Superkart : Les promesses de la saison 2009

 

C’est à Dijon que se déroulait ce dernier week-end de mars, le premier meeting du Championnat de France de Superkart, nous révélant les forces et les faiblesses potentielles de la saison 2009.

Eu égard aux difficultés financières des concurrents, nous craignions pour l’effectif, mais finalement le plateau avait fière allure, et nous assistâmes à deux courses très disputées. Certains n’avaient guère eu le temps de se préparer, ainsi un des protagonistes majeurs du championnat, Alexandre Sébastia sortait son matériel neuf (MSKart/VM) directement du camion, sans un seul tour de roulage !

 Le Champion sortant, Damien Payart au contraire avait peaufiné quelques améliorations sur ces échappements ou encore sa boite à air. Son ambition est double car le Championnat d’Europe se profile bientôt (1ère manche à Magny-Cours les 18 et19 avril)

Le samedi, la pluie perturbait les essais et la séance initiale de chronos. La 1ère grille de la saison se déterminait au cours de la 2ème séance après l’accalmie climatique.

Emmanuel Vinualès (1ère saison complète dans le cadre du Championnat) réalisait des le début un chrono imbattable : 1’20’’118’’’.

Un duel indirect se jouait pour l’extérieur de la 1ère ligne entre Denis Debus, motivé par son challenge étrennant un moteur de nouvelle génération (DEA apparu en championnat d’Europe 2008) et Antoine Lacoste.(PVP/FPE)

Surprise !  Damien Payart, l’archi favori cassait dès son lancement et du coup devait se contenter de son remarquable chrono sous la pluie, mais relégué assez loin, 13ème au cumul !

L’entame de la 1ère course correspond à l’envol parfait de Vinuales, Lacoste qui essaye de s’infiltrer, Debus un peu lent à se lancer qui se replace, et surtout Payart et Cyril Vayssié, tous deux  auteurs de départ canon qui gagnent déjà de nombreuses places.

Vinualès est au début le plus véloce en piste. Debus et Lacoste entament un duel, Payart est déjà en mouvement, il précède Poul Petersen, le vétéran danois venu tester son matériel, Vayssié, Focqué, Goullancourt et les deux Suisses Louvet et Gerber.

Vincent Caro a lui hélas raté son départ, Sébastia cherche ses marques et commence  à remonter. Payart au sixième passage  améliore le chrono de Vinualès et fond sur la tête de course. Puis passe sans coup férir Lacoste et Debus. Son rythme est effréné descendant les chronos à plusieurs reprises, il rejoint inévitablement le leader à mi-course.

Loin de se désunir après avoir été doublé, Vinualès donne la réplique à l’octuple Champion de France, il parvient dans les serrés à le repasser. Derrière les places sont acquises, Debus cède du terrain mais lâche Lacoste, Vayssié emmène Petersen, les Suisses sont à une encablure en équipe, Goullancourt a abandonné (piston). Sébastia d’abord bien revenu, plafonne, il parvient une fois à déborder Caro mais ce dernier réplique. Focqué connaît les affres d’une roue baladeuse et passe au ralenti.

La fin de course offre le spectacle du duel Vinuales-Payart, l’expérience de l’aîné paye sur le dernier tour. Le podium n’en demeure pas moins une satisfaction pour les trois élus méritants.

La course du dimanche est un bis repetita. La grille est inchangée selon le nouveau règlement de la discipline. Vinuales profite de sa pôle, Debus cette fois est plus prompt en action et passe un très court instant devant, Lacoste auteur toujours d’excellents départs tente de s’infiltrer mais doit se replacer, Vayssié et Payart réitère leurs envols bondissants. Caro rate bizarrement à nouveau son lancement !

Seule nuance, manque Petersen ! Lequel est obligé de partir des stands pour s’être malheureusement  pointé quelques secondes trop tard !

Gerber se sort assez violemment. Comme la vielle, Vinuales prend de l’avance sur Debus qui précède Lacoste et Payart revient sur leurs talons. Payart rejoue son récital, cette fois Vinuales résiste et l’emporte. Debus récolte un nouveau podium.

La course nous a enchanté par le duel entre Vayssié et Goullancourt durant toute l’épreuve, livrant un mano à mano sans répit pour le gain de la 5ème place, Petersen remonte juste derrière eux. Payart a profité de ces courses pour tester les gommes Bridgestone 2009 de bien meilleure facture que l’année passée et les valider.

Une interrogation à l’issue de ces épreuves s’éleva : A quand des livraisons pour que tout le peloton puisse en bénéficier ?

Texte et photos : Jean-Christophe Bourlat 

Course 1 : 1.Damien Payart – 2.Emmanuel Vinuales – 3.Denis Debus –  4. Antoine Lacoste – 5. Cyril Vayssiè – 6. Poul Petersen – 7.Jean Bernard Louvet – 8.Philippe Gerber – 9. Alexandre Sébastia – 10. Olivier Brossard

Course 2 : 1.Emmanuel Vinuales – 2.Damien Payart- 3.Denis Debus – 4.Antoine Lacoste –  5.Cyril Vayssiè – 6.Julien Goullancourt-  7.Jean Bernard .Louvet – 8.Alexandre Sebastia – 9.Vincent Carro – 10. Alain Rebus

Classement provisoire du Championnat : 1.ex-aequo Damien Payart et Emmanuel Vinuales (47 points)  3.Denis Debus (32 pts) –  4.Antoine Lacoste (26 pts) –  5.Cyril Vayssié (22 pts) – 6.Alexandre Sebastia( 19 pts) – 7.Olivier Brossard et Alain Rebus (15 pts) –

 

 

 

 

Karting

About Author

admin

Leave a Reply