L’avenir du GP de France F1 fache la Nièvre et en Bourgogne

 

Alors que les mécontents ne cessent de se faire jour et de manifester leur mécontentement, une nouvelle manifestation hostile au projet d’un futur circuit dans les Yvelines a encore réunie environ 500 personnes le week-end dernier, les dirigeants politiques de la région Bourgogne et du département de la Nièvre ou se trouve le circuit de Magny Cours viennent à leur tour ce vendredi 23 janvier de manifester d’une part eur mécontentement et comme on va le découvrir  dans le communiqué ci-dessous d’autre part leur réel étonnement devant une décision prise par les responsables politiques  nationaux à Paris.

« Comment au détour d’un amendement adopté en catimini au Sénat, un vendredi soir, l’Etat s’apprête à signifier l’arrêt de mort du GPF1 à Magny-Cours ?
C’est en approuvant un amendement au projet de loi sur l’accélération des programmes de construction, déposé par le groupe UMP du Sénat, que l’Etat a officialisé vendredi soir son soutien déguisé au projet de circuit de F1 de Flins et qu’il a dévoilé ses intentions en permettant au Conseil Général des Yvelines de passer outre les procédures de délégation de service public pour la construction du circuit et des voies de dessertes dans le cadre de l’urgence du plan de relance.
Il s’agit là d’un nouveau passe-droit pour le Conseil Général des Yvelines et son Président, après que deux arrêtés préfectoraux de zone d’aménagement différé ont déjà soustrait les terrains d’assiette du circuit  projeté à leur destination initiale de zone de maraîchage biologique.

Alors qu’il n’a pas eu la moindre réaction officielle à l’annonce du retrait du calendrier international du Grand Prix de France Formule 1 2009 qui devait se dérouler à Magny-Cours,

Alors qu’aucune suite n’a été donnée au dépôt conjoint par la Bourgogne et par la Nièvre du dossier Magny-Cours 2 qui prévoyait un plan de rénovation du circuit de Magny-Cours pour lui permettre de continuer à accueillir le GPF1, dossier qui avait l’avantage pour un moindre coût économique et environnemental de renforcer ce grand pôle automobile dans notre région,

Le gouvernement s’apprête donc à favoriser un investissement public nouveau de 120 millions d’€ pour construire un deuxième circuit homologué pour la F1sur fonds publics et à tourner la page de la compétition F1 à Magny-Cours.

Le Président du Conseil Régional de Bourgogne et le Président du Conseil Général de la Nièvre dénoncent l’hypocrisie du gouvernement sur ce dossier et demandent publiquement à l’Etat des réponses sur le financement du dossier Magny-Cours 2.

La mise à niveau du circuit de Magny-Cours serait également de nature à concourir à la relance du secteur du bâtiment et des travaux publics et ce dès 2009 ! Sans omettre, comment le pourrait-on en cette conjoncture difficile, que le Grand prix de F1 dans la Nièvre génère quelque 30 millions d’euros de retombées économiques dans la région Bourgogne ! »

               François Patriat                     Marcel Charmant 
Sénateur Président du Conseil Régional          Président du Conseil Général

Didier Boulaud et René Pierre Signé
Sénateurs de la Nièvre

 

Comme on le voit, les choses risquent fort de se compliquer au cours des prochaines semaines à propos du dossier du futur circuit des Yvelines. Et il n’est pas impossible que de nombreux recours voient le jour.

En tout cas, eu égard aux lois en vigueur en France et au temps nécessaire à obtenir les bonnes autorisations sans oublier donc les inévitables recours qui vont au fil des jours, des semaines et des mois à venir se faire jour, il est totalement utopique de laisser croire que le Grand Prix de France de Formule 1  puisse s’y dérouler dés 2011!

Il n’est pour s’en convaincre qu’à prendre exemple sur le tout nouveau circuit francilien qui vient de voir lui le jour en Région Parisienne et installé sur le site de La Ferté Gaucher en Seine et Marne à 70 km, à l’est de Paris.

Lequel outre les trois pistes du circuit comprend un hotel , un restaurant, une piste de 4X4 de 20 hectares, un centre ULM et hélico, une technopole et des zones pour quads et modélisme!

Conçu par des promoteurs privés avec des fonds privés, il a fallu … quatre bonnes années entre le moment ou le site a été trouvé et … l’ouverture en ce début d’année !!!

Et ce dossier était limpide sans opposant…

C’est dire si le projet présenté par le Conseil Général des Yvelines est loin d’être évident pour monter le GP de France 2011 !!

Gilles Gaignault

Sport

About Author

admin

Leave a Reply