvenue en 1’33 » 572 a s’intercaler et a s’emparer de la quatrieme place, precedant une troisieme Aston, privée celle- la, celle du Team Suisse Speedy Sebah et que se partagent l’ Ïtalien Belicchi, le Suisse Fassler et le jeune Francais Nicolas Prost et creditée de 1’33 » 724

La premiere des deux Audi RT10TDI, dorenavant inscrite par l’écurie privee Kolles et confiee  au duo Albers – Bakkerud ne pointe qu’a la sixieme place  en 1’34  »566 devancant les deux Courage Oreca, la Numero 10 d Ortelli Senna  1’34 » 442 precedant la 11 de Panis Lapierre 1’34 » 566

Hugues de Chaunac, le patron d’ Oreca, raconte.

 » Il faut rester realiste, nous ne sommes pas la ou nous pourrions etre. Avec cette voiture, nous sommes capables d’etre plus rapides. Nous devons mieux adapter l’auto au tracé. Les pilotes ont fait un bon boulot et c’est l’une des satisfactions de la seance. Bruno a reussi ses debuts malgre des essais relativement courts. Ce dimanche, il faudra etre fiable et ne commettre aucune faute pour viser le Top 5 »  

De son cote, le jeune espoir Brésilien qui debarque en endurance et decouvre le pilotage d’un gros proto apres avoir effectuè toute sa jeune carrière au volant de monoplaces, nous livrait ses toutes premieres impressions :

 » Ma qualification s’ est plutòt bien passèe, compte tenu du peu de roulage que j’ai pu avoir ce samedi. Avec les multiples drapeaux rouges durant les chronos, ce n’ ètait vraiment pas facile de sortir un temps. Nous avons encore du travail pour tenter de trouver le bon equilibre mais je pense que le podium n’est pas inenvisageable si nous realisons une course reguliere et sans probleme. L’objectif principal est d ‘ emmagasiner les kilometres et apprendre. Pour moi, ce sera une premiere, donc une nouvelle experience  »

Quant a Olivier Panis, lui  le tres experimente pilote, il lachait:

 » Entre la journee de vendredi et ce samedi notre voiture a evoluee dans le bon sens mais nous avons rencontre quelques difficultes pour mettre l’auto au point et l’ équilibre n’est pas encore optimum. En course, nous miserons sur la constance et surtout la fiabilite. Si nous parvenons a reunir ces deux parametres, cela peut s’averer payant  »

Derriere les Courage Oreca, on note la tres belle neuvieme place d’ une autre Courage, celle d ‘ une ecurie, Signature qui decouvre le monde de l’endurance. Mais eu egard a la trés grande experience de cette équipe que dirige avec talent depuis des annèes, Philippe Sinault, nul doute qu’elle ne tardera pas, a se montrer aussi brillante que dans les divers Championnats de monoplaces ou elle n’a cessèe de se mettre en evidence par le passè. Ce samedi pour son arrivee en LMS, sa Courage Judd que se partagent Pierre Ragues et Franck Mailleux réalise donc le neuvieme chrono des qualifs : 1’35 » 044

Se permettant de devancer la seconde Pescarolo  de la paire franco portugaise et composèe de Bruce Jouanny et Joao Barbosa : 1’35 » 412

La Lola Judd de Xavier Pompidou (Team Speedy-Sebah)

Débuts également remarqués de deux autres  » jeunes  » équipes tricolores : D’une part, le Team Alsacien Pegasus avec ses pilotes venus du VdeV et d’autre part, celle de José Ibanez managée par le sarthois Lionel Robert. Lequel des années durant fut le fer de lance de l´’équipe Cougar. Et, elle aussi également en provenance de la série VdeV, chère à Eric Van de Vywer. Les deux Teams  » Rookies  » n’ont pas ratés leurs débuts dans le LMS

En LMP2,  c est une Lola Judd, celle du Team Italien Racing Box qui s est montrèe la meilleure en 1’37 » 026

Dans la categorie GT1, la pole en 1’45 » 926 revient a la Corvette du Team Luc Alphand Aventures du trio Patrice Goueslard  – Yann Clairay et  » Lucho  » Alphand. Laquelle porte les couleurs d’autonewsinfo sur son capot, belle reconnaissance pour notre site.

Dorenavant chaussée de pneumatiques Dunlop, la Corvette, Numero 72, beneficie en realite du declassement de la Lamborghini que conduisent le Russe Roman Rusinov et le Hollandais Peter Kox, declassèe par les commissaires sportifs en debut de soiree pour boite a air non conforme selon ce que nous a confie, Daniel Poissenot, le directeur de course alors que nous quittions le circuit

Mais, comme nous l’a très justement précisé le Team-manager, Philippe Poincloux :

 » L’objectif Numèro 1 cette saison est de conserver le titre LMS -GT1 obtenu l’an dernier. Et donc nous avons avant tout chercher à trouver la meilleure balance et le meilleur compromis dans nos reglages en pensant avant tout à la course. Laquelle sera longue. Donc, nos pilotes ne cherchaient pas à rèaliser la pole mais bel et bien à bien règler la Corvette  »

En GT2, c est une Ferrari, la F430 celle de l’équipe JMW Motorsport de l’equipage  Robert Bell – Gianmaria Bruni qui s’ elancera en pole avec un chrono de 1’48 » 606. L’ équipe Francaise IMSA de Patrick Pilet et Raymond Narac, meilleure du clan Porsche, a realisée le troisieme temps

Grâce à un chrono de 1’48.752, obtenu au terme des vingt minutes d’essais, Pilet atteignait non seulement cet objectif mais positionnait l’équipe IMSA Performance Matmut comme la plus rapide des équipes Porsche au terme de cette séance.

« Je suis un peu frustré car j’ai commis une toute petite faute dans mon meilleur tour, laquelle me coûte probablement la pôle. Pour nous, la priorité n’est cependant pas les essais. Ce que nous voulons, c’est être bien en course et tout notre travail jusqu’à aujourd’hui, a porté sur celle-ci.

Gilles Gaignault

Photos: Infoscourse

La Lola Aston Martin de Nicolas Prost (Team Speedy-Sebah) cinquiéme des chronos

LMS

About Author

admin

Leave a Reply