2,5 millions d’euros pour la Bugatti de Roland Garros

 

Même en période de crise, les affaires marchent encore et vont bon train dans le domaine de l’inacessible et du REVE. Les ventes aux enchéres ne ralentissent pas la cadence et les bonnes affaires avec les voitures, il est vrai   »exceptionnelles » mises à la vente, se succédent !

Ainsi, ce samedi avec la traditionnelle vente de la maison Bonhams organisée dans le cadre du Salon Rétromobile. Avant ce dimanche soir, celle d’Artcurial, qui se tiendra elle au Palais des Congrés, porte Maillot

En effet, la Bugatti Type 57S  datant de 1937 et dont le tout premier propriétaire fut Earl Howe, et dont l’existence n’était à ce jour connu que par quelques très rares privilégiés au cours des cinquante années écoulées a donc assurément défrayer les chroniques depuis de nombreuses semaines.

Il était garanti que sa mise en vente allait attirer tous les plus fameux collectionneurs au monde. Cette Bugatti ayant successivement appartenu à  Earl Howe, Lord Ridley et  Harold Car, affiche à son compteur : 26,284 mile. Ce qui est relativement peu pour une automobile datant de 1937. Mais elle serait restée des années durant dans un hangar… Ceci expliquant facilement cela.

Tout comme pour la non moins illustre Type 18 d’un certain … Roland Garros ! Mais place à l’histoire…

Gilles Gaignault

Sous le marteau des commissaires de la prestigieuse maison Bonhams et dans le cadre du non moins réputé Salon Rétromobile qui se tient actuellement  à Paris, la Bugatti Type 18 de 1913, ayant appartenu au ‘’héros de l’aviation’’ , Roland Garros a facilement trouvé preneur ce samedi et pour la modique somme de… 2,5 millions d’euros (2 427 500 € exactement) !

 

Rappelons que Roland Garros, originaire de La Réunion, fut le premier pilote d’avion à traverser la Méditerranée.

Invité par Ettore Bugatti, il devait par la suite très rapidement en devenir l’ami.

Il lui commanda en 1913 une voiture de course, la Bugatti Type 18 S. Il faisait souvent le trajet de Molsheim et suivait avec soin la construction de sa 38 dont la carrosserie fut confiée au célèbre carrossier, Labourdette.

Cette Bugatti Type 18S de 5 litres est l’une des premières « vraies » voitures de course. L’instrumentation de bord était même plus complète que celle de son avion Maurane Saulnier.

Roland Garros malheureusement ne profita pas longtemps de sa 18 S puisqu’il devait périr en combat aérien, trois jours seulement avant l’armistice de la première guerre mondiale…

 

3,4 millions pour une Bugatti Type 57 S Atalante

Mais revenons à cette soirée de ce samedi 7 février 2009.

Le record des enchères y a été battu par une autre…  Bugatti.

En effet, la Bugatti Type 57 S Atalante de 1937 est partie pour … 3.417.000 €. Exhumée d’une grange en Angleterre où elle est demeurée plus de quarante ans, elle n’a eu que trois propriétaires.

La raison d’un tel prix ?…. La rareté !

C’est en 1937 que la Bugatti Type 57 se voit dotée d’un châssis surbaissé et raccourci de 3.30 à 2.98 m, l’essieu AR passe à travers les longerons et le moteur gagne en puissance.

Elle prend alors le nom de Type S.

Exclusive et chère, habillée de carrosseries élégantes et sportives à 2 places, reconnaissable à son radiateur en coupe-vent. La T57 S est sans doute la voiture qui illustre le mieux le concept de « grand tourisme rapide ». Elle n’a été produite qu’à quarante exemplaires. Moteur de 180 ch. pour une vitesse de plus de 200 km/h, déclinée en trois carrosseries :
coupé Atlantic
– coupé Atalante (noter les différences avec l’Atalante sur châssis 57)
– cabriolet Aravis

A noter qu’il ne reste que trois coupés Atlantic : l’un d’eux est la propriété du célèbre couturier Américain,  Ralph Lauren.
Mais c’est à Mulhouse en Alsace, à la Cité de l’Automobile – Musée National – Collection Schlumpf – que vous pourrez admirer la plus importante collection de Bugatti au monde (le quart des Atalante produites s’y trouve, ainsi que le célèbre Coupé Napoléon, véhicule personnel d’Ettore Bugatti…).

En bref, le Musée Schlumpf  créé par les fréres Hans et Fritz, c’est tout simplement le plus grand musée automobile du monde ! Et  surtout….le sanctuaire Bugatti !  Tant on compte de modèles de tous les types de la marque de l’inoubliable firme de Molsheim

Texte et Photos : Olivier THIBAUD

Sites à visiter :
http://www.collection-schlumpf.com/fr/schlumpf/
www.bonhams.com

Salons

About Author

admin

Leave a Reply