Dakar 2009 : Abandon surprise de la VW de Carlos Sainz !

 

C’est dans un ravin de quatre mètres que s’est hélas terminée l’aventure de Carlos Sainz dans ce Dakar 2009 !

Le leader du classement général provisoire a en effet malheureusement du abandonné au km 79 de l’étape ce jeudi lors de cette douzième étape spéciale  qui se disputait entre Fiambala et La Rioja.

Selon les premiers renseignements fournis, son copilote le Français Michel Perin aurait été très légèrement blessé à l’épaule droite.

« Nous avions commis une petite erreur dans la première partie. Sur un "Y" à prendre, nous avons pris la mauvaise direction, mais ce n’était pas trop grave car nous avons tout de même retrouvé la bonne piste. Nous roulions ensuite dans les traces de Giniel De Villiers, qui était parti une dizaine de minutes après nous »

a précisé Michel  Perin.

Avant de fournir  en colére et furibard plus de détails indiquant

« que les notes fournies dans le roadbook étaient mauvaises et imprécises. »

« C’est ensuite que les choses se sont compliquées. Il y avait un WPM, passage obligatoire masqué en descente, avec un oued, signalé comme danger. Mais il aurait dû être signalé comme extrêmement dangereux. D’ailleurs, la voiture qui nous suivait, puis celle de Roma, allait se mettre dans le même trou si nous n’y étions pas déjà »

Carlos Sainz devançait ce jeudi matin au départ son coéquipier, l’Américain Mark Miller de 27’31 » et la troisième Volkswagen du Sud-Africain, Giniel De Villiers de 41’13 »

Le tandem Sainz – Perin occupait la tête du Rallye depuis une semaine .

Récupérés, l’équipage a très vite ensuite été évacué par hélicoptère vers Fiambala.

Du coup, c’est son équipier, l’américain Mark Miller lui aussi membre de l’équipe VW qui devrait ce jeudi soir devenir le tout nouveau leader et ce à deux jours de l’arrivée à Buenos-Aires !

Quel dommage pour l’ancien double Champion du Monde des Rallyes et son équipier. Lesquels caracolaient au commandement de la course depuis plus de huit jours.

Confirmant ainsi malgré ce qui semblait devoir ressembler à une outrageante emprise et domination qu’une course n’est jamais vraiment gagnée !!!

Gilles Gaignault

Sport

About Author

admin

Leave a Reply