12 Heures de Sebring : La 908 Peugeot numéro 8 mène à la mi-course mais !

 !

 

C’est une 908 hdI Peugeot, la Numéro 08 qui occupe le commandement des 12 Heures de Sebring, à la mi-course (22H30 en France).

La voiture Française méne la course mais de peu devançant les deux Audi, la Numéro 2. Précédant la Numéro 1.

La seconde 908 HDi, la  Numéro 07 ne pointe qu’à la septième place à la suite d’un ennui avec son système de climatisation.
 
En fait si l’une des 908 HDi se trouve en tête, c’est principalement et avant tout grâce à sa stratégie. En effet, lors des ravitaillements, le Team Peugeot gagne du temps sur son rival Audi en effectuant des doubles relais avec les pneumatiques Michelin, permettant ainsi à sa voiture de repasser devant les deux R15 qui se trouvaient devant.

Ensuite, Sébastien Bourdais avait pris une avance  conséquente et assez importante mais il a fait un tête-à-queue après 4h25 de course. Du coup, cette avance a fondue rapidement et est descendue à une petite dizaine de secondes. Mais au fil des tours elle est tombée à à peine  un peu plus de trois secondes.

Derrière, la seconde 908 HDi, la Peugeot Numéro 07 a connue un problème avec le système de climatisation, imposé  pour la première fois cette année sur les prototypes fermés. De ce fait la 908 est restée immobilisée à son stand de longues, très longues, trop longues minutes !  Dix-sept très exactement. Concédant neuf tours, perdant ainsi toute chance de victoire.

Pendant ce temps, l’Audi que Tom Kristensen partage avec Dindo Capello et Alan McNish, cédait la première place après cinq heures de course  Chez Peugeot, la Numéro 08 placée juste derrière les deux voitures Allemandes et aux mains de Franck Montagny qui venait de relayer Sébastien Bourdais, récupérait le commandement. Mais Alan McNish ressortit des stands, le repassait dés le virage suivant.

Il fallut plusieurs tours pour que Franck Montagny parvienne à revenir dans le sillage de l’Audi du pilote Ecossais. Qu’il réussissait à doubler, récupérant ainsi la première place et ce après 5h10 de course. McNish survolté ne voulait rien céder et reprenait la tête quelques virages plus tard. Mais la Peugeot que pilote Franck Montagny avait visiblement été gêné  dans le trafic par un concurrent qu’il tentait de dépasser.

Puis, les deux voitures ravitaillaient en même temps. L’horloge dans les box indiquait  5h50 de course.

Une fois de plus, la 908 HDi Peugeot conservait ses gommes Michelin alors que chez Audi  on procédait à un nouveau changement des pneumatiques

Montagny ressortait des stands devant l’Audi d’Alan McNish.

A la mi-course, la 908HDi Peugeot, Numéro 08 est donc leader possédant environ une quinzaine de secondes d’avance sur la première Audi R15, la Numéro 2 suivie de la seconde Audi, la Numéro 1.

Ensuite, on trouve deux Acura, la Numéro 66 pilotée par Gil De Ferran et dont l’équipier le Néo-zélandais Scott Dixon avait réalisé la pole et qui occupe  en compagnie du Français Simon Pagenaud la quatrième place et devance la seconde Acura, la Numéro 9 du Team Highcroft  du trio Brabham- Franchitti- Sharp.

Dans la catégorie LMP2, c’est encore une Acura, la Numéro 5 du Fernandez Racing du tandem Fernandez- Diaz qui mène cette catégorie. Ou les deux Lola du Team Dyson ont déja abandonnées ! 

En GT1, la Corvette Numéro 3 de l’équipage Magnussen – O’Connel – Garcia devance la Numéro 4 de Beretta- Gavin- Fassler.

En GT2 enfin, la Ferrari du Risi Competizione Numéro 62  du trio Kaffer – Melo- Salo mène possédant une solide marge, deux tours d’avance sur la Ferrari du Team Advanced Engineering Pecom RT  que se partagent Bruni – Companc- Russi.

Un mot pour dire que la BMW, Numéro 92  du tandem Müller – Milner qui  occupa longtemps la seconde position a rétrogradée suite à une fuite d’huile

Gilles Gaignault.

Sport

About Author

admin

Leave a Reply