F1 : Le rêve de Nicolas Prost Piloter la … Ferrari

 

 
Le Français Nicolas Prost, fils du quadruple champion du monde de Formule 1 Alain Prost, sacré dimanche champion d’Europe de F 3000, a expliqué ce lundi dans les colonnes du très réputé quotidien sportif Italien ‘’ la Gazetta dello Sport ‘’

«   Que son rêve est de piloter un jour une Ferrari en Formule 1 ! »

Et celui qui a remporté en Italie ce dimanche le Championnat Euroséries 3000 de poursuivre :

« Toutes les voitures qu’a conduites mon père ont une place dans mon cœur. Je connais  bien Frank Williams, il a une véritable équipe. McLaren, c’est l’équipe avec laquelle mon père a le plus couru. Et obtenu son premier titre (le 6 octobre 1985). Mais  évidemment comme tous les pilotes au monde, je rêve de conduire une  Ferrari  »

Et conscient de la notoriété que lui procure son nom, Nicolas toujours aussi lucide de conclure :

« Mais je ne souhaiterais pas y être invité simplement parce que je m’appelle Prost, mais bel et bien parce que  je suis un pilote digne de le faire  »

De son côté son père a ajouté :

« Je suis bien sur satisfait et heureux car Nicolas a commencé à piloter assez tard mais depuis en quelques années, il a fait des progrès exceptionnels. Il conduit avec sa tête et apprécie de se plonger dans les détails techniques de la voiture. Maintenant j’aimerai le voir faire des essais en F1. Après ce titre en Euroséries 3000, le moment est venu. Avec Ferrari ? J’ai de bonnes relations avec cette écurie donc j’espère un petit peu de ce côté-là.»

Il faut expliquer que Nicolas avant de commencer à piloter à fait de brillantes études et occupe un job dans les affaires internationales à Genève.

Étudiant en économie aux États-Unis, c’est surtout au golf qu’il se fait remarquer et brille, puisqu’il figure parmi les tous meilleurs golfeurs de l’université de Columbia   

Ce n’est qu’en 2003, alors qu’il va bientôt avoir … 22  ans – il est né le 18 aout 1981 à Saint Chamond prés de Saint Etienne – qu’il va faire ses grands débuts en sport automobile, dans le championnat de Formule Campus une discipline pour les pilotes débutants. Il boucle sa première saison à la 10e place du Championnat, un résultat honorable compte tenu de sa très faible expérience, mais la saison suivante, il ne se classe que 18e.

Cette même année, il passe sous l’indispensable ‘’ Coupe ‘’ d’Hugues de Chaunac chez Oreca en Formule Renault puis en GT au volant d’une surpuissante Viper, il fait également une apparition dans le Championnat de France de Grand Tourisme à Magny-Cours et finit la course à une prometteuse 4e place.

Passé en championnat de France de Formule Renault 2.0 en 2005, Nicolas multiplie les expériences, en participant aussi à une course de Formule Renault 3.5 à Estoril et conduit avec son père Alain dans le Championnat de France de GT. Il y rencontrera un succès prometteur puisqu’il décroche deux pole-positions en deux apparitions, manquant de peu la victoire à Magny-Cours, où il se classe tout de même second.

En 2006, Nicolas part disputer le Championnat d’Espagne de Formule 3 avec l’écurie Racing Engineering. Après avoir occupé la tête du Championnat en début d’année, il se classe finalement 4e du classement général et meilleur pilote de son équipe Racing Engineering, grâce à plusieurs podiums et une victoire obtenue en fin de saison sur le Circuit de Montmèlo au nord de Barcelone
 
En 2007 il replonge dans le Championnat de Formule 3 Espagnol et termine sur le podium à la 3e place du Championnat avec deux victoires et une très belle régularité, puisqu’en 14 courses il aura fini 12 fois dans les points. Parallèlement, il participe aux 24 heures du Mans en catégorie GT1 sur une Saleen du Team Oreca d’Hugues de Chaunac, terminant la difficile épreuve mancelle à une honorable10e du classement général, et 5e aussi de sa catégorie GT1.

Pour la saison 2007-2008 d’A1 GP, il fait partie avec Loïc Duval du Team France que manage l’ancien vainqueur du GP de Monaco de F1, le Grenoblois Olivier Panis. En 2008, il participe au Championnat Euro Formule 3000 dont il devient le nouveau Champion ce 30 novembre. Et  cet hiver, il va de nouveau disputer le Championnat A1GP toujours avec l’équipe de France et Loïc Duval.

Gilles Gaignault

Photos: Bernard Bakalian

F1

About Author

admin

Leave a Reply