Rallye–raid: Il y a trente ans ce 26 décembre le Dakar s’élançait… Cap au Sud !

Ce vendredi 26 décembre, cela fait trente ans que la première édition du Rallye-raid ParisDakar prenait son envol !

Et dans un peu plus de deux semaines, le mercredi 14 janvier, il y aura vingt-trois ans que son génial créateur le regretté Thierry Sabine nous aura quitté, victime en ce début de soirée du
14 janvier 1986 de ce terrible accident d’hélicoptère du côté de Gourma Rhaous au Mali.

Donc, la caravane du tout premier Rallye Oasis Paris-Dakar quitta les Jardins du Trocadéro en ce 26 décembre 1978.

Le Range Rover numéro 120, tout premier lauréat du prologue du premier Paris-Dakar

Non sans avoir au préalable disputé un prologue, quarante huit heures auparavant sur les pistes défoncées du camp militaire de Montlhéry. Lequel fut remporté par le Range Rover de l’équipage Neveu-Gaignault.

En ce 26 décembre, les aventuriers prennent donc la direction de Marseille. Ville  d’où ils embarquent à bord du Tipasa en direction d’Alger la Blanche. Après une nuit de traversée, le débarquement du ferry se fait au petit matin du 27 écembre dans la confusion et l’énervement des autorités Algériennes…

En effet, au cours de la nuit, leur Président Houari Boumédienne est décédé !!!

D’où, une certaine agitation autour du Tipasa d’où sortent un contingent de Français et de journalistes !

Regroupés après les formalités, ‘’Cap au Sud’’, la caravane est alors encadrée par les militaires et dirigée à une quarantaine de kilomètres au sud de la capitale Alger dans la région de Biskra.

Le lendemain matin, à l’aube dès les premières lueurs du jour, Thierry Sabine sera autorisé à libérer sa meute pour une toute première étape de liaison vers les territoires du Sud et le Sahara. Et, sous un soleil resplendissant de traverser des paysages idylliques et des villes Sahariennes aux noms inoubliables : Laghouat – Djelfa – Benizgen (la ville Sainte aux volets bleus) – Ghardhaia.

Le premier Regroupement s’effectuant du côté d’El Goléa.

Le 31 décembre, les heureux veinards fêtent le réveillon de la Saint Sylvestre à In Salah d’où le regretté Max Meynier réalise son émission pour RTL.

RTL, le seul lien de ce premier Dakar avec la France… Car en ce temps-là, il n’y avait ni avion, ni hélicoptère, ni GPS, ni téléphones satellites ! Encore moins de portables… Et bien sur point d’internet !

Depuis ce vendredi 26 décembre 1978, et l’arrivée victorieuse quinze jours plus tard du motard Orléanais Cyril Neveu, trente ans se sont écoulés…

Nous n’avons cependant, rien oublié de cette fabuleuse aventure dont nous avons eu la chance de faire parti.

Certes le Dakar ne se déroule plus sur le sol Africain. Les pistes fantastiques de l’Algérie et du Sahara lui sont fermées depuis des lustres. Thierry Sabine et l’ami Max Meynier ne sont plus la, pour témoigner.

Mais nous, en ce jour anniversaire, nous pensons très fort à eux et notre cœur ce matin en nous réveillant à fait ‘’ Boum-Boum ‘’ d’émotion !

Il nous reste notre copine, Diane Sabine – Thierry Mieg, l’épouse dévouée de ce premier Dakar qui bossait, équipière de luxe qu’elle était dans le Toyota rouge de ‘’ l’Ange Blanc ‘’. Sans oublier bien des copain, fidèles amis de la première heure avec qui nous avons galéré : Cyril Neveu, le tout premier lauréat, mais aussi Yves Sunhill, l’homme des premiers buggys, ‘’ Fifi ‘’ Vassard, plusieurs fois second des premières éditions avec sa Honda, Françoise Elby. Et tant d’autres tels que François Siegel, le boss de VSD avec qui nous sommes restés en bon contact…

A l’heure ou le Rallye-raid qu’organise ASO va bientôt débuter en Amérique du Sud, il était important de rappeler l’origine de cette course que Thierry avait inventée et qui ralliait à l’époque la capitale Française à son homologue Sénégalaise. D’où son nom de Paris-Dakar

Gilles Gaignault

Photos: Dakardantan

Sport

About Author

admin

Leave a Reply