L’indépendance énergétique du Brésil passe par l’éthanol, l’or sera-t-il vert ?

Un bilan toujours plus bio !

En 2008 le Brésil est gagné par la bio attitude sur sa consommation énergétique automobile. En effet c’est une première l’année 2008, les conducteurs Brésiliens ont consommés plus d’éthanol que d’essence ! La politique environnemental porte ses fruits.

Une indépendance énergétique !

Le Brésil, est le second producteur mondial de biocarburants après les Etats-Unis. A ce jour 85% des véhicules neuf vendus au Brésil sont équipés de motorisations compatibles à l’éthanol. Cette avance sur la bio attitude est  due à une politique gouvernementale économique et environnementale, menée depuis plusieurs dizaines années. Cette dernière à été soutenue par une politique d’investissements lourde et massifs en technologies, mais également une refonte globale de l’exploitation des réseaux de distribution. Des chiffres porteurs aujourd’hui, le résultat est significatif la vente d’éthanol a atteint, entre janvier et octobre 2008, une quantité de litres jamais égalé soit 15,8 milliards de litres, en lieu et place de carburants faucilles.

Des fruits pas si vert que ça !

Cette longue marche vers une indépendance énergétique, est en constante augmentation d’environ 45 % pour cette année, qui devrait être la nouvelle référence pour l’état brésilien.

Pas si écologiste que ça !

La vente d’éthanol ne compte pourtant pas que des aspects positifs. La culture intensive de la canne à sucre au Brésil accentue l’épuisement des sols cultivables et la pollution de la nappe phréatique, par l’enrichissement des sol avec des produits chimique, ainsi que la mono culture. Cette nouvelle consommation conduit également  à la déforestation et porte atteinte à la biodiversité locale.

Une croissance verte !

Pour le Brésil, c’est fait une raison qui n’est pas partager par la globalité de la population, mais le prix à payer pour se rapprocher de l’indépendance énergétique, et pérenniser la bonne santé de son économie. Le Brésil pour 2008 est en effet le premier exportateur d’éthanol au monde, à ce rythme leur pays va devenir l’Arabie saoudite du XXIe siècle.

Philippe JANOT

Sport

About Author

admin

Leave a Reply