24 Heures du Mans : Surprise il y aura une Peugeot engagée par Pescarolo

 

La rumeur a circulée timidement ce mardi.

A quarante huit heures de la conférence de presse tenue par les organisateurs de la prestigieuse épreuve mancelle, l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) au siège de … l’Automobile Club de France, Place de la Concorde à Paris, nous pouvons affirmer qu’il y aura bien …

QUATRE  Peugeot 908 HDi engagées aux prochaines 24 Heures du Mans les 13 et 14 juin prochains !

En effet, outre les trois Peugeot 908 HDi officielles, la firme de Sochaux a finalement dans l’urgence choisit d’en aligner une quatrième !

Le motif ?

Le but est de tenter de lutter à peu prés à armes égales avec sa grande rivale, la firme Allemande Audi.

Laquelle a elle aussi bien inscrites trois nouvelles R15.

Mais, stratégie et sécurité oblige les responsables d’Audi ont également fort intelligemment ‘’ vendu ‘’ deux  exemplaires du modèles précédent, la redoutable R10, victorieuse ces dernières années des 24 Heures du Mans et des Championnats LMS et ALMS

C’est le Team privé, propriété du Docteur Collin Kolles qui a la charge d’aligner ces deux Audi. R10

Du coup, trois plus deux cela faisait…  cinq Audi à battre pour tenter de relever le ‘’ Défi ‘’ de remporter les 24 Heures du Mans, « L’objectif annoncé » et que s’est fixé Peugeot, comme nous l’avait déclaré Jean Philippe Collin, le Directeur général d’Automobiles Peugeot, lors de la présentation du programme sportif de la marque sochalienne, le lundi 9 février dernier.

Questionné  sur l’éventualité d’une quatrième Peugeot, Olivier Quesnel le nouveau patron de Peugeot sport était resté évasif, un rien malicieux, indiquant :

« La cloture des engagements est dépassée. Mais c’est une bonne idée »

Cinq Audi face à trois Peugeot.  Au siége de la marque du lion, on a du gambergé…

Audi, inamovible vainqueur de l’épreuve Sarthoise depuis son premier succès obtenu en 2000, si l’on excepte le succés de la … ‘’ cousine ‘’ Bentley ! Laquelle était pilotée par deux pilotes… Audi, Capello et Kristensen , épaulés par Smith le britannique. Tout de même.

Le coup était rude et la bataille paraissait un tantinet faussée d’avance…

Alors, que faire ?

Imiter Audi et dénicher une équipe privée déja incrite au Mans. Un Team sérieux, expérimenté ayant une parfaite connaissance des 24 Heures du Mans !

Cela existait forcément mais à  quatre mois de la course, il n’était pas évident de trouver l’éventuel  partenaire.

Pourtant, il n’y avait pas à chercher bien loin…

Et au sein des responsables du programme sportif de Peugeot, il s’est inévitablement  rapidement trouvé la bonne personne pour orienter le choix et diriger les signataires d’un potentiel accord vers le circuit du Mans

Le circuit du Mans ?

Oui, sa technopole ou se trouve basée la très expérimentée…  équipe Pescarolo sport

Laquelle après un hiver des plus difficiles ou elle a cru ses jours compter, eu égard à la situation économique qui l’a comme tant d’autres rattrapée va tout compte fait, se retrouver en position de …

Gagner les 24 Heures du Mans !

Curieusement,  Henri Pescarolo qui grognait et ronchonnait parfois contre les Teams utilisant des prototypes propulsés par un moteur diésel, va  incroyablement se retrouver sur la grille de départ de l’épreuve sarthoise avec et l’une de ses habituelles et très performantes Pescarolo essence. Et aussi avec… une Peugeot-Pescarolo diésel,  elle !

Situation ubuesque pour l’ancien quadruple vainqueur des 24 Heures en 1972 – 1973 -1974  et 1984

Mais la vie vous réserve parfois de ces surprises ! Qu’on ne peut refuser…

Quoiqu’il en soit, parmi les 55 engagés dont on connaitra l’identité ce jeudi, nous pouvons encore ajouter que comme en 2008, l’ACO révélera qu’il y aura le 13 juin prochain sur la grille de départ, 33 prototypes LMP1 et LMP2 et  22 GT

Mais si l’an passé, on comptait  une parité égale entre GT1 et GT2, chaque catégorie disposant de onze unités, cette année, il n’y aura que huit GT1 pour quatorze GT2.

En conclusion, nous ne pouvons qu’approuver la décision des dirigeants du groupe Automobiles Peugeot d’avoir relevé ce premier ‘’ défi ‘’ de confier l’un de ses superbes et performants bolides, la 908 HDi à l’une des équipes d’endurance la plus renommée, la plus expérimentée et très certainement l’une des plus motivées

Nul ne doute qu’avec une telle voiture, Henri Pescarolo saura maintenant, puisqu’il managera complètement l’auto au Mans, choisir et retenir les trois pilotes capables de viser la victoire finale. Au même titre que les équipages officiels.

Car, ne l’oublions pas, l’adversaire  désigné reste et est avant tout … Audi !

Gilles Gaignault

Photos: Jean Pierre Herlin -Thierry Coulibaly

Dessin: Pierrick Chazeaud

Sport

About Author

admin

Leave a Reply