Dakar 2009 : Sainz et VW encore et toujours !

 

Décidemment ce Dakar 2009 est bien celui du grand Champion Espagnol  Carlos Sainz !

L’ancien double Champion du Monde des rallyes est insatiable
 
Bien que devancé depuis le départ de cette dixième étape,  le leader au volant de sa VW Touareg s’est finalement emparé de la tête de la spéciale en toute fin de course pour remporter  une nouvelle victoire et gagner cette dixième étape du Dakar.

L’Espagnol devance de… vingt et une infimes P’tites secondes, le surprenant Américain Robby Gordon qui continue de briller avec son imposant mais oh combien puissant et efficace Hummer.

La troisième place revient à la seconde VW Touareg, celle de  l’Américain Marl Miller qui termine à  7’39. Cependant que le troisième larron de la bande à Kris Nissen le boss de l’équipe VW, le Sud-africain Giniel De Villers, finit lui quatrième mais il concède dix huit  minutes.

Mais même s’il domine et survole ce Dakar 2009, Carlos Sainz  ne dispose cependant  pas d’une avance ni surtout d’une marge suffisante  pour assurer le coup. C’est la raison pour laquelle, jour après jour, étape après étape, le leader doit continuer d’attaquer et tout donner lors de chaque spéciale pour tenter de creuser un peu plus l’écart et être certain de s’imposer en fin de semaine lors de l’arrivée du rallye à Buenos-Aires.

Une fois de plus, une fois encore, c’est exactement ce qu’à fait le pilote Espagnol ce mardi, lors de cette dixième étape, disputée  en boucle autour de Copiapo au Chili et sur 476 km seulement, l’étape ayant été une fois encore diminuée et raccourcie par le directeur sportif David Castera.

L’ancien double Champion du Monde des rallyes franchissant  on l’a dit, la ligne d’arrivée avec 21 infimes secondes d’avance sur le Hummer de l’Américain Robby Gordon et 7’39" sur son coéquipier Mark Miller.

Quand cela rigole dans le camp VW

 

Lequel racontait sa journée :

« On a eu beaucoup de difficultés avec la navigation pendant toute la matinée. Et quand on lutte avec la navigation, c’est très difficile de garder un bon rythme. Après on a eu une crevaison et Giniel De Villiers nous a rattrapé et on est resté avec lui. Il est ensuite resté coincé dans un trou, on voulait l’aider mais on était en bas de la dune et c’était impossible de remonter. Je me sentais mal pour lui. Pour étre franc, je m’attendais à faire mieux sur cette étape.»

La dernière Mitsubishi encore en course, celle de l’Espagnol Nani Roma est une fois encore dominée et surclassée et termine cinquième à 15’01".

2009 n’est vraiment pas l’année Mitsubishi sur ce Dakar  ‘’ exotique ‘’ !

A l’arrivée comme chaque jour, celui qui se rapproche chaque soir un peu plus de la victoire finale expliquait :

«  Mon but est de tenter de me mettre à l’abri d’un faux pas et d’une mauvaise surprise. C’est  pourquoi je continue de rouler fort »

De son coté, celui qui ne cesse de se faire remarquer au fil des étapes, Robby Gordon déclarait :

« On a encore vécu une bonne journée et réussi une étape sans incident. On a assez vite rattrapé Miller vers le CP2. Je suis resté très prudent sur les bosses au retour de la boucle. On perd la spéciale d’une vingtaine de secondes donc la victoire se joue à rien. Dès qu’on est sur une partie roulante, les Volkswagen nous sèment car elles sont beaucoup plus puissantes »

Cette sixième victoire en dix étapes pour Carlos Sainz lui permet d’accentuer encore un peu plus son avance au classement général provisoire. Il compte désormais 27’31" d’avance sur Miller et 41’13" sur le Sud-Africain Giniel de Villiers, tous deux ses propres équipiers au sein du Team VW. Lequel démontre quotidiennement qu’il a bien la mainmise sur la course et cadenasse les places sur le podium au fil des étapes.

Un Giniel cependant un tantinet déçu pour ne pas dire désabusé :

« A 20 km de la fin d’étape, j’ai franchi une dune et j’ai vraiment été malchanceux de l’autre côté. On était au mauvais endroit. On est tombé en plein milieu d’un trou et on a perdu vingt minutes à essayer de se sortir. On a un peu endommagé l’avant mais la voiture est robuste. Je suis un peu déçu parce qu’on a encore perdu du temps. Ça ne veut pas nous sourire. Ce n’est vraiment pas notre Dakar !  »

Dorénavant ce mardi soir, l’unique Mitsubishi celle de Nani Roma occupe toujours la quatrième place mais elle a encore concédée du temps et pointe maintenant  à 1h13’13". !

Classement de la dixième étape

1 Sainz (Volkswagen)  5 h 32′ 55 »
2 Gordon  (Hummer) à 21’’
3 Miller  (Volkswagen) à 7’39’’
4 Chicherit (BMW) à  12’25’’
5 Roma  (Mitsubishi) à 15’01’’
6 De Villiers (Volkswagen) à 18’15’’
7 Novitskiy (BMW) à  51’25’’
8 Tollefsen (Nissan) à 1h08’59’’
9 Bernand (BMW) à  1h09’58’’
10 Vigouroux (Hummer) à 1h12’11’’

Le classement général provisoire

1 Sainz  (Volkswagen)  38 h 59′ 02 »
2 Miller (Volkswagen) à 27’31’’
3 De Villiers  (Volkswagen) à 41’13’’
4 Roma (Mitsubishi) à 1h13’13’’
5 Gordon (Hummer) à 1h34’38’’
6 Tollefsen  (Nissan) à 5h14’18’’
7 Kuipers  (BMW) à  8h01’51’’
8 Depping (Volkswagen) à 8h32’34’’
9 Palik  (Nissan) à 9h50’29’’
10 Zapletal (Mitsubishi) à 9h53’26’’

 

Sport

About Author

admin

Leave a Reply