VdeV : Grandes finales à Estoril

 

 

Si le ‘’Challenge Endurance Proto’’ a déjà désigné ses vainqueurs, Julien Schell et David Caussanel sur la Ligier JS49 de « l’écurie Pegasus Racing » lors des récents « 4000 km de Nevers Magny-Cours », tout est encore possible dans le ‘’Challenge Endurance VHC ‘’et le ‘’Challenge Endurance GT-Tourisme’’.

Cette dernière épreuve disputée sur le circuit d’Estoril aux portes de Lisbonne au Portugal où les courses se dérouleront sur  »Six Heures » devrait une nouvelle fois être passionnante sur ce superbe tracé.

Challenge Endurance VHC
Les « 6 heures d’Estoril »
« Duel Proto contre GT »

 

 

Concluant une saison riche de sept épreuves, les « 6 heures d’Estoril » s’annoncent passionnantes avec une bagarre opposant pour la première place finale une GT, la Porsche 911 3,0 RSR  de Patrick Biehler et Marc De Siebenthal, actuellement en tête, à un proto, la Chevron B16 des Britanniques Hal Catherwood et Geoff Mc Conville  alors que l’Elva MK8  de Yann Le Calvez et Sylvain Guanzini reste placée en embuscade.

Les deux équipages de tête présentent un bilan exceptionnel avant d’aborder cette dernière confrontation sur le circuit portugais. Les Britanniques se sont même offert la plus belle course de la saison en remportant les « 12 heures de Nevers Magny-Cours » en mai dernier Mais leurs adversaires directs, les Suisses au volant de leur superbe Porsche, décrochaient le même jour la troisième place au scratch et la première de catégorie ne se faisant distancer que de dix points. Ils ne sont séparés aujourd’hui que de sept points et demi et le scénario le plus étonnant voudrait qu’ils se retrouvent à égalité si la Chevron l’emporte devant la Porsche.

Mais ce ‘’schéma idéal ‘’ est sans compter sur leurs adversaires potentiels que sont les derniers vainqueurs de l’épreuve, les frères Dutoya et leur Elva MK8  ou encore l’autre Elva MK8, actuelle troisième du classement. En effet, Yann Le Calvez et Sylvain Guanzini n’ont jamais été aussi motivé pour remonter dans le classement au volant d’une voiture parfaitement préparée par Philippe Boesflug, le « sorcier » de Magny-Cours.

Du côté des protos, la concurrence est vive pour l’équipage de la Chevron de tête qui sera pour l’occasion épaulé par Gerry Wainwright. Avec la présence de la redoutable Chevron B16  helvétique des frères Scemama, la B8 des Britanniques Chris Chiles père et fils, accompagnés de Paul Ingram ou encore la Chevron B26 des cinquièmes du Challenge, Jean-Marc Luco et Patrick Ancelet, qui débutaient à Lédenon dans la douleur avec cette toute nouvelle voiture mais qui devrait aujourd’hui être au point, l’affaire ne sera pas simple.

Adversaires désignés de la Porsche suisse de tête – qui verra le soutien d’Olivier De Siebenthal comme à chaque course longue – les Champions en titre Bernard Moreau et Miguel Langin ont joué de malchance cette saison et ne représentent plus une menace au classement général mais pourraient bien leur mettre des bâtons dans les roues en l’emportant pour cette dernière course au volant de leur superbe Porsche 911 3,0 RS.

Dans le peloton des Porsche 911 2 litres avec plus d’une dizaine de voitures pour cette dernière course, le Championnat de France s’est conclu à Lédenon sur la superbe victoire de Damien Kohler et Richard Depagneux. Ils seront malheureusement absents pour cette dernière épreuve alors que Damien se remet de son accident en Mitjet à Magny-Cours avant de revenir, nous l’espérons, en pleine forme à Jarama pour le début de saison 2009. La course à la victoire de catégorie est donc ouverte et les leaders actuels, Philippe Burel et Patrick Brossard, tenteront un « ultime coup d’éclat » après une saison exemplaire, bien aidé par Eric Van de Vyver sur la voiture de l’écurie organisatrice. Philippe Giauque tentera lui de conserver sa troisième place épaulé par Guido Gri alors que son habituel coéquipier, Serge Kriknoff, s’offrira une pige sur la Porsche 911 3,0 RSR  de Didier Denat et pourrait bien venir chatouiller la tête de course.

 Pleins phares sur … Pleins phares sur … Pleins phares sur …

– Vainqueurs lors de l’épreuve de l’EuroSpeedway Lausitz, Eric Havette et Gilles Fabre tenteront un nouveau coup avec leur Porsche 911 2,7 RS.
– De retour, la plus ancienne voiture du plateau visera l’arrivée, comme à chacune de ses sorties, et le plaisir pour les pilotes de l’Austin Healey BN2 de 1954 de Jean-Claude et Thibault Hector, et José Da Rocha.
– La Porsche 911 2,5 ST de Manuel et Diogo Ferrào et Joaquim Bessa jouera à domicile.
– A la quatrième place de la catégorie des Porsche 911 2 litres, Séverine Moreau-Langin et Carol Quiniou tenteront de monter sur le podium final avec les hommes.

Procédure de départ : Samedi 22 novembre de 12h15 à 12h45
Course : Samedi 22 novembre de 12h45 à 18h45

 

Challenge Endurance GT/Tourisme et Proto
Les « 6 heures d’Estoril »
Challenge Endurance GT/Tourisme

« Tout reste à faire ! »

 

 

A  l’amorce de cette huitième épreuve, rien n’est joué et les cinq premiers peuvent encore l’emporter. Décrochant leur première victoire de la saison au volant de la Ferrari F430, Jean-Paul Pagny et Pierre Benoist, remplacé par Philippe Hesnault pour cette épreuve, ont pris l’avantage sur la Renault Mégane Trophy de Guillaume Rousseau et Christophe Lemée alors que Philippe Nozière reste en embuscade à la troisième place, prêt à bondir avec la Porsche 997 Cup.

Comme pour toutes les courses longues, l’équipage de la Ferrari sera épaulé par Thierry Perrier, actuel quatrième du Challenge avec seulement quatre participations et ce sur trois voitures différentes, excusez du peu ! Ce dernier pourrait bien s’adjuger le podium final mais c’est sans compter sur la motivation de Guillaume Rousseau et Christophe Lemée d’empocher un premier titre et de faire chuter les Champions en titre.

Après une saison exemplaire durant laquelle il a marqué à chaque course malgré une 997 Cup bien moins performante sur le papier, Philippe Nozière ne laissera à personne le soin de le déloger du podium. Il sera épaulé par Pierre Fillon et le sixième du Challenge, Rémy Brouard, qui risque de regretter son absence du mois de juin lorsque les 24 heures du Mans mais ‘’côté organisation ‘’ étaient plus importants à ce moment !

Sur la Porsche 997 RSR Championne en titre, Bernard Moreau et Miguel Langin ont alterné les coups d’éclat et les contre-performances. Ils ne sont plus en course pour le titre mais ne se gêneront pas pour s’offrir une victoire finale motivante pour ‘’l’équipe Polybaie’’.

Malchanceux lors des « 4000 km de Nevers Magny-Cours » où ils ne pouvaient rattraper un podium qui leur semblait promis après le dernier Safety-Car, Christian Kelders et Philippe Greisch ont bien l’intention de s’offrir l’exploit sur leur Porsche 997 Cup S et décrocher un podium final amplement mérité. Manuel Ferreira et Ludovic Bour termineront leur brillante première saison dans la discipline par une belle place sur leur Porsche 996 RSR alors que Philippe Baudinière et Joël Vicaire recevront le précieux soutien de Michel Nourry, vainqueur à Dijon, sur la 996 RS.

Eric Van de Vyver, premier des Silhouette, classe 2, avec la Touring Cup qu’il partage avec Guillaume Maillard et Jérôme Galpin, devrait conserver sa place. Pour cette course, il sera confronté à d’autres Touring Cup qui devraient lui opposer une franche résistance avec celle de Chardonnet, Charriol et Tenekezian  ou celle de Gulesian, Salinesi, Wegelin.
Enfin, René Vaysse et Pierre Pelosi tenteront de rentrer dans les dix premiers avec leur Renault Clio RS3.

 


Pleins phares sur … Pleins phares sur … Pleins phares sur …


– ASP Compétition sera de retour avec la BWW Z3 M emmenée par Nicolas Pignard et Jean-Pierre Chillet alors que la Maserati GT4 sera pilotée par Gérard Tremblay et Philippe Ullmann.
– Marc Jaquet et Alain Bürgin nous ferons le plaisir de la présence de leur superbe Porsche 997 Cup comme en 2007 sur la même piste.
– L’écurie RMS sera en force avec les 997 Cup de Tony Samon et Emmanuel Brigand et celle de Fabrice Notari, Sintu Vives et Patrice Fournet.

Challenge Endurance Proto
« Vacances pour Pegasus ! »

 

 

Splendide vainqueur du Challenge lors de la plus éprouvante course de la saison, les «  4000 km de Nevers Magny-Cours », Julien Schell et David Caussanel (Ligier JS49) aborderont les « 6 heures d’Estoril » sans pression mais avec toujours la même motivation pour décrocher un nouveau podium ou peut-être une victoire. Nombreux seront ceux qui tenteront de leur barrer la route.

L’équipe de Laurent Daumet, LD Autosport, sera certainement la plus incisive avec l’équipage très homogène au volant de la Norma M20 F avec Philippe Haezebrouck et Damien Toulemonde. Ils ont perdu la deuxième place du Challenge à Magny-Cours et espèrent que le « chat noir » qui habite leur voiture depuis l’EuroSpeedway Lausitz aura déménagé pour cette dernière épreuve et leur permettra de reprendre l’avantage sur la Norma M20 F de José Ibañez et William Cavailhes.

Derrière, les choses sont plus claires avec le Britannique Richard Bernans, désormais distancé et qui ne pourra compter que sur un abandon de ses adversaires directs pour faire monter la Juno SSE qu’il partage avec Chris Ward et Rob Garofall, Championne en titre, sur le podium.
Les étonnants François Guillet-Arnaud et Fabien Rosier qui font voler la Norma M20  d’ancienne génération de Patrice Roussel, comme Lionel Robert et François Desprez (Norma M20F), feront tout pour s’approprier la place des Britanniques.

Avec plus de trente protos au départ pour cette dernière épreuve, l’affrontement sera une nouvelle fois splendide avec des équipages de la trempe des Vilariño, Andres, Ander et Angela, qui souhaiteront briller avec leur Norma M20F  alors qu’ils seront proches de leurs terres. De nombreuses Juno SSE composées d’équipages anglais mais aussi les deux voitures d’Esprit Compétition chercheront à décrocher la première victoire d’une saison moins satisfaisante que 2007 et elles auront le soutient de celle du Juno Racing Iberia.
Pleins phares sur … Pleins phares sur … Pleins phares sur …

– Brillante en 2007, l’écurie écossaise de Bryce Wilson IF Motorsport, est de retour depuis Magny-Cours avec l’ambition de retrouver sa place en haut des tablettes avec deux Ligier JS49.
–  Grégory Fargier épaulera une nouvelle fois Leo Van Sande sur la deuxième Ligier JS49 de Pegasus Racing.
– Les équipages vedettes du Challenge Gentlemen Drivers, Philippe Thirion et Bruno Bazaud ou Denis Caillon et Philippe Vidal, tous deux sur Norma M20F, ne se gêneront pas pour tenter, comme à leur habitude, de s’offrir un podium scratch.

V de V

About Author

admin

Leave a Reply