Rètromobile : Quand l’histoire alimente l’espoir

 

Tel est l’édito signé Pierre Rageys, le patron du superbe Salon Rétromobile. Un programme alléchant proposé cette année et que nous avons pu découvrir jeudi soir en avant-première, à l’invitation de l’ami Jean Berchon de Moët et Chandon et qui y recevait les propriétaires des Ferrari qui tous les quatre ans participent au rassemblement des GTO. Et ce pour le lancement du magnifique ouvrage qui relate précisément leur dernière sortie, en Californie

Dans l’édito du programme, Pierre Rageys rappelle l’histoire au moment même ou tout le monde ne parle plus que d’énergie renouvelable.

Et d’évoquer :

«  Tout le mode connaît la ‘ Jamais contente ‘’ première voiture à avoir dépassé les 100 km/h. Mais l’on oublie parfois que cette torpille sur roues était propulsée par un moteur… électrique. Et qui se souvient de la Lohner-Porsche qui, dés le début du siècle dernier, comportait deux moteurs électriques dans les roues avant, alimentés par une génératrice commandée par un moteur à essence ? La première ‘’ hybride ‘’ en quelque sorte … »

 

Ainsi les nouvelles énergies ne sont pas toutes neuves. De multiples systèmes de propulsion ont été déjà expérimentés à travers les âges, en fonction des pénuries d’essence ou des progrès de tel ou tel dispositif. Aujourd’hui à nouveau, nécessité fait loi et le sujet redevient à la mode. En évoquant toute cette histoire riche d’inventivité, le Salon Rétromobile souligne la capacité humaine à s’adapter aux situations nouvelles : Le passé nous fournit le message d’espoir de demain.

Signalons également un stand particulièrement sensible:

Celui ou sont exposés certaines des voitures de Johnny. Johnny Hallyday on le sait a toujours été un amateur de belles bagnoles. Des dizaines lui sont passées entre les mains. Rétromobile évoque cette splendide série e exposant quelques unes de ses anciennes… ‘’Compagnes ‘’ : IsoA3/C – Ford Mustang – Ferrari 275GTB.

Citroën de son coté célèbre les 90 ans de la marque en exposant notamment la première et la dernière voiture produites : Type A de 1919 et C3 Picasso de 2009 ! La type A est une voiture populaire. Alors que l’automobile est encore un objet de luxe, le Type A se veut accessible au plus grand nombre. Dotée d’un modeste quatre cylindres mais équipée de tous les éléments nécessaires y compris démarreur et éclairage, elle peut facilement utilisée par tous et … toutes. Elle inaugure les chaines de montage de la firme du quai de Javel. Signalons aussi une belle  » rétro  » des DS …  sujet d’actu !!

Un peu plus loin, BMW  pour accompagner le lancement de son nouveau Z4 expose les tous premiers roadsters qui ont fait son succès. Depuis le lancement en 1936 du fameux 328 lequel a véritablement donné à la firme munichoise la vocation sportive qui ne l’a plus jamais quittée. Ses six cylindres d’une conception originale lui permettaient d’excellentes performances qui en feront le modèle à battre dans sa catégorie.

De son coté, Mercedes célèbre sa couronne2008 au Championnat du Monde de Formule 1 en évoquant les belles années des ‘’ inoubliables  Flèches d’argent ‘’ Si Lewis Hamilton a offert à la firme à l’Etoile, un nouveau sacre, soixante quinze ans plus tôt, Manfred Von Brauchitsch franchit en tète la ligne d’arrivée du circuit du Nurburgring au volant d’une voiture argentée. C’est la toute première ‘’ Fleche d’argent ‘’ surnom qui va jusqu’à la fin des années 30 qualifier les Mercedes en Grand Prix.

Peugeot dévoile un stand à la recherche des meilleures énergies. De l’électricité au diesel, la firme de Sochaux explore depuis sa naissance, les modes de propulsion les plus divers. Septembre 1810. Il y a donc presque 200 ans, ‘’ Peugeot Freres Ainés et Jacques Maillard-Salins ‘’ voit le jour pour se lancer dans le laminage et l’étirage d’acier. En 1889, le premier prototype d’une automobile Peugeot prend forme. Aujourd’hui Peugeot est le plus ancien constructeur automobile au monde encore en activité. A Rétromobile, la marque née dans le pays de Montbéliard illustre le thème ‘’ les énergies nouvelles ont plus d’un siècle ‘’ avec plusieurs véhicules soulignant tous le souci de Peugeot d’explorer les modes de propulsion le plus adaptés à chaque époque. Vapeur – électricité – gazogène – gaz naturel et diésel y sont les plus représentés.

Enfin comment ne pas parler d’Alfa Roméo. La firme Milanaise a fait sortir de son prestigieux musée d’Arese, deux modèles d’exception : La célèbre Tipo CV12 de 1936.  Voiture qui affronta les non moins  puissantes Mercedes ‘’ Flèches d’argent ‘’ et autres Auto-Union. Cette auto crée par l’ingénieur Vittorio Jano est le premier V12 de la marque. Moteur quatre litres quatre arbres équipé d’un compresseur Rootes qui développait – belle performance pour l’époque – 370Ch !

Voiture que pilota le grand  Tazio Nuvolari qui remporta d’ailleurs notamment le GP de Hongrie. Avant de décrocher la victoire en Amérique au très réputé GP Vanderbilt. Mais Alfa présente aussi la Gulia SS prototype Bertone de 1964 .Le projet de ce superbe coupé ne fut pas adopté mais l’élégant proto lui est resté. Pour le plaisir de nos yeux.

 

Comme on le voit, il ne manque pas de superbes automobiles pour vous attirer cette année encore au Salon Rétromobile.

Bonne visite et profitez pleinement des mille facettes de ce Salon et des richesses qu’offrent tous ces exposants.

Gilles Gaignault

Photos: Olivier Thibaut et Philippe Janot

Salons

About Author

admin

Leave a Reply