Africa race : Jan De Rooy vingt ans après …

                             

Etape 7 – 6 janvier 2008 : Laayoune- Bou Lanouar – 899 Km

 (liaison : 0 km – SS : 182 km – liaison : 717 km)

 

 

 

Cette septième étape de l’Africa Race entre Laâyoune, dans le sud Marocain, et Bou Lanouar, en Mauritanie, était la plus longue en termes de kilométrage mais la plus courte au niveau longueur de spéciale. Un secteur sélectif matinal suivi d’une liaison d’un peu plus de 700 km avec passage de la frontière entre le Maroc et la Mauritanie. Une longue route qui conduisait les concurrents vers les étapes de sable que beaucoup attendaient.

La courte spéciale du jour était en quelque sorte une répétition puisqu’elle comportait les premiers passages de dunes et beaucoup de navigation. A ce jeu, une fois encore, l’Espagnol José Manuel Pellicer a été impérial en devançant ses adversaires de plus de trente minutes et ce, malgré une petite chute alors qu’il cherchait sa route sur le GPS. Derrière le pilote BMW, Arnaud Jacquart semble avoir capitulé puisqu’il avait décidé aujourd’hui de jouer les caméramans de luxe en emportant une caméra embarquée dirigée sur la piste, histoire de filmer ses camarades de route. Une bonne idée en terme d’images mais également au niveau sportif puisque le Franco-russe a servi de lièvre, notamment à Jean-Hugues Moneyron qui termine deuxième de la spéciale et s’empare de la troisième place du général, neuf minutes devant l’Allemand Thomas Schattat qui s’est égaré après le CP 2.

Sur quatre roues, une crevaison lente a retardé le leader Jean Louis Schlesser puisque le pilote du Buggy POWERADE avait décidé de ne pas s’arrêter sur la piste pour changer sa roue mais de le faire à l’arrivée. Résultat, le leader de l’Africa Race a été battu  logiquement mais de  deux minutes seulement par le puissant camion de Jan De Rooy.

Au volant de son impressionnant Iveco de 900 CV, le Néerlandais a dit avoir réalisé la spéciale parfaite et ce malgré une navigation délicate et déclarait à l’arrivée :

 « Je gagne cette spéciale devant Jean Louis vingt ans après ma première victoire au scratch dans le Ténéré. Il était temps que je devance mon équipier Hans Bekx car c’est toujours mieux lorsque le patron est devant ! »

 

Le DAF de Hans Bekx est également devancé par le Scania de Miklos Kovacs. Le Hollandais perd au passage une vingtaine de minutes mais surtout la première place du général.

En auto, avec une nouvelle victoire d’étape, Jean Louis Schlesser reste plus que jamais en tête de la course. Derrière, la bataille fait rage entre le Buggy Toyota d’Abdelhamid Abouyoussef et le Toyota Land Cruiser d’Artem Varentsov. L’Egyptien qui, pour la deuxième journée consécutive, a devancé le Russe et pourrait bien prendre la deuxième place du général si une sanction en suspens à l’encontre de Varentsov, pour une erreur de parcours hier, était confirmée par le Collège des commissaires auto.

Ce mardi soir, la caravane de l’Africa Race passera sa première nuit en Mauritanie, le long de la célèbre voie ferrée reliant la cité portuaire de Nouadhibou à Zouerate, avant de se diriger demain vers Atar au terme d’une étape 100 % sable.

Sport

About Author

admin

Leave a Reply