Endurance : Le Britannique Simon Moulton au volant de la Peugeot 908 HDi FAP

 

Comme ce fut le cas l’an passé pour le Français Dino Lunardi, le Champion 2008 de la THP Spider Cup,  le jeune  Anglais Simon Moulton a effectué son test au volant de la 908 HDi FAP sur le circuit de Barcelone ce samedi 7 février.

Grâce à deux victoires et une saison placée sous le signe de la régularité, le Britannique Simon Moulton s’était adjugé l’automne dernier la couronne de la THP Spider Cup face une concurrence redoutable jusqu’à la fin du Championnat.

Engagé depuis deux ans dans la discipline, Simon Moulton, 36 ans, n’a jamais fait appel à
une structure pour l’exploitation de son THP Spider, optant pour une préparation « maison » avec l’aide de ses amis et de sa famille, dont son père David qui est à la tête de quatre concessions Peugeot en Angleterre (Southgate).

Fort de ce titre en THP Spider Cup, il rejoignait les pilotes de la 908 HDi FAP à Clairefontaine, dans le fief de l’équipe de France de football, en décembre dernier afin de tester ses aptitudes physiques.

Puis vint le moment de découvrir sa « monture » au sein des ateliers de Peugeot Sport et de mouler son baquet avant de se rendre le 6 février sur le circuit de Barcelone pour savourer sa récompense : un test au volant du prototype d’endurance.

Conseillé par Nicolas Minassian dès son arrivée, Simon Moulton effectuait d’entrée cinq boucles du tracé catalan pour un premier galop d’essai et rentrait dans le vif du sujet le lendemain, le samedi 7 février.

Le Britannique enchainait trois séries de cinq tours puis deux de dix boucles avant de se voir ajouter une ultime session de dix tours. Ce sont donc au total cinquante boucles que Simon a pu effectuer au volant de la Peugeot 908 HDi FAP, cumulant ainsi un peu plus de 232 kilomètres !

Son meilleur chrono se situait à cinq secondes de ceux réalisés par les pilotes 908.

Au-delà d’un simple essai, Simon Moulton a contribué au développement de la 908 HDi FAP et plus particulièrement au roulage de la climatisation, devenue obligatoire par la nouvelle réglementation ACO pour toute voiture fermée.

En descendant de son bolide du jour, Simon racontait sa belle aventure :

« Passer du Spider à la 908 n’est pas une marche mais un vrai fossé ! Dans un premier temps, j’ai été très surpris par la puissance de la voiture. Puis dans un deuxième temps c’est le freinage qui m’a stupéfait. J’ai un peu souffert du cou au début de l’essai, si bien que l’équipe technique a ajouté une « oreille » sur le baquet pour maintenir ma tête. Avec entre autre l’électronique, la 908 est facile à piloter. Mais pour aller vite c’est une autre affaire. C’est très physique et très honnêtement je serai bien incapable d’aligner des relais au Mans ! J’ai vécu une journée magique. Les pilotes et plus particulièrement Nicolas Minassian ainsi que toute l’équipe Peugeot Sport m’ont réservé un excellent accueil et m’ont permis de vivre une expérience exceptionnelle ».


Serge Saulnier, Team Manager pour sa part résumait les tests du britannique pilote d’un jour de la 908

: « Il a abordé ce test avec beaucoup d’humilité, de concentration et d’application, ce qui nous a d’emblée mis en confiance. Il a effectué un très bon test dans la mesure où il n’a commis aucune erreur et a répondu à nos attentes. Il a pris en main et construit sa vitesse de pointe
progressivement, étape par étape, de façon réfléchie au point qu’au terme de ses tours programmés, nous avons décidé d’en ajouter pour valider une option de la voiture ».

Nul doute que Simon gardera longtemps en mémoire cette journée du 7 février à Montmélo

Gilles Gaignault

Endurance

About Author

admin

Leave a Reply