F1 : Dave Richards souhaite reprendre le Team Honda

                                                               

Cela fait déjà un certain temps que le Britannique David Richards patron de la structure Prodrive lorgne sur la F1. Prestataire pour la firme Subaru dans le Championnat du Monde des rallyes depuis des lustres, Prodrive vient de se retrouver subitement  ‘ ‘le bec dans l’eau  » avec l‘annonce de retrait de la firme Japonaise des Rallyes.

Du coup, cela lui laisse le champ libre pour replonger dans l’univers des Grands Prix

Il avait déjà envisagé de débarquer en F1 il y a un an en utilisant des châssis McLaren mais d’une part, la FIA s’y était opposé et d’autre part, il n’avait pas pu réunir le financement d’un tel projet.

Connaissant parfaitement les rouages et les subtilités du ‘’ grand cirque ‘’ , il se démène comme un forcené pour tenter de parvenir à dénicher le financement du rachat de l’équipe Honda.

Mais cela n’est guère chose facile et aisée et ce non seulement à cause de la conjoncture économique qui ne s’y prête guère mais aussi et surtout parce que les critères d’admission sont terribles et féroces !

Qu’on en juge :

Caution financière exorbitante de plusieurs dizaines de millions d’€, règle des 107%, numerus clausus, interdiction d’utiliser le châssis déjà utilisé par une autre équipe.

Bref, la FIA  sure de son fait et de sa « Poule aux œufs d’Or  » a tout a prévu pour décourager les éventuels candidats.

Sauf qu’au fil des ans, à force de ‘’ Rêver ‘’ , aveuglés par leur système, les dirigeants de la F1  ne se rendaient pas compte que les Grands Prix ne font plus toujours autant … rêver !

Et la lourde crise économique qui s’annonce pour durer, et l’inattendu retrait de Honda vient brutalement et subitement  de le leur rappeler et de les frapper de plein fouet…

  

Du coup, tout ce petit monde se retrouve sans défense avec un Championnat devenu complètement obsolète, les sommes demandées ne correspondant plus du tout à la réalité quotidienne et aux préoccupations des dirigeants des plus grandes firmes automobiles mondiales.

Cela n’empêche nullement ce bon David Richards d’être reparti à  »  la pèche aux dollars  »  au Moyen Orient, seul territoire au monde ou il pourrait actuellement éventuellement se trouver un ‘’ mécène ‘’ pour l’épauler

Mais les pays du Golfe (Dubaï – Bahreïn- Qatar – Oman et Abu Dhabi) se trouvent eux aussi en plein cœur de la crise et du marasme avec des investissements à l’arrêt, un baril de pétrole jamais aussi bas depuis dix ans, côté 42 dollars 91,ce 21 décembre !!!

Le patron de Prodrive a toutefois tenu à préciser ce dimanche qu’il était en contact avec des soutiens financiers au Moyen-Orient qui pourraient l’accompagner.

«Il y a un groupe au Moyen-Orient qui est prêt à soutenir un projet d’écurie de F1, et ce depuis un an  »

Et celui qui présida un temps la destinée de l’écurie BAR  (British American Tobacco) qui donna naissance par la suite au Team … Honda, de préciser le nom de ces investisseurs potentiels :

« Les Koweitiens de IDC » (Investment Dar Company)

Des financiers que David Richards connaît parfaitement bien puisqu’actuels actionnaires de… Prodrive !

Quoiqu’il en soit, il lui faut maintenant aller vite, très vite. Dans une semaine nous serons déjà en 2009.

Et la date limite fixée pour la reprise par les dirigeants de Honda et notamment son Président Takéo Fukui, est le … 28 février !

Si l’on ajoute que le premier GP du calendrier est prévu le 29 Mars avec la traditionnelle manche d’ouverture en Australie  , il n’y a pas une seconde à perdre…

Qu’il nous soit cependant permis d’être sceptique sur la réussite de cet étonnant challenge. Avec les moyens financiers colossaux de Honda, les résultats n’ont jamais été la. Les performances des Honda en GP, ayant été décevants, année après année, saison après saison !!!

Comment convaincre sérieusement aujourd’hui des financiers au fait des choses de la vie, du Buziness et de la F1 et ou chaque dollar utilisé doit rapporter , que ce serait une bonne affaire que de reprendre l’équipe Honda F1, jamais capable avec le soutien de sa maison-mère,  ne serait-ce, que de viser un simple podium, à défaut de triompher !

Gilles Gaignault

F1

About Author

admin

Leave a Reply