Jaguar XF : nouveau souffle pour cet emblème du Commonwealth

Désormais propriété du magnat indien, Ratan Tata, un conglomérat regroupant soixante compagnies au nombre desquelles la compagnie aérienne Air India ou les thés Teatley, la firme automobile Jaguar reste d’une certaine manière au sein du Commonwealth.

L’honneur est sauf pour cet ex joyau de la couronne Britannique !
.
La XF, qui prend la succession de la S-Type, est bien décidée à redorer le blason du célèbre constructeur.

Ostentatoire et statutaire, la XF impressionne avec sa longueur de 4,96 m (6 cm de plus que la S-Type). Une face avant pour le moins agressive accueille en son centre une large calandre à la grille chromée. Capot élégamment bombé, ouïes latérales comme sur le coupé XK.

Voilà qui donne une note résolument sportive à la XF.

Quant à l’intérieur, rien à dire : luxe et raffinement, calme et volupté. L’univers Jaguar est bien respecté : cuirs d’exception, boiseries raffinées. L’éclairage bleuté des compteurs et des panneaux de portes créent une ambiance des plus agréables.

Comble du raffinement, la boîte à gants ne comporte plus de bouton d’ouverture ! Celle-ci est commandée par le simple effleurement du doigt sur l’emplacement dédié.

De toutes les motorisations disponibles, c’est le nouveau Diesel S qui est plébiscité. Il impressionne tant par ses performances que par sa sobriété exemplaire.

Capable d’accélérer de 0 à 100 km en seulement 6,4 secondes et d’atteindre 250 km/h (sur circuit bien sur), sa consommation moyenne n’est que de 6,8 l/100 km pour un taux démissions de CO2 réduit de 179 g/km (pour la version 240 ch.).

Ce moteur V6 de 3 litres de 275 ch. ou 240 ch. est bien l’un des meilleurs du moment.

Ah, j’oubliais : si vous descendez au Taj Mahal de Mumbai en Inde, on viendra vous chercher…  en Jaguar évidemment !

Normal. Il est vrai que le prestigieux Taj Mahal et Jaguar appartiennent au même homme : Ratan Tata…

Texte :Olivier Thibaud

Constructeurs

About Author

admin

Leave a Reply