WRC Rallye d’Angleterre Loeb et Citroen remportent enfin la victoire

 


 
 Ça faisait longtemps qu’une victoire au  Rallye d’Angleterre le démangeait. L’une des rares épreuves à manquer encore à son fabuleux palmarès

Pourtant Sébastien Loeb était déjà en passe de le remporter il y a trois ans lorsqu’il s’était fait volontairement sanctionner pour ne pas être sacré Champion du Monde le jour même ou la Peugeotl 307 de l’Estonien Markko Märtin était violemment sortie de la route, heurtant un arbre, tuant sur le coup son copilote britannique Michael Park. A l’époque effondré, son équipier Marcus Grönholm s’était alors immédiatement retiré de l’épreuve et Sébastien Loeb  qui ne souhaitait pas vivre un immense bonheur alors que le monde du Rallye versait des larmes avait volontairement pointé hors de son temps normal pour écoper d’une pénalité qui l’empêchait de gagner ce qui s’appelait encore à l’époque le RAC.

C’est désormais chose FAITE !
 
L’Alsacien a enfin fini par remporter ce dimanche le rallye de Grande-Bretagne, avec …  2 »7 d’avance sur la Ford Focus du Finlandais Jari-Matti Latvala qui caracolait en tète depuis le départ vendredi.

Grace à cette victoire, le pilote Citroën devient le premier pilote de l’histoire du Rallye à gagner onze rallyes au cours de la même saison.

Déjà assuré de son cinquième titre mondial depuis sa 3e place au récent  Rallye du Japon, début novembre, Seb Loeb, bien secondé par son lieutenant Dani Sordo,  qui finit troisième  sur la seconde Citroën C4 WRC permet ainsi à  son équipe, la firme Citroën  avec 191 points de décrocher le titre de  Champion du Monde des constructeurs déjà détenu de 2003 à 2005.

Citroën empochant avec ce nouveau triomphe de Loeb, sa 53e victoire en Championnat du Monde des Rallyes !
 
Mais ce n’est qu’en toute fin de Rallye ce dimanche que la victoire s’est finalement jouée. Il faut dire que si Lattvala menait depuis le départ la course, Loeb et Sordo avaient des consignes d’assurer de la part de leur directeur sportif , Olivier Quesnel , la mission prioritaire étant de tout faire pour récolter le titre mondial constructeurs celui des pilotes étant déjà assuré pour Loeb

Mais dimanche la consigne les libérant pour enfin pouvoir passer à l’attaque est venue leur autorisant à enfin prendre tous les risques pour viser la gagne. Cela est du au fait que le grand rival l’équipe Ford qui ne possédait plus aucune chance de conserver le titre constructeurs suite à la sortie de route de son leader Mikko Hirvonen des le départ vendredi ce dernier figurant toujours loin au classement et ne pouvant plus rien, espérer.

Il  a donc fallu attendre la 19e et dernière épreuve spéciale de Port Talbot et longue de 20,09 km pour connaître le dénouement et le nom du vainqueur final.

Au départ de ce dernier sprint, Lattvala possédait encore 2 »2 d’avance sur le quintuple Champion du Monde, lourdement pénalisé de 10 secondes pour avoir anticipé le départ de la spéciale précédente l’ES18 alors qu’il avait été plus rapide que son rival, de 9 »2. Comme dans les trois spéciales précédentes dimanche matin, Loeb a encore signé le temps scratch, 4 »7 plus vite que Lattvala et enfin remporté le « RAC », le seul rallye mythique qui manquait encore à son prodigieux palmarès. Et qui est la 47e victoire de son éblouissante carrière      .

Beau joueur bien que battu in extrémis sur le fil Latvala  vainqueur inattendu au printemps du difficile Rallye de Suède fut l’un des tous premiers à  venir le féliciter applaudir Loeb

« Le meilleur a gagné », reconnaissait  immédiatement le pilote Ford qui expliquait

« J’ai pourtant essayé d’aller aussi vite que possible mais j’étais à la limite et ne pouvais pas faire mieux.»

De son coté au point stop de la dernière spéciale, heureux d’avoir enfin triomphé de ce Rallye de Grande Bretagne, le pilote de la Citroën C4  ajoutait :

« C’est incroyable d’avoir enfin pu gagner ici. Ce rallye était très difficile, piégeur, je n’ai pas beaucoup aimé ça, mais aujourd’hui on a eu une belle bagarre avec Jari-Matti. Cette dernière spéciale était incroyable ! Le verglas a rendu les routes très difficiles. Je n’aime pas rouler sans ouvreur… Aujourd’hui, nous avons pu nous battre avec Jari-Matti. Après le faux-départ, de l’avant dernière spéciale, tout était à refaire et il m’a fallu tout tenter pour repasser devant. Nous gagnons quand même, c’est magnifique. Et nous gagnons le Championnat constructeurs avec Citroën. Avec Dani troisième, c’est un résultat parfait pour l’équipe ! »

C’est d’autant plus inattendu que vendredi et samedi, leur patron chez Citroën Sport, Olivier Quesnel , leur imposait de ne prendre aucun risque pour assurer ce titre constructeur.

Quant à Mikko Hirvonen -malheureux au RAC avec sa violente sortie de route vendredi -l’adversaire le plus dangereux mais aussi le plus régulier toute cette saison et dauphin de Loeb au Championnat du Monde pilotes cette saison, il  finit loin ce Rallye d’Angleterre, huitième mais à … 5’28 »8. !

Les places d’honneur derrière Loeb, Lattvala et Sordo revenant à Petter Solberg (Subaru), Per Gunnar Anderson (Suzuki), François Duval (Ford Focus) et Tony Gardemeister (Suzuki)

Gilles Gaignault

WRC

About Author

admin

Leave a Reply