Le rendez vous de Detroit

Salon de Detroit, l’automobile face à une année 2009 de tous les dangers.

Après l’Italie, les Etats Unis d’Amérique, si vous vouliez vous changer les idées, c’est véritablement raté ! Oubliées les soirées paillettes, le champagne et les mises en scène Hollywoodiennes… Crise économique oblige, les constructeurs ont serré les budgets marketing et opté pour la sobriété. Le verre d’eau avec glaçon et paille sont dorénavant de rigueur.

Ici plus qu’ailleurs, l’avenir du secteur automobile américain, à été percuté de plein fouet par la crise. Dans certains milieux autorisés, on s’accorderait même à dire que l’œil du cyclone soit a peine représenté par l’imposante manne financière accordée par le gouvernement du Président Georges Bush avant de laisser sa place, au nouveau Président, fraichement élu Barack Obama.

Et cela serait principalement pour tenter éviter plusieurs scandales financiers et autres faillites retentissantes des trois constructeurs américains. Et non pour mettre aux points des solutions d’avenir « DURABLES ».

Le Président Barack Obama, nouveau locataire de la Maison Blanche n’aura ce pendant pas la tache facile pour se sortir pour de ce bourbier qui frappe aussi la totalité des économies mondiale.

Ce bouleversement est au cœur des préoccupations du Salon de Detroit, qui s’est ouvert dimanche 11 Janvier 2009 dans un climat morose et sombre où les voitures (vertes) telles des lucioles continuent d’apparaître comme une réelle lueur d’espoir.

Dès l’ouverture du Salon, le PDG de Chrysler, Monsieur Bob Nardelli a reconnu que passer l’année 2009 serait "un vrai défi" pour son groupe, avec un marché automobile américain à nouveau en forte baisse, selon les prévisions.

Le groupe table sur des ventes pour l’ensemble du secteur comprises entre 10,5 et 11,1 millions de véhicules cette année contre 13,5 millions en 2008, où la chute était déjà bien marquée avec un chiffre d’affaires en baisse de 18%.

Bob Nardelli a insisté sur la viabilité de Chrysler, en dépit de la crise et sur sa capacité à rembourser le prêt de 4 milliards de dollars que lui a accordé le gouvernement américain pour sauver le groupe de la faillite. Il faut bien rappeler que Chrysler, est le plus petit des constructeurs américains, qui a été le plus touché par la crise, avec un effondrement de 30% des ventes en 2008 en comparaison de 2007.

L’autre grand malade de l’automobile américaine, General Motors "va accélérer considérablement son plan de restructuration", a promis de son côté son PDG, Rick Wagoner.

"C’est un gros travail, qui commence ici ce matin", a-t-il lancé, en assurant de son engagement dans "le développement des énergies alternatives" et de l’efficacité des motorisations. Le gouvernement américain a débloqué in extremis un paquet d’aide de 13,4 milliards de dollars en décembre pour General Motors et Chrysler, mais assorti de conditions de restructuration draconiennes.

Signe de la grande inquiétude actuelle, quelques dizaines de salariés de l’industrie automobile ont manifesté (pour soutenir leur empoyeur) devant le centre des expositions qui abrite le salon pour protester contre les sacrifices qui leur sont demandés dans le cadre de la crise.

Depuis le mois d’octobre 2008, les constructeurs mondiaux ont fortement réduit leurs productions pour limiter des stocks, face à une demande en chute libre.

Ces derniers ont vus des lignes de production ralentir les cadences mais également en stopper d’autres, en multipliant les mesures de chômage partiel et les réductions d’emplois et en reportant ou annulant des projets. (Se référer à nos différents articles dans la rubrique constructeurs).

"L’année 2009 constitue un grand défi", a confirmé Ian Roberston, membre du conseil d’administration du groupe allemand BMW, avec notamment six premiers mois de 2009 "difficiles". Dans ce cadre, BMW qui a présenté son nouveau cabriolet Z4, a réaffirmé son engagement, notamment en investissements, aux Etats-Unis.

"Nous nous préparons à une année très difficile", a déclamé le patron de Daimler, Monsieur Dieter Zetsche, "Je pense que mon groupe restera assez fort" pour traverser une crise. Et que celle-ci serait plus près de l’arrachage que de la taille si nous parlions de vignobles". Mercedes présente à Detroit sa nouvelle Classe E, un modèle clé de sa gamme pour les deux prochaines années.
Monsieur Dieter Zetsche s’est dit "très ouvert pour travailler avec d’autres constructeurs ou sous traitants pour certaines coopérations", mais à indiqué qu’il n’avait "pas besoin" de faire des acquisitions actuellement. Ces paroles seraient elles pour repousser certains vendeurs ?

Volkswagen a de son côté annoncé des résultats mondiaux (record) en 2008, avec 6,23 millions de véhicules vendus. Un résultat attribué par son président, Martin Winterkorn a la stratégie "multimarques" du groupe. Le 11 décembre dernier, il déclarait dans un entretien à la presse allemande :
 " Nous tablons sur un recul des ventes du numéro un européen de l’automobile de "quelques 10%" l’an prochain" Et averti que le secteur devait faire face à de profondes "mutations "
Dans ce contexte, les constructeurs continuent de miser sur "la révolution verte" pour sortir de la crise. Les voitures électriques et hybrides restent donc plus que jamais à l’ordre du jour à Detroit.

William C. Ford Jr. A été l’un des principaux acteurs dans l’élaboration du plan de sauvetage du consortium américain auprès du futur présidant Barack Obama .

Ses rencontres en tête à tête se sont faites en coulisses au mois Août dernier. Les dernières entrevues se sont déroulé en compagnie des conseillés économique, ainsi que l’équipe de Jennifer Granholm, gouverneur du Michigan, pour aborder la mise en place sous quelques mois une relance, des ventes par la fabrication de véhicules dit "VERT".

Pour ce salon l’arrière petit fils d’Henri Ford, à présenter leur nouveau projet d’un programme de développement de véhicules électriques et hybrides dans les quatre prochaines années en Amérique du Nord. Il a indiqué que pour commencer, il allait lancer une camionnette électrique en 2010, une petite voiture électrique en 2011ces dernières seront développées conjointement avec le groupe d’équipements canadien Magna, ainsi qu’une nouvelle génération de véhicules hybrides, dont un hybride rechargeable en 2012.

Monsieur Ford insistera sur plusieurs points :
"Je me suis depuis longtemps tourné vers l’environnement, et cela porte enfin ses fruits. Je pense que le pays est maintenant prêt".

"Les prix des carburants et les objectifs de la société, vont aider au tournant vers les voitures hybrides", a-t-il estimé. "Mais si le prix de l’essence reste très bas, je pense qu’il y aura quelques incitations du côté de l’administration pour que les gens s’habituent à l’idée de voitures électriques", a-t-il ajouté.

Ford rappelle qu’il a déjà mis en place des collaborations et partenariats pour accélérer la commercialisation de véhicules électriques.

Southern California Edison et l’Institut de recherche sur l’énergie électrique testent ainsi une série de Ford Escape hybrides rechargeables pour étudier les comportements des consommateurs et l’interconnexion entre les véhicules et le réseau de distribution électrique.

Les Japonais Toyota et Honda rivalisent dans les hybrides. Le premier dévoilant la nouvelle version de son emblématique Prius, tandis que le second propose le modèle de série de sa berline Insight.

L’allemand Daimler a présenté un prototype de voiture électrique, baptisé Blue Zéro, et une Mini électrique.

Les Américains ne sont pas en reste.

General Motors avec un prototype de Cadillac hybride comme gage de son engagement dans les technologies vertes, Chrysler avec trois prototypes hybrides tandis que Ford a promis une série de véhicules électriques pour 2012.

Quant aux marques de luxe, la présence d’Aston Martin, Bentley, Jaguar, Lamborghini, Maserati ou Maybach apparaissaient comme un pied de nez face à la crise.

Le salon international de Detroit ouvrira ses portes pour le grand public Samedi 17 janvier 2009, les organisateurs attendent 700.000 visiteurs jusqu’au 25 janvier.

Philippe JANOT
Photos : Constructeurs

Salons

About Author

admin

Leave a Reply