Africa race : Le terrible piège des sables de l’Adrar !

 

                                  

    
Etape 8 – 7 janvier 2008 : Bou Lanouar- Azougui

502 Km (liaison : 59 km – SS : 439 km – liaison : 4 km)

 
Au menu de cette dixième étape de l’Africa Race, une spéciale 100% sable et hors-piste entre Bou Lanouar et Azougui, petits villages du nord de la Mauritanie séparés par un océan de dunes.

Une journée apparemment tranquille mais qui restera longtemps gravée dans les mémoires des concurrents qui ont éprouvé toutes les difficultés du monde à se sortir du piège de l’Adrar !

Après avoir reçu un accueil particulièrement chaleureux des douaniers mauritaniens  et rejoint le bivouac de Bou Lanouar, les concurrents de l’Africa Race se sont élancés ce mercredi matin dans une étape qui, même si elle s’annonçait délicate, ne devait pas poser spécialement de problème.

En effet, les ouvreurs de l’épreuve avaient reconnu le tracé il y a deux jours sans vraiment galérer. Hélas, comme c’est souvent le cas en Afrique, la configuration du terrain avait changé depuis et le sable porteur du début de semaine était devenu  subitement très mou ce mercredi

A un point tel qu’après le CP 2, la région de l’Adrar est devenue un véritable piège pour les  motos, autos et camions encore en course !

Une énorme galère dont Jean Louis Schlesser est sortie le premier. Très marqué en sortant de l’habitacle de son Buggy POWERADE, le vainqueur commentait :

 « Je pense que je n’avais jamais fait d’étape aussi dure en Afrique. Le sable était très mou et vingt fois au moins j’ai failli me poser. Ce que j’ai d’ailleurs fini par faire. Nous avons vraiment galéré aujourd’hui et je pense que beaucoup vont rentrer très tard. Depuis le départ, cette première édition de l’Africa Race est extrêmement difficile mais là, j’ai bien peur que la barre ait été mise un peu trop haute. »

Il ne pensait surement pas si bien dire le leader vieux routier des pistes africaines…

Arrivé 1h47’ après José Manuel Pellicer et Arnaud Jacquart tenaient  également eux aussi à peu près les même propos ! Le premier déclarant :

« Je pensais avoir tout vu en juin dernier sur la Transorientale entre Saint Petersbourg et Pékin mais j’avoue que cette étape mauritanienne était de loin ce que j’ai fait de plus dur en moto. Jamais je n’avais sollicité autant la mécanique sur une course. »

Malgré tout, finalement à 22h00, tous les concurrents étaient tous bien rentrés au magnifique bivouac d’Azougui où le ministre Mauritanien du Tourisme en personne attendait les héros de cette étape.

Au niveau des classements, grâce à une nouvelle victoire, le pilote BMW José Manuel Pellicer conforte bien évidemment sa place de leader avec un peu plus de 4 heures d’avance sur la KTM d’Arnaud Jacquart. Troisième motard à avoir rallié l’arrivée aujourd’hui, Thomas Schattat occupe également cette position au général.

En auto, Jean Louis Schlesser est plus que jamais en tête mais derrière, la bataille fait toujours rage entre Artem Varentsov le Russe et Abdelhamid Abouyoussef. Mais l’Egyptien trés bien navigué par Hervé Cotel est sorti des dunes… quarante minutes avant son adversaire Russe.

Les deux pilotes ne sont plus à présent séparés que par 1’26’’ !

 Dans la catégorie camion, privé d’embrayage et bien aidé par Giacomo Vismara et son Unimog très efficace dans le sable, Miklos Kovacs s’est encore imposé au volant de son Scania. Malgré cette nouvelle victoire, le Hongrois ne pointe toujours qu’en troisième position, devancé par les deux camions du Team De Rooy avec  dans l’ordre Hans Bekx de nouveau leader pour 2’08’’ sur Jan De Rooy.

Ce jeudi, compte tenu de la journée exceptionnelle qu’ont vécu les concurrents ce mercredi et afin de leur permettre de réparer pour certains et de récupérer pour d’autres, la direction de course a décidé – comme c’est le cas curieusement également loin d’ici en Amérique du Sud avec la caravane du ‘’ Dakar ‘’ Sud-Américain – de neutraliser la neuvième étape et d’effectuer une liaison libre vers Moudjeria, ville située tout de même à 1000 Km d’Azougui par la route.

Sport

About Author

admin

Leave a Reply