Vde V Essais d’avant saison à Magny Cours : « Complet ! »

 

Pas moins de quarante huit voitures par jour, le maximum autorisé pour ces deux journées d’essais sur la piste Nivernaise, se pressaient pour débuter une saison qui s’annonce animée dans tous les plateaux de la Série ‘’V de V FFSA’’. Historique, Sport Proto,  GT ou encore Funyo, profitaient d’une météo printanière permettant à tous les pilotes de découvrir, ou de se remettre en jambes dans des conditions idéales.

Si beaucoup d’habitués du Championnat de France et du Challenge Endurance VHC ne manquaient pas cette occasion pour faire leurs premiers tours de roue depuis l’épreuve d’Estoril en novembre dernier, ce sont de nouvelles voitures qui attiraient l’attention.

Ainsi, la MG B  de Jean-Pierre Maingault et Vincent Le Besne faisait ses débuts comme la Jaguar Type E Lightweight de Gaël Regent qu’il partageait avec Guillaume Le Metayer. Ces deux voitures, restaurées et préparées dans l’atelier de José Da Rocha n’échappaient pas au coup de volant du patron. Jean Guittard découvrait les deux voitures bichonnées par Gérard Pennequin, la Chevron B8 et la Ferrari 308 GTB pour un éventuel engagement avec la première nommée.

Michel et Corentine Quiniou préparaient leur saison avec la Lola T280 et les deux Chevron B16 dont celle qui participera aux « 6 heures de Jarama » pour tenter une neuvième victoire, qui leur avait échappé en 2008, dans la classique V de V de début de saison.

Présent jeudi pour les premiers tours de roue de la voiture qu’il conduira aux « 24 heures du Mans », Jacques Nicolet en profitait pour se « dégourdir les bottines » avec sa superbe Chevron B16. Nous le retrouverons dès les « 4 heures du Paul Ricard » avec peut-être une bonne surprise puisqu’il devrait s’engager avec la Mirage Gulf.

La TVR Griffith de V de V créait l’événement pour son retour en piste en attirant tous les regards. Deux petits soucis mécaniques n’empêchaient par Eric Van de Vyver de parfaire le rodage pour Jarama. Son équipier en moderne se régalait ensuite à son volant. Guillaume Maillard pourrait peut-être rejoindre Eric et Philippe Burel sur les courses longues après cette expérience agréable.

Venu en voisin, Philippe Boespflug de Mecamoteurs présentait les deux rutilantes Elva MK8 de l’écurie. La grise était emmenée par son propriétaire Yann Le Calvez et un équipier de choix, Lionel Robert qui, s’il devait faire la saison, représenterait un sacré challenge pour tous les autres prétendants à la victoire. Sylvain Guanzini, sur la blanche, testait ses équipiers Philippe Tissandier et Marc Alloend Bessand, tout à fait conquis. De passage, les anciens propriétaires pilotes de la voiture, Pierre et Laurent Dutoya, en profitaient pour faire quelques tours et peaufiner les réglages. Nous les retrouverons à partir d’octobre avec leur nouvelle voiture, une Elva MK8 toujours, mais une version S de 1966 cette fois, qui présente quelques évolutions par rapport à son aînée de 1965.

Du côté des Porsche 911 2 litres, Patrick Brossard testait plusieurs équipiers sur la n°6 de V de V alors que Séverine Moreau Langin démarrait mal la saison, voiture immobilisée le premier jour sur joint de culasse, obligeant Franck Lammana, son équipier, à rester à la maison le samedi. Andreas Kunert faisait découvrir à son nouvel équipier Laurent Didenot, le plaisir inimitable du pilotage d’une 2 litres.

Bernard Moreau et Miguel Langin se contentaient de faire rouler la 3 litres RS en attendant que leur nouvelle voiture, une Porsche 3 litres RSR, soit prête pour Jarama. Jean-Luc Le Duigou étrennait un équipage entièrement nouveau sur une des deux Porsche 3 litres RS. L’apprentissage se passait parfaitement pour les trois pilotes venus de la Fun Cup mais également rompus au pilotage de Porsche modernes, Christophe Decultot, Pierre Fontaine et Dominique Mathon.

Encore en historique, la superbe Porsche 3 litres RS sortie des ateliers de Marc De Siebenthal, Champion en titre, sera emmenée par le Suisse Didier Denat qui avait découvert le V de V à Estoril en 2008 grâce à son ami et équipier cette saison, Serge Kriknoff. La Porsche 3 litres RSR préparée chez Pierre Loiseau à Magny-Cours, débutait avec Denis Tolman, Gérard Chevallier et Mané Vignievich, connu pour ses nombreux titres en Super Kart 250.

Enfin, Christian Bouveron, amoureux des pièces rares, alignait une Barquette Zebra GP6, tout simplement construite à un seul exemplaire et que nous espérons revoir cette saison. De son côté, le passionné Jean-Marc Luco faisait un festival avec ses voitures. Excusez du peu, une Porsche 935 Turbo, une Chevron B26 et une Lola T286 que nous retrouverons à Jarama mais aussi la très rare Porsche 908 Turbo et la très historique Porsche 936/80 ex. Ickx-Joest des 24 heures du Mans 1980 dans sa livrée d’origine. Maurice Basso et Patrick Ancelet étaient les chanceux qui se succédaient au volant de ces monuments.

Incontestablement en progression, tant en quantité qu’en qualité, le plateau du Challenge Endurance GT-Tourisme régalait les observateurs. La Ferrari F430 du Champion en titre reprenait la piste avec Jean-Paul Pagny et le patron de l’écurie qui la prépare, Thierry Perrier. Présent dans le paddock mais malheureusement pour lui, assis dans le stand pour ne pas forcer sur sa blessure de quad, Pierre Benoist regardait tourner la belle Italienne en se demandant quand il pourra reprendre son volant, espérons le plus vite possible.

Dans l’écurie Perspective Racing, les vainqueurs de la catégorie GTV4 en 2008, Jean-Marc Bachelier et Eric Vincenot, montraient qu’il faudra encore compter sur eux cette année avec leur splendide Porsche 993 RSR. Enfin, Ludovic Bour et Manuel Ferreira faisaient quelques tours avec leur Porsche 996 RSR de 2008 mais étrennaient surtout celle qui attirait toutes les convoitises et les regards pour cette séance d’essais de rentrée, la Mosler MT900 R.

Fraichement livrée par Stéphane Cottin, l’ingénieur de la marque, et Martin Short, le représentant européen, le vendredi matin, tous voulaient s’asseoir à son volant pour un galop d’essai. Heureusement, les Britanniques avaient emmené celle de l’usine et quelques privilégiés purent essayer la belle. Eric Van de Vyver, à pied pour le moderne, descendait de la voiture et déclarait qu’il attendait avec impatience la version GTV4 pour l’intégrer dans l’écurie. Miguel Langin était également conquis et repartait bien décidé à convaincre son équipier, Bernard Moreau, qui avait déjà craqué sur la belle Américaine, de remplacer la Porsche 996 RSR toujours très vaillante pourtant, comme elle le prouvait durant ces deux journées.

Les autres Silhouette, essentiellement les Touring Cup, affûtaient leurs armes pour les concurrencer cette saison. Gomez Compétition testait ses pilotes avec Grégoire Chaix, Michaël Schmetz, Grégory Servais et Loïc Fontaine sur les deux voitures de l’écurie dont l’ancienne de V de V, livrée sur place. Du côté d’AB Sport, ce sont quelques têtes connues que tous avaient plaisir à revoir avec en premier lieu, Claude Ollivier qui faisait son retour après avoir été écarté des circuits pendant quatre saisons suite à son accident de Lédenon. Gérard Larrousse s’amusait au volant alors que les deux équipages pour la saison, Philippe Charriol et Grégory Choukroune d’un côté et Harry Tenekezian associé à Richard Gulesian de l’autre, enchainaient les tours sans souci.

De nombreux pilotes se familiarisaient à la Porsche 996 Cup de Bruno Briganti comme Frédéric Renner, Sébastien Deveze, Julien Piguet, Carlos et Michael Sarrea. Ces derniers s’essayaient également au pilotage de la 997 Cup de l’écurie Nantaise RMS en compagnie de Julien Piguet. Bernard Jubin, le patron, était également venu avec la voiture de Tony Samon qui préparait pendant deux jours sa saison.

Toujours heureux de venir faire quelques piges en Série en parallèle de son engagement en Super Série, Jean-Claude Ruffier préparait ses voitures et pilotes pour leur participation à Jarama dans trois semaines. Ainsi, Philippe Gaillard, Mike Parisy et Jean-Claude lui-même se succédaient au volant de la Lamborghini Gallardo et de la Viper GT3.

Dans ce Challenge Endurance GT-Tourisme, l’équipage composé de Richard Hofman et Michel Mitieus peut nourrir de bonnes ambitions et ce malgré leur Porsche 996 Cup vieillissante. Toujours en Porsche, avec une 996 RS, Rémy Jeanneret découvrait le plateau V de V comme Richard Geiger et sa 997 RS.

Autre attraction de ce programme, la petite Lotus 2-Eleven emmenée par François Fournier. Cette voiture préparée et pilotée par Pascal Enjolras, entièrement de série, devrait être homologuée dans les prochains jours en GT de Série et sera alors présente pour le début de saison à Jarama.

Enfin, l’écurie HMC, spécialiste du Challenge Funyo mais aussi loueur de Porsche en GT, testait plusieurs pilotes sur la Porsche Cayman S, ex. Eric Havette. On y retrouvait Christian Camboulive, ravi de l’expérience et que nous devrions voir à plusieurs reprises cette saison, comme Philippe Ulivieri et Philippe Rezeau. On pourrait même y voir le patron lui-même, Patrice Houllier, ainsi que son fils Romain, dotés tous deux d’un bon coup de volant et conquis par cette voiture.

Le Challenge Endurance Proto n’en finit pas d’attirer des pilotes Européens. L’écurie Allemande DiGi Motorsport faisait débuter deux de ses quatre Ligier JS51 après une première séance la semaine passée au Nürburgring. Le pilote maison Frank Diefenbacher, vu entre autre en WTCC, peaufinait le réglage des deux voitures sans souci majeur.

Chez Ligier, nous retrouvions également Alexis Delb et sa Ligier JS49 préparée par Perspective Racing. Alexis partageait la voiture avec un habitué du challenge qui devrait sans aucun doute être son équipier pour la saison, Philippe Papin. Les JS49 de Sébastien Dhouailly étaient également présentes pour parfaire leur préparation hivernale en vue de l’engagement de Jean-Pierre Chardon.

Enfin, l’écurie la plus attendue puisque Championne en titre avec la Ligier JS49, Pegasus Racing, alignait deux des trois JS51 immaculées de bleu. La première aux mains des deux pilotes titrés, Julien Schell et David Caussanel, confiante pour la saison compte-tenu des performances enregistrées lors de ce premier roulage. Dans l’autre voiture, deux pilotes heureux se succédaient au volant pour retrouver leur marque. Après deux saisons d’absence pour permettre au fils Jean-Christophe de terminer ses études, les Metz sont de retour dans leur écurie fétiche. Jean, le père, se disait ravi de reprendre le volant et confirmait que les reflexes revenaient vite pour son fils et lui.

Pour s’opposer aux voitures de Guy Ligier, présent pour cette séance, Norbert Santos pouvait compter sur les Britanniques Derrick Collin et Ryan Hooker qui rodaient une toute nouvelle voiture de Norma UK. Le team manager nous confiait que trois voitures seraient présentes dès Jarama avec Simon Phillips et Rob Garofall et un autre équipage où nous pourrions retrouver les frères Derbyshire.

L’allemand Jens Petersen faisait également débuter une Norma M20 F neuve alors que l’écurie du sud de la France Force Motorsport alignait une brochette de pilotes Anglais sur ses deux voitures. La Norma M20 voyait John Hartshorne et Joachim Ritter enchainer les tours sans souci alors que Dirk de Groof et Nigel Greensall ne se sortaient pas de problèmes électroniques qu’il faudra absolument régler d’ici Jarama sur la version F. Enfin, Alain Girardot, troisième du sprint en 2008, remettait la Norma M20 F en route avec son nouvel équipier, également issu du sprint, Didier Beck.

Très attendue, la nouvelle version de la Sportdrive du plus artisan des constructeurs du plateau Olivier Clément, débutait ce week-end. Au volant, Michel et Jean-Philippe Grenier travaillaient sur la mise au point avec le préparateur de l’auto et troisième pilote, Julien Ménard. La séance se soldait par un petit souci de transmission mais sans avoir empêché la voiture d’effectuer de longues séries de tours.

Enfin, le Challenge Funyo confirme son succès avec de nombreux pilotes venus tester le petit proto Breton et ravis de cette expérience. L’écurie Wintec, venue du kart, se présentait avec une semi rutilante et quatre voitures, doublant ainsi la structure de 2008. Erick Tomaszeck était le premier en action, bien décidé à récolter les lauriers après une saison d’apprentissage. Hervé Girardot, Bertrand Dantec, P. Masler, Pascal Desmoulins et Laurent Gerardi, soutenu par David Monclair, auteur de bonnes performances en 2008, tous venus du kart, étaient comblés et obligerons certainement Rodolphe Besnard et son équipe à grossir encore leur structure dans les mois à venir.

Du côté de l’écurie HMC, le Champion en titre Jacques Fontbonne observait ces nouveaux pilotes avec beaucoup de sérénité alors que Patrice Pelissier montrait que ses superbes performances de la deuxième partie de saison 2008 n’étaient pas le fruit du hasard. Son neveu Charles Henri Dutray profitait de la séance pour reprendre le volant pour faire quelques courses en 2009. Xavier Cousin, mais aussi les jeunes François Riau et Guillaume Havette se succédaient sur la #24. Nous les retrouverons tous pour la saison entière dès l’épreuve du Paul Ricard. Jean-Baptiste Lahaye attirait les regards et ne décevait pas les espoirs qu’il faisait naître. Ce jeune pilote n’est autre que le frère de Mathieu.

La structure Bolid’s, spécialisée dans les stages de pilotage en Funyo, testait Vincent Templiez et Claude Rosy pour un engagement à la saison. Enfin, la nouvelle écurie du paddock Funyo, MSI emmenée par Christophe Bouillon, faisait débuter un de ses trois pilotes. Dominique Brulon surprenait en alignant de superbes chronos.

Aucun souci majeur n’est venu entacher ces essais, les écuries sont sereines pour se rendre à l’épreuve d’ouverture de Jarama les 20, 21 et 22 mars, où les VHC profiteront d’une course de six heures alors que deux courses de quatre heures spécifiques seront consacrées à l’Endurance Proto d’une part, et à l’Endurance GT-Tourisme d’une autre part. Les Funyo se retrouveront pour l’épreuve du Paul Ricard les 24, 25 et 26 avril.

V DE V VdeV Michelin

About Author

admin

Leave a Reply