Mercedes Classe E : belle, statutaire et grande routière

 
 

 

 

Tout d’abord un peu d’histoire…

Si l’on veut donner une filiation à la nouvelle Mercedes Classe E, il faut remonter au Salon automobile de Paris de … 1953 : Mercedes présente alors au Grand Palais, la 180, sa  première monocoque de tourisme.

Par la suite de 1955 à 1970, les structures des véhicules européens vont s’inspirer des principes portés par la 180 (pare-chocs élastiques, freins aérodynamiques, tableau de bord rembourré, rétroviseur jour-nuit…).

Cette voiture du segment moyen de gamme est plutôt spacieuse et dispose de multiples qualités en dépit de son moteur de conception ancienne. Le 1 767 cm³ à arbre à came latéral, aux performances modestes : 52ch autorisant une vitesse de croisière de 100-105 km/h et dépassant difficilement les 125.

Ces performances la classent à l’époque tout juste au dessus d’une Simca Aronde ou d’une Peugeot 403…

La 180 est d’emblée baptisée " Ponton " -de l’anglais "Pontoon" – ce qui désigne au sens premier un élément de automobile intégrant tout à la fois l’aile et le garde boue , c’est à dire sans aile apparente !

Ponton dans son sens européen, également adopté par les Britanniques, désigne donc un modèle de voiture dont les portières se fondent non seulement dans les ailes avant (portière avant) mais aussi aux ailes arrières (portière arrière).

Voilà pourquoi, Mercedes-Benz dénomme la 180 et celles qui la suivront de type "Ponton".

Ainsi donc la nouvelle Classe  E est déjà la … huitième génération de "Ponton" !

Pour la circonstance, Mercedes a pris un soin tout particulier à combler d’attentions les nouveaux acquéreurs. Ces derniers, généralement issus des propriétaires de Classe C et E, sont de grands rouleurs. Alors autant leur faciliter la vie à bord en privilégiant la sécurité et le confort, tout en les gratifiant d’un design valorisant.

Chez Mercedes, on aime  parler d’évolution plutôt que de révolution ! Normal quant on sait combien les voitures de la marque véhiculent une image statutaire.
Sur le plan esthétique, la principale différence, par rapport à la génération précédente, ce sont les phares monoblocs aux angles marqués qui remplacent l’ancien double optique rond.

A l’arrière, on retrouve les feux fins de la dernière évolution. Pour le reste, la silhouette reste identique mais gagne 3 cm en largeur et 1 cm en hauteur.

Mais les grands progrès se situent au niveau des motorisations pour lesquelles les ingénieurs ont amélioré les performances tout en réduisant les consommations et les émissions polluantes.

Ainsi, l’E250 CDI dispose-t-elle d’un nouveau 4 cylindres Turbo diesel 2,1 l de 204 ch.

Accouplé à une boite automatique 5 rapports il n’émet que 159g de CO2, mais surtout seulement 139g en boite mécanique!

Disponible en trois puissances (136, 170 et 204 ch.), sa puissance s’est accrue de 20% maxi et son couple de 25% maxi. Dans le même temps, la consommation de carburant et les rejets de CO2 diminuent de 23% maxi. Quant au 6 cylindres en V perfectionné avec la technologie dite BlueTEC ,une série de mesures visant  à optimiser la consommation, ainsi que la dépollution et le retraitement des gaz d’échappement), il représente à l’heure actuelle la motorisation Diesel la moins polluante du monde.

Ses valeurs d’émissions – exemplaires – sont d’ores et déjà inférieures aux normes antipollution d’après-demain (Euro 6)…

Côté essence (4, 6 et 8 cylindres), Mercedes-Benz offre un grand choix de moteurs éco-compatibles. De nouvelles technologies permettent de réduire la consommation de carburant de 22% maxi et d’abaisser les rejets de CO2 de façon significative.

Pour une conduite plus sûre, Mercedes offre des systèmes de sécurité pouvant intervenir avant qu’un accident ne se produise. C’est le cas notamment des systèmes d’aide à la conduite disponibles sur la Classe E.

L’ATTENTION ASSIST (détection de somnolence du conducteur via 70 paramètres de conduite)

Il alerte le conducteur dès que des signes de fatigue ou d’inattention sont détectés. Cet équipement est de série.

L’Assistant de vision de nuit (option)

Une caméra infrarouge permet de repérer et de réagir plus tôt à la présence de personnes, animaux ou objets sur la chaussée ou sur les bas-côtés.

Les Assistants de trajectoire (option)

Avertisseur de franchissement de ligne et détecteur d’angle mort.

Le DISTRONIC PLUS (option)

Régulateur de vitesse et de distance piloté par radar, évite les collisions avec le véhicule qui précède en freinant ou en arrêtant son propre véhicule.

L’Intelligent Light System + (option)

Eclairage actif dans les virages, automatisation du passage de mode feux de route-feux de croisement s’effectuant quasiment en continu afin d’éviter tout changement brutal de luminosité.

Le système PRE-SAFE (de série)

Si un accident menace de se produire ou ne peut plus être évité, la Classe E met tout en œuvre pour encore mieux protéger conducteur, passager avant et piétons.
A cela il convient d’ajouter les systèmes d’aide à la conduite tels l’avertisseur de limitation de vitesse (option), la caméra de recul (option) le PARKTRONIC et le stationnement guidé (option). Ce dernier signale les places de parking adéquates au conducteur et lui fournit les indications pour l’aider à se garer.

Les éléments de confort ont été particulièrement soignés. On citera les sièges avant climatisés (option), les sièges individuels confort à l’arrière (option), sièges avant multifonctions dynamiques avec fonction massage (option), pack mémoires (option) qui mémorise jusqu’à trois positions pour le siège conducteur, le volant et les rétroviseurs extérieurs.

Avec cette  nouvelle Classe E, c’est la route en toute sérénité !

Texte et photos ; Olivier Thibaud

Sport

About Author

admin

Leave a Reply