F1 : RBS se retire de la F1

 

Aprés les banques ING et Crédit Suisse, c’est maintenant au tour de RBS de se rendre à l’évidence.

La banque RBS (Royal Bank of Scotland) va annoncer ce jeudi qu’elle abandonnera la F1 et qu’elle se retirera de la scène des Grands Prix à la fin de la saison 2009.

 
Il s’agit d’un nouveau coup dur pour l’équipe de Franck Williams. Mais aussi pour l’ancien triple Champion du Monde de F1, le pilote Ecossais Jacky Stewart, ambassadeur de la marque.

Et toujours aussi populaire au Royaume-Uni, bien que ses titres remontent déjà loin …  en 1969 – 1971 et 1973. Date de son retrait de la compétition et ce à la suite de la disparition de son équipier le Français, François Cevert mort lors des essais du GP des Etats-Unis à Watkins Glen, le samedi 6 octobre 1973, au volant de sa Tyrrell..

Selon la presse économique britannique, l’établissement bancaire Ecossais versait annuellement depuis 2005, la coquette somme de 10 millions de livres, soit l’équivalent de 11,3 millions d’euros au Team.

Cependant que Sir Jacky Stewart, se voyait lui remettre la somme non négligeable de 4 millions de livres sterlings !

Crise financière oblige, la RBS, toujours selon les économistes de sa Gracieuse Majesté devrait annoncer ce jeudi une perte avoisinant les …28 milliards de livres soit … 31,8 milliards d’euros !

Record sans précédent en Angleterre.

C’est la raison pour laquelle les dirigeants de RBS vont donc mettre fin à leur partenariat avec l’équipe de Sir Franck Williams et avec Sir Jacky Stewart.

Malgré ce terrible coup dur surtout en cette période de conjoncture économique dramatique le fondateur de l’écurie éponyme, Sir Franck Williams, a déclaré que son écurie ne baisserait pas les bras et que bien au contraire son équipe continuerait à se battre.

Williams Grand Prix  existe depuis bientôt quarante ans et elle a célébré son 500e Grand Prix, la saison dernière. Le Team a remporté sept titres mondiaux des pilotes. L’ultime le 26 octobre 1997 lors du GP d’Europe disputé dans le sud de l’Espagne à Jerez de la Frontera en Andalousie avec le Canadien Jacques Villeneuve.

Fataliste et conscient de la situation, Sir Franck Williams a tenu à rendre hommage à son partenaire :

« RBS a été un prestigieux partenaire pour notre écurie et nous lui sommes reconnaissants pour la manière dont ils ont géré cette situation difficile »

Et de conclure comme pour mieux poursuivre l’aventure :

« Nous sommes malgré tout en bonne position pour passer au travers des obstacles inévitables qu’on va rencontrer ces deux prochaines saisons.»

Quant à Sir Jacky Stewart, lui il ne voit pas les choses de la même manière !

D’après la presse financière outre-manche, il ne serait pas prêt à renoncer à ce joli P’tit pactole, souhaitant faire respecter les termes de son contrat avec RBS.

Cette attitude est en train de créer une véritable polémique en Angleterre ou certains lui rappellent que

 » Cela fait plus de quarante ans qu’il est établi à Begnins sur les bords du Lac Léman en Suisse ou il a trouvé un paradis fiscal  »

Et estiment, pitoyable et honteuse, son attitude inadmissible en cette période de grave crise économique internationale

De son cote, le directeur de l’établissement financier RBS, le Dr Andrew McLaughlin a tenu à ajouter, en ce milieu de semaine et avant la réunion du Board de RBS ce jeudi  :

 « Nous reconnaissons que nous évoluons aujourd’hui dans un environnement économique très différent de ce qu’il était et nous sommes en train de revoir toutes nos activités depuis octobre et  allons tenter d’honorer jusqu’à leur terme les contrats en place »

Mais son conseil d’administration est plus radical, d’après les milieux financiers, qui exige l’arrêt total des actions de sponsoring ‘’pour cas de force majeure ‘’…

Gilles Gaignault

F1

About Author

admin

Leave a Reply