Rebondissements… en boucles !

Tracée en boucles autour du Lac de Saint Point et de Malbuisson avec une pause déjeuner festive à la station de ski de Métabief, cette ultime étape du 55e NEIGE ET GLACE s’est avérée fertile en rebondissements. Partis sous un soleil éclatant mais par une température plongeant allègrement sous zéro, les équipages s’en sont donnés à cœur joie sur ce ‘Grand Prix de Métabief’ ponctuant trois journées de course totalement exceptionnelles sur des routes et dans des paysages totalement enneigés à faire pâlir d’envie tous les amateurs de glisse.

Ouvrant la voie sur leur Alfa Roméo, Yves Deflandre et Eddy Gully, en tête depuis le premier jour, virent malheureusement leurs espoirs s’envoler en fumée sur un bris de joint de culasse dans le 5e SR du matin. Un équipage belge en cachant souvent un autre depuis quelques temps sur ce NEIGE ET GLACE, ce furent donc Marcel Laval et Francis Dozo (Opel Ascona) qui sablèrent le champagne en devançant leurs compatriotes Michel Closjans et Robert Rorife (BMW 2002 TII).

Fumée blanche pour maillot jaune.

Alors qu’ils dominaient largement ce 55e NEIGE ET GLACE à bord de leur Alfa Roméo Veloce Coupé Bertone, Yves Deflandre et Eddy Gully  durent renoncer sur bris de joint de culasse dans le Col de la République. Autant dire que la désillusion fut grande. Une fois dissipé le grand panache de fumée blanche, l’équipage rejoignit Malbuisson avant de venir applaudir très sportivement leurs seconds au déjeuner de Métabief avant d’aller les encourager sur les SR de l’après-midi.

•La Mini sur un plateau…

 L’Austin Mini de Julien et Dominique Gabrielle n’a pas pu terminer ce NEIGE ET GLACE. Egalement victime d’un joint de culasse récalcitrant, la petite anglaise a rejoint prématurément le parc d’assistance de Malbuisson… servi sur un plateau..

•Une boucle, puis champagne !

Prenant leur courage à… quatre mains après leur mésaventure du premier jour, Florence Dehaine et Eva Jaehrling avaient repris le rallye mardi. Aujourd’hui, après la première boucle matinale, nos deux princesses qui, ont le sait, n’aiment pas tourner en rond, décidèrent de rejoindre directement Métabief pour y partager une coupe de champagne, aux pieds des pistes, avec leur assistance.

•Bouchon dans Remoray. 

 Bien placé dans le top 10 ce matin, la Lancia Fulvia de Michel et Emmanuel Bilz, victimes d’une crevaison, créèrent bien involontairement un bouchon dans la montée infernale du bois de Remoray. De quoi énerver certains équipages qui venaient de passer un quart d’heure à monter les chaînes au bas de la côte et contraints, la mort dans l’âme, de renoncer à effectuer l’ascension.

•Métabief, étape festive.

Pour fêter l’escale de ce 55e NEIGE ET GLACE dans la station de Métabief, les autorités locales avaient mis les petits plats dans les grands. Aux pieds des pistes, très largement fréquentées, Monsieur le Maire accueillait lui-même les équipages du rallye avec un verre de blanc et le comté fait maison…

•L’Anglia descend en luge. 

 À bord de leur petite Ford Anglia, Christian Becker et Vincent Janssens, ont terminé le rallye avec les roues bloquées. En proie à des problèmes de freins, le pilote belge a involontairement enthousiasmé les spectateurs dans l’ultime descente en finissant complètement en luge, entre les deux murs de neige…

•Une Simca… sans volant.

Grosse frayeur dans l’ultime étape pour Heidman et Catherine Meyer-Körber. L’équipage suisse eut, effectivement la mauvaise surprise de se retrouve sans volant dans le dernier SR du rallye…

•Une Quattro en trio ! 

Venus au NEIGE ET GLACE pour y décrocher un podium, André Godechal et Jacques Fievez (Audi Quattro) durant déchanter dans le dernier SR du matin, suite au bris d’un arbre de roue arrière. Une consolation tout de même : la victoire decatégorie décrochée au final par l’autre Audi Quattro de Thomsen-Riga.

INTERVIEWS

Marcel Laval (Bel/Opel Ascona/ 1er) :

«Je suis désolé pour Yves et Eddy, car tout perdre de cette manière est très difficile. C’est le genre de chose qui nous est déjà arrivé et je partage entièrement leur déception. Ceci dit, je ne boude pas mon plaisir. Pour Francis et moi, il s’agit de notre première victoire en plus de 100 courses en commun. Il s’agit de notre première participation au NEIGE ET GLACE, mais ce fut incontestablement la plus belle. Nous voilà contraints de revenir l’an prochain pur défendre notre titre. »

Robert Rorife (Bel/BMW 2002 TII/ 2e):

« C’était vraiment une super édition. Tout à fait exceptionnelle au niveau du tracé et de l’enneigement. Depuis le temps que je copilote dans cette discipline, je n’avais jamais parcouru autant de routes enneigées en l’espace de trois jour de rallye. Félicitation également à l’organisation qui a tout mis en œuvre pour que ce 55e NEIGE ET GLACE se déroule aussi parfaitement… »

Patrick Zaniroli (Fra/Organisateur) : 

«Notre première victoire est la satisfaction générale des équipages engagés sur ce 55e NEIGE ET GLACE. Le déménagement dans le Haut-Doubs et le Jura fut une grande réussite. L’accueil a été excellent et nous pousse bien évidemment à revenir dans la région l’année prochaine. Je peux également déjà vous annoncer une nouveauté : le soir des vérifications techniques et administratives, nous organiserons un prologue qui nous permettra d’établir un ordre de départ plus en rapport avec les capacités de chacun… »

 

 

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply