Africa race : Reprise compliquée après la journée de repos !

                                      
Après une première semaine idéale et une journée de repos salvatrice à Agadir, les hostilités ont repris sur l’Africa Race ce lundi avec une étape longue de 785 Km entre Agadir et Laayoune.

Une reprise difficile pour certains à l’image du motard français Thibault Chatelier malheureusement victime d’un accident sur la liaison d’avant spéciale et de l’équipage Russe Andrey Ivanov- Vladimir Demyanenko déjà bien malchanceux samedi et eux aussi contraints à l’abandon suite à une casse moteur ce lundi.

Il était 5 heures ce matin lorsque le motard José Manuel Pellicer s’est élancé dans la longue liaison menant vers le départ de spéciale situé non loin de Oued Chebika, sur la côte Atlantique du Sud Marocain.

Une heure très matinale et des routes humides difficiles à négocier puisque trois motards sont tombés. Deux chutes sans gravité pour Arnaud Jacquart et Thomas Schattat mais hélas plus sérieuse pour Thibault Chatelier.

En effet, le pilote de la Honda 400 XR a été touché à une hanche et évacué rapidement sur l’hôpital de Guelmine où des examens approfondis diagnostiquaient finalement une grosse entorse de la cheville et des contusions. Un coup dur pour ce jeune homme originaire de Mayenne qui participait à son premier Rallye Tout Terrain.

Bien qu’affecté par cet accident, le petit groupe de motards de l’Africa Race s’est élancé dans la spéciale où fort heureusement, cette fois, tout s’est parfaitement déroulé. Finalement, José Manuel Pellicer s’est imposé pour la quatrième fois consécutive en devançant Arnaud Jacquart encore victime de problème de navigation dans les 30 derniers kilomètres. En perdant 26 minutes sur le leader, le Franco Russe se retrouve relégué à presque deux heures de l’Espagnol, alors que l’Allemand Thomas Schattat conforte sa troisième place au général sur une Yamaha 450. A noter la sixième position d’Olivier Le Coq, lanterne rouge du classement après s’être égaré vendredi et avoir écopé du maximum de pénalités.

Du côté des autos, ce fût encore une journée sans histoire pour Jean Louis Schlesser qui a perdu avec l’abandon du Russe Ivanov son seul réel rival et qui le déplore. Le Français impose donc son Buggy POWERADE devant le Buggy Toyota d’Abdelhamid Abouyoussef assisté par Hervé Cotel et le Toyota  d’un autre Russe, Artem Varentsov quelque peu retardé.

D’ailleurs, ce n’était pas la journée des concurrents Russes puisque, outre l’abandon d’Andrey Ivanov dont le moteur du Nissan Pathfinder a rendu l’âme, l’équipage composé de Sergey Savenko et Valery Shukhnov s’est fait une énorme frayeur. Quatre kilomètres après le départ, le Buggy Honda a tiré tout droit dans un virage pourtant clairement indiqué sur le road-book et a effectué une descente dans un ravin haut… d’une centaine de mètres !

Par miracle, le véhicule n’a touché aucun rocher dans sa descente infernale et il est resté sur ses quatre roues ! En rentrant, avant de regagner la Russie cet équipage peut assurément effectuer un rapide détour par … Lourdes !!!

L’équipage et le véhicule n’ont donc connu aucun dommage et après une grosse séance de jardinage pour sortir du canyon, ils ont pu incroyablement reprendre la course. Incontestablement, ils avaient une bonne étoile aujourd’hui avec eux.

La course camion est toujours aussi disputée. Les mastodontes se battent à coups de … secondes !!!

En effet, bien que victime de deux crevaisons, Jan De Rooy a  imposé son Iveco de deux secondes devant le Scania de Miklos Kovacs, alors que Hans Bekx place son DAF en troisième position à 2’41’’.

Ce dernier reste  cependant leader avec 9’56’’ d’avance sur De Rooy.

A la veille de la première grande étape de dunes qui conduira les concurrents de l’Africa Race en Mauritanie, le suspens reste donc entier entre les deux camions du Team Hollandais.

Sport

About Author

admin

Leave a Reply