Giraglia : Andruet pour un doublé

 

Terre de Corse et ses dynamiques dirigeants avec à leur tête les infatigables, José Andréani et Yves Loubet, organisent à nouveau en cette fin de semaine, l’inoubliable épreuve de la Giraglia. Epreuve qui se déroule sur les routes escarpées et sinueuses à souhait du Cap Corse.

Cette épreuve légendaire se dispute en effet sur les magnifiques routes du Cap Corse.

Pour mémoire, la Giraglia est un îlot situé au nord-est du Cap Corse à une distance d’un mile environ, du village de Barcaggio, sur la commune d’ Ersa.

Autrefois, centre de pêche au corail, l’îlot voit aujourd’hui son écosystème rare protégé par le site Natura 2000 du bout du Cap.

L’épave d’un navire de commerce romain, découverte en 1988 entre la Corse et la Giraglia par Michel Oliva, a fait l’objet de recherches archéologiques entre 1994 et 1999.

La Ronde de la Giraglia est donc un rallye automobile de renommée internationale qui se déroule depuis 1971 dans le Cap corse et le Nebbio

La  Ronde de la Giraglia ?

Une petite route escarpée du Cap corse qui cherche à épouser le relief au plus près… et au loin ces longues plaintes qui ne cessent de s’amplifier et résonnent d’une montagne à l’autre, ponctuées de brèves interruptions, comme si elles cherchaient à reprendre leur souffle.

Tantôt stridentes, tantôt pleines et graves selon la race de la mécanique !

Et ces lueurs blanches et vives qui balaient la route, percent l’obscurité au mieux courant après la même proie. Ce temps qui s’écoule inexorablement seconde après seconde…

La Giraglia d’antan était une course à part. Pas un rallye comme les autres mais une ronde infernale et impitoyable, de nuit comme de jour.

Un rendez-vous unique ou les plus grands Champions, les meilleurs se retrouvaient :

Andruet- Munari- Fréquelin-Darniche- Fiorentino- Mouton- Manzagol- Clarr et tant d’autres…

Cette année comme l’an passé, la course se dispute sur deux jours avec étapes de nuit !

Le départ étant donné ce samedi matin de Bastia, ville ou sera également jugée l’arrivée dimanche.

Le parcours ?

Huit épreuves spéciales.

Quatre par jour et disputées chacune à deux reprises de jour donc mais aussi de nuit mais sur routes fermées bien sûr.

ES 1-3-5-7 : Macinaggio Ersa    (9,73km)
ES 2-4-6-8 : Morsiglia Cagnano (28,18 km)

Les concurrents ?

Un vrai régal…  Les trois premiers numéros ont été attribués à trois illustres ‘’ négociants en virages » : Manzagol – Andruet –Comas.

Un sacré trio, ces trois la !

Victorieux l’an dernier mais ayant du renoncer suite à des ennuis mécaniques lors du dernier Tour de Corse historique, disputé en octobre dernier -il avait remporté l’édition précédente-l’infatigable et inoxydable Jean Claude Andruet qui semble avoir retrouvé toute la motivation de ses plus belles années, prendra  à nouveau le départ au volant de la Porsche du Team TCM-Feralu de Philippe Peauger et préparée dans les ateliers de Christophe Terriou à Crosnes en banlieue parisienne.

Voiture avec laquelle il avait triomphé l’an passé à Bastia.

 

Mais l’ami Andruet aura fort à faire et tout compte fait, pas la partie facile car il y a quelques  » pointures  » comme on dit ! De sérieux «  clients » à vouloir la victoire !

Et notamment un certain Jean Pierre Manzagol  qui s’élancera avec le numéro 1 . Son numéro ’’ fétiche ‘’ , vu le nombre de victoires qu’il a obtenu ! Celui qui  fit dans le passé  les belles heures du Tour de Corse et de la Giraglia a bien évidemment des intentions de revanche, après avoir connu des pépins mécaniques, il y a douze mois. Il s’aligne lui bien sur au volant  d’une berlinette Alpine Renault A110.

Face à ce tandem «  magique », un troisième larron, l’ancien pilote de F1, le drômois Eric Comas aimerait bien briller de nouveau lui aussi sur ces routes du Cap Corse.

Et renouveler lui aussi la superbe performance réalisée à l’automne dernier lorsqu’il avait mené sa berlinette Alpine Renault sur la plus haute marche du Tour de Corse Historique à L’Ile Rousse.

Mais on trouve aussi une autre revenant, un certain Simon et sa légendaire Opel Kadett GTE du Simon Racing !

Parmi les autres pilotes de notoriété, citons Philippe Gache sur une Talbot Sunbeam Gr 2, Eric Chantriaux sur sa Lotus Elan. Philippe Vandromme sur Porsche 911. Louis Antonini sur Porsche 914-.Peauger sur Alpine A 110.- Terriou sur Porsche 911. Tout comme Gendre

Bref un plateau royal avec prés de cent concurrents au départ.

On vous le dit cette Ronde de la Giraglia va être formidable.

Un réel spectacle avec une bande d’acrobates … spectaculaires  ‘’négociant en virages ‘’!

Gilles Gaignault

Photos : Bruno Roucoulés

Sport

About Author

admin

Leave a Reply