PSA: Christian Streiff ne comprend pas

  

Christian Streiff, remercié par le conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën après deux ans à la tête du groupe, a jugé cette décision "incompréhensible", dimanche soir dans un communiqué.

« La décision du conseil de surveillance de PSA intervient alors que les résultats de la politique définie et mise en œuvre avec les équipes depuis deux ans permet au groupe PSA d’être bien armé face à la crise », déclare Christian Streiff.

Lequel Christian Streiff estime que le plan "Cap 2010" qu’il a lancé à son arrivée à la tête du groupe en février 2007, "a permis d’économiser 2,4 milliards d’euros en deux ans".

Il ajoute que le programme "Cash 2009" de gestion des liquidités pendant la crise "a pour effet une réduction significative des stocks".

Christian Streiff met aussi l’accent sur "la différenciation accrue des deux marques et la réussite du lancement de nombreux nouveaux modèles, le développement international, le renforcement du leadership environnemental".

« La communauté économique et financière a salué ces résultats », poursuit Christian Streiff.

« La décision du conseil me paraît donc incompréhensible », conclut-il.

PSA Peugeot Citroën s’est brutalement séparé dimanche de Christian Streiff, deux ans après son arrivée, pour le remplacer par un dirigeant du groupe sidérurgique Corus, Philippe Varin, jugeant que l’intensité de la crise rendait nécessaire un tel changement.

Peugeot

About Author

admin

Leave a Reply