Dakar 2009 : Sainz – Al Attiyah, à toi, à moi !

 

L’étape : Parcours : Jacobacci – Neuquen  Distance : 380km

Carlos Sainz a remporté ce mardi la quatrième étape du Dakar 2009. Mais à l’arrivée l’écart avec son dauphin lequel n’est autre que Nasser Al Attiyah, est infime : Six secondes !

 

 Une nouvelle fois, Le déroulement de la journée nous a offert un beau spectacle entre les deux pilotes qui depuis le départ de l’épreuve à Buenos-Aires se partagent quotidiennement les victoires d’étapes : Deux chacun

C’est un peu, à toi, à moi entre l’Espagnol et le Qatari !

Les deux hommes persistent et signent les succés d’étapes jour aprés jour.
  
Pour cette quatrième étape, la caravane des pilotes a traversée la Patagonie offrant des terrains certes très roulants mais oh combien redoutables pour les pneumatiques et ce bien évidemment en raison des innombrables des cailloux constamment présents tout au long du parcours.

D’après le road-book, la spéciale était annoncée et prévue sur 459,38km mais finalement l’endroit retenu pour lancer les concurrents a été repoussé, réduisant ainsi ce secteur chronométré à 380km seulement.

Mais cela n’a nullement empêché les deux leaders Sainz et Al Attiyah de se livrer à nouveau un superbe mano à mano..

Tour à tour, le Qatari puis l’ancien double Champion du Monde des Rallyes prenant l’avantage mais toujours d’un rien, l’écart n’atteignant plusieurs fois sur différents points du parcours qu’une infime petite seconde.

Puis le leader du classement général provisoire au volant de sa Volkswagen Touareg a fini par creuser cet écart au fil des kilomètres pour le porter à un maximum de … 1’42’’, à un peu moins de cent bornes du but, ce qui n’est pas énorme, vous en conviendrez.

A l’arrivée, il était cependant de nouveau infime,  » six P’tites  » secondes seulement ! Mais il est vrai que Carlos Sainz  a hélas pour lui été victime d’une crevaison peu avant la fin de la spéciale. Incident qui curieusement était survenu à son adversaire Qatari la veille !!!

Quand on vous dit : A toi, à moi !

Quoiqu’il en soit, la lute pour le commandement du Rallye est somptueuse entre la VW Touareg et la  BMW X3  puisqu’une nouvelle fois, les Mitsubishi subissent  incroyablement et de manière tout à fait inattendue leur domination

La meilleure d’entre elles étant tout compte-fait ce mardi, celle de Luc Alphand, lourdement retardé la veille par une fuite de gazole et qui termine troisième ce mardi à un peu plus de deux minutes.

Suivent dans l’ordre Mark Miller (VW)Juan Roma (Mitsubishi)Giniel de Villiers (VW)Orlando Terranova  (BMW) et  le vainqueur sortant, Stéphane Peterhansel lui aussi sur Mitsubishi et bizarement seulement huitième de l’étape du jour.

Arrivent ensuite Guerlain Chicherit qui poursuit sa remontée après sa terrible cabriole de la première étape et le Hummer du  sympathique ‘’Ricain’’ Robby Gordon, classé dixième

Au classement général provisoire, Carlos Sainz et sa Volkswagen occupent la première place avec trois minutes et quarante six secondes d’avance sur la BMW X3 du Qatari Al Attiyah.

Le Sud Africain, Giniel de Villiers conserve sa troisième place précédant la première des Mitsubishi, celle de  Stéphane Peterhansel

Suivent dans un mouchoir, Joan Roma, Mark Miller, Orlando Terranova et  Lucho  Alphand, qui remonte de la dixième à la huitième place mais toujours loin, à quarante et une minutes et onze secondes ! 

Voici les déclarations des deux leaders

Carlos Sainz (Volkswagen) :

" On a commencé très fort, à une allure très rapide. On a rattrapé Nasser Al Attiyah. Quand il s’en est rendu compte il a encore attaqué. Et on a continué tout les deux sur un rythme très élevé, jusqu’à ce que dans un passage hors piste je puisse le doubler. Mais juste après l’avoir passé une de mes roues a commencé à perdre de l’air. J"ai du m’arrêter pour mettre de l’air car ce n"était pas une crevaison complète, c’était une crevaison lente. Jusqu’à la fin de la spéciale je perdais régulièrement de la pression. Je crois que je suis arrivé avec un demi-kilo de pression et je gagne pour cinq ou six secondes. C’est dommage, j’aurais pu faire mieux."

Nasser Al-Attiyah (BMW) :

" Je crois que Carlos Sainz m’a dépassé un peu avant d’arriver au 100e kilomètre. Ensuite je l’ai suivi, et nous avons roulé jusqu’à l’arrivée. Ce n’est pas un problème qu’il remporte l’étape. C’est même une bonne chose pour moi qu’il s’élance devant moi pour une étape où il devrait y avoir des dunes. J’ai abîmé un peu la voiture parce qu’il y avait beaucoup d’arbres, et en même temps beaucoup de manoeuvres à effectuer pour dépasser des motards. Donc nous avons touché des arbres à plusieurs reprises, mais ce n’est rien de grave. Ce Dakar se passe très bien, nous sommes là !"

Classement de la quatrième étape

 
1 Carlos Sainz (Volkswagen) 
2 Nasser Al Attiyah (BMW) à 6’’
3 Luc Alphand (Mitsubishi) à 2’24’’
4 Mark Miller (Volkswagen) à 4’20’’
5 Joan Roma (Mitsubishi) à 5’38’’
6 Giniel de Villiers (Volkswagen) à 5’48’’
7 Orlando Terranova (BMW) à 6’49’’
8 Stéphane Peterhansel (Mitsubishi) à 6’54’’
9 Guerlain Chicherit (BMW) à 10’31’’
10 Robby Gordon (Hummer) à 12’’13

Le classement général provisoire

 
1 Carlos Sainz (Volkswagen) 
2 Nasser Al Attiyah (BMW) à 3’4’’
3 Giniel de Villiers (Volkswagen) à 11’33’’
4 Stéphane Peterhansel(Mitsubishi) à 15’4’’
5 Joan Roma  (Mitsubishi) à 20’
6 Mark Miller (Volkswagen) à 20’05’’
7 Orlando Terranova (BMW) à 24’30’’
8 Luc Alphand (Mitsubishi) à 41’1’’
9 Robby Gordon (Hummer) à 46’45’’
10 Krzysztof Holowczyc (Nissan) à 47’3’’

Sport

About Author

admin

Leave a Reply