L’usine Ford de Blanquefort a trouvé un repreneur

 

La reprise du site Bordelais de Ford par la société familiale allemande Johann Hay permet la sauvegarde des1600 emplois.
 
C’est désormais officiel :

L’usine Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort dans la banlieue Bordelaise  qui y emploie 1600 salariés va être reprise par la société familiale Allemande  ‘’Johann Hay’’, spécialisée dans les pièces mécaniques forgées et usinées pour l’automobile.

C’est la Ministre Française de l’Economie, Christine Lagarde qui l’a annoncé sur France 2  ce lundi.

« Non, cette usine ne fermera pas», a-t-elle dit.

Et d’expliquer :

 «Tous les emplois seront sauvés.  Le repreneur est une société allemande à capitaux familiaux, un groupe industriel spécialisé à la fois dans le secteur automobile et les pièces nécessaires pour des énergies renouvelables telles que l’éolien »

Au mois d’octobre, les salariés avaient été mis au chômage technique pendant dix semaines. Ford avait récemment annoncé son intention de céder cette usine de transmissions automatiques, destinées entre autres au 4×4 Ford Explorer ou à la Ford Mustang, des modèles qui se vendent mal.

De plus, la production y était particulièrement faible, avec 200 000 boîtes en 2008, contre plus de 700 000 en 2002.

Le 5 janvier dernier, Ford annonçait être en négociation exclusive avec un possible repreneur pour un aboutissement prévu courant janvier.

Le nom de Johann Hay circulait avec insistance depuis quelques temps dans la presse. L’industriel Allemand emploie actuellement 1300 salariés et détient deux usines en Allemagne.

Le nom du repreneur devait être annoncé par le groupe, lors d’une réunion extraordinaire du comité d’entreprise ayant lieu cet après-midi à Blanquefort et une réunion du comité de pilotage, à la préfecture de Gironde.

Afin de sauver le site, la région et l’Etat ont été mis à contribution.

Ce dernier a notamment versé une prime d’aménagement du territoire de 12 millions d’euros, selon la Ministre

Et ce pour aider au sauvetage de l’entreprise et préserver les 1600 emplois.

Sport

About Author

admin

Leave a Reply