Retraite sportive pour Didier Theys

 

Le pilote Belge Didier Theys vient de nous annoncer ce lundi soir depuis Scottsdale la banlieue chic de Phoenix en Arizona ou il réside avec sa femme et ses deux enfants depuis une vingtaine d’années, qu’il prenait sa retraite sportive !

 Didier Theys ?

Assurément, l’un des pilotes les plus populaires des deux cotés de l’Atlantique !

Car le belge, né le 19 octobre 1956 à Nivelles, est l’un des rares pilotes à être parvenu à mener deux fronts, deux carrières. L’une en Europe, l’autre aux Etats-Unis ou il s’était établi.

 Agé de 52 ans, l’ami Theys continuera toutefois de travailler dans le milieu de la compétition automobile comme consultant et ‘’driving coach’’, à la fois pour des écuries mais aussi pour de jeunes pilotes. Et également pour WCD (World Class Driving), entreprise ou il est le ‘’driving director’’.

 Au cours de sa belle carrière ponctuée de prestigieux succès, Didier nous rappelait qu’il était monté à 61 reprises sur un podium sur tous les continents.

Remportant 18 victoires, 22 secondes places et 21 troisièmes places.  Il fut couronné ‘’Grand-Am Rolex Séries driver Champion’’ en 2002.  

Ses plus belles victoires resteront les réputées 24 Heures de Daytona qu’il gagnera à deux reprises. En 1998 d’abord avec la superbe barquette  Ferrari 333 SP de l’inoubliable Team MOMO Ferrari. En 2002 ensuiten, avec la Dallara Judd de l’équipe Kevin  Doran Lista.

En 1998, Didier triompha également dans l’autre prestigieuse épreuve américaine d’endurance? les fameuses 12 Heures de Sebring? toujours au Volant de la Ferrari 333 SP du Momo racing. Sas oublier aussi son succès aux  Six Heures de  Watkins Glen.

Didier est d’ailleurs le pilote le plus capé avec cette Ferrari 333 SP. Voiture avec laquelle, il a glané douze succès

L’an dernier encore, il s’était bien comporté, finissant cinquième en LMP2 à Sebring au Volant de la Porsche RS Spyder de l’équipe Horag, propriété de Markus Hotz

Porsche qu’il pilota toute la saison en LMS (Le Mans Séries) en compagnie de Fredy Lienhard et de Jan Lammers
 
“ J’ai énormément apprécié cette écurie avec qui je roulais ces dernières saisons. Mon partenariat avec Fredy Lienhard et le boss Markus Hotz  restera un moment fort de ma carrière. »

Et Didier de nous expliquer ce qui a motivé cette aussi  brutale qu’inattendue décision :

«  Pour être franc, j’avais planifié d’arrêter ma carrière de pilote à la fin de la saison 2009. J’espérais encore courir cette année et annoncer en fin de saison mon retrait. Jamais je n’aurais imagine faire pareille annonce début mars ! Et pourtant malheureusement c’est ce qui se passe et arrive bien malgré moi. Ne parvenant pas à cause de cette terrible situation économique qui sévit partout dans le monde à retrouver des partenaires pour poursuivre ma carrière encore une saison que je voulais être la dernière. Hélas, cela n’a pas été possible. C’est la raison pour laquelle je stoppe. Mon dernier trophée restera grave dans ma mémoire. Il s’agit du Michelin Energy Challenge remporté en LMS la saison écoulée. »

Didier Theys conservera aussi longtemps, de belles images et de grandes émotions de ses multiples participations aux célèbres 24 Heures du Mans.

Epreuve ou il débuta en 1982 et ou il roula pour la dernière fois, vingt ans plus tard en 2002. Son meilleur résultat dans l’épreuve mancelle restera sa troisième place obtenue en 1999 avec l’Audi du Team Joest. La numéro 8, qu’il partageait avec Franck Biela et Emanuele Pirro. Team Joest avec qui il s’élança en pole en 1996 au Volant de la Joest TWR Porsche ou il épaulait Michele Alboreto et Pierluigi Martini

En tant que citoyen belge, Didier a eu la chance de gagner la plus illustre et la plus réputée des courses, les non moins fameuses 24 Heures de  Spa, en 1987 avec l’une des BMW officielles ’’usine ‘’.

A la question, quelle fut ta course favorite, Didier nous a immédiatement répondu :

«  La dernière que j’ai remportée en l’occurrence les 1000 Kilomètres de Monza en, Italie en 2007 avec la  LMP2 Lola Judd  du Team Horag.»

Avant de clore sa belle carrière, Didier nous a rappelé qu’il n’avait pas été qu’un pilote d’endurance, insistant sur ses…  47 départs en Championnat de monoplace  ‘’CART Indy car ‘’ précisant qu’il avait eu la chance de disputer à trois reprises les fabuleuses 500 Miles d’ Indianapolis (1989 -1990 – 1993).  Avec en Indycar comme meilleure performance, une troisième place lors du GP de Miami.

Et de préciser qu’il fut lauréat du Championnat  Indy Lights en 1987.  Qu’il gagna toujours en monoplace, le Championnat Bosch Super Vee en 1986 après avoir brillé dans les Championnats Européens de Formule 3 et de Formule 2 . Avec un podium lors du GP de Monaco F3 en 1985.

Cette belle histoire commençant un jour de 1977 par le karting.
 
Comme on le voit, Didier Theys était un pilote éclectique, à l’aise dans toutes les disciplines.

Pour avoir eu le privilège de l’assister aux 24 Heures du Mans 1986, ou il partageait le volant de l’une des Porsche 956 du Team de Walter Brun, en compagnie de son ami et compatriote Thierry Boutsen et du Français Alain Ferté, nous pouvons affirmer que Didier était un  excellent pilote extrêmement talentueux mais aussi et avant tout un véritable gentlemen !

Promenant  toujours son éternel sourire d’homme heureux.

Gilles Gaignault

Photos: Team Horag – Bernard Bakalian

Dessin: Pierrick Chazeaud

Sport - Autre

About Author

admin

Leave a Reply