Rallye Neige et Glace : À la seconde, sur le chemin des horlogers

 

Etape 1Malbuisson Charquemont Malbuisson‏

Lundi 23 Février – Étape 1 (346 km)

Flirtant allègrement avec la frontière helvétique, au gré des rives escarpées et
magnifiques du Doubs par le fameux ‘chemin des horlogers’, la première étape de
ce 55e NEIGE ET GLACE n’a guère laissé le temps aux équipages pour s’acclimater
aux conditions hivernales extrêmes enveloppant la région depuis quelques
semaines.

Jamais sans doute, cette grande classique hivernale n’aura aussi bien
porté son nom. Car de la neige et de la glace, les quelques 50 équipages
inscrits en ont rencontré aujourd’hui sur le plateau du Hauts-Doubs.

Près de 350 km, les invitant à enchaîner, dès le matin, trois véritables morceaux de
bravoure. Le Mont Gaudichot, le Mont Chateleau (1.200m d’altitude), puis les
Pic des Marchands, le Col de la Vièrge et, surtout, la Corniche de Goumais,
servie sur glace avant le déjeuner au Bois de la Biche…

Restait, après le café, à se rattraper autour du Cirque de Consolation, par la route des Cascades, avant de rallier Malbuisson en se laissant glisser sur les contreforts des Gorges de Nouailles.

• Précision… suisse.

Pour leur étape ‘à domicile’ jouxtant les frontières du canton de Neuchâtel et du Vaud, les équipages suisses auraient pu rêver d’une meilleure entrée en matière. En effet, tant la petite 4CV jaune de Jürg Hugli et Eric Christen, que la petite Simca Rallye 2 de Heidman et Catherine
Meyer-Körber n’ont vraiment pu briller. Quant à la Land Rover de David Peterhans et Romy Bütler, retardée par des soucis mécaniques après le déjeuner,  elle rallia Malbuisson hors délais.

• Audi Quattro… sans glace !

Mauvaise surprise pour les Belges Georges Thomsen
et Pierre Riga qui, distraits sur la liaison menant à l’étape de midi,
s’offrirent un face-à-face un peu rapproché de rétroviseurs. Malheureusement,
celui de l’Audi Quattro belge claqua sur la vitre du copilote qui explosa
littéralement en mille morceaux. Un coup de papier alimentaire et… le tour
était joué.

• La ‘GS’ fait sauter le bouchon.

Premières victimes du bouchon créé dans la
Corniche du Gourmais en fin de matinée, Damien et Marie Ancellin ont passé le
début d’après-midi à chercher leur… bouchon d’essence, tombé sur la route après
le passage à la pompe. Repartis avec du retard sur les trois derniers SR de
cette première étape, la Citroën donna la réplique aux Porsche 911…

• Les Anglais cassent à la chaîne.

Ouvrant la route devant l’ensemble du
peloton, l’Alvis Silver Eagle Spécial (1934) et la Bentley 4 Derby (1937) ont
vécu une journée mémorable. Malheureusement, l’une comme l’autre connurent des
problèmes de chaînes cassées. Avec des conséquences plus malheureuses pour
l’Alvis, qui vit son aile arrière droite cisaillée en partie…

• Peur bleue pour les ‘filles’…

Novices sur la neige et la glace, Florence Dehaine et Eva Jaehrling se sont fait une grosse frayeur dans le premier SR du jour. Dans une descente, la petite Panhard bleu ciel est partie en toupie après avoir heurté un arbre pour s’arrêter, dans la neige, à flanc de colline. Toutes
retournées par cette figure de style, le seul équipage 100% féminin de ce Neige
& Glace décida de rallier Malbuisson en direct.

• Morgan… dépanne.

Parties derrière tout le monde ce matin, les cinq Morgan
inscrites dans le cadre du Trophée organisé par l’importateur français on vécu
une journée de rêve. Tellement à l’aise sur la neige et la glace du Haut-Doubs
que certaines se permirent même de jouer les dépanneuses. C’est ainsi que
Frédéric Ratero et Isabelle Denis vinrent au secours de plusieurs équipages en
difficulté. Bravo, et merci pour eux !

• La roue de l’infortune.

Alain Gallois et Olivier Barbet (Panhard Junior) se souviendront longtemps de cette première étape du NEIGE ET GLACE. En plein SR, ils eurent la désagréable surprise de voir leur roue avant gauche se détacher. Après avoir jonglé avec les goujons, l’équipage put repartir, heureusement sans trop de mal.

INTERVIEWS

Elliott Dale (G-B/Bentley 4 Derby) :

« Nous n’avions jamais vu autant de neige !
C’était un régal. On a pas mal glissé, à tel point que nous avons même failli
renoncer. Mais les endroits où nous sommes passés étaient vraiment magnifiques.
Malgré une panne d’essuie-glaces et un bris de chaîne, finalement tout s’est
très bien passé… »

Alain Bosselut (Fra/Lancia Fulvia) :

 « Une superbe étape. Avec une Lancia
Fulvia, la glisse est un véritable plaisir. Mon fils François dispute ici son
premier rallye FFSA et je dois avouer qu’il s’en sort très bien. Il calcule
tellement bien et vite que j’ai décidé de partir en catégorie sans ’ trip’.
C’est impressionnant de voir avec quelle précision il calcule les temps et les
distances ! »

Patrick Zaniroli (Organisateur) :

 «Les équipages ont vécu une première journée
magnifique. Tout le monde est vraiment enchanté par les conditions
d’enneigement et par la beauté du tracé. Demain, la deuxième partie de journée
sera moins glissante, mais tout aussi technique à négocier. Mais cette première
journée démontre déjà que nous ne nous étions pas trompés sur le choix que nous
avons posé en choisissant de disputer ce 55e NEIGE ET GLACE dans le Haut-Doubs
et le Jura »

Ce Mardi 24 février  : Etape 2 : Malbuisson – Nantua – Malbuisson

8h00 à 9h30 : Départ de l’hôtel du Lac à Malbuisson
9h30 à 11h00  : Route du Belvédère des 4 Lacs
10h45 à 12h00 : Route de Choux au Col de la Croix
Serra 11h30 à 13h00 : Route du Lac Génin
12h30 à 14h00 : Déjeuner à l’Embarcadère à Nantua
14h00 à 15h00 : D48 – Montée depuis Champfronnier
15h30 à 16h30 : Passage devant la Cathédrale de Saint-Claude et montée du Crêt
Pourri
16h30 à 18h00 : D18 des Marais à Les Murres
17h30 à 19h00 : Parc Fermé et assistance à Malbuisson

Sport

About Author

admin

Leave a Reply