F 3 à Macao : Victoire du Japonais Keisike Kunimoto

  

Un peu à la surprise générale c’est le pilote nippon Keisuke Kunimoto de l’équipe  »Tom’s Team  » qui a remporté dimanche le Grand Prix de Macao de Formule 3, couru dans les rues de l’ancienne possession portugaise, devenue chinoise en 1999.

Le jeune Japonais s’est imposé en devançant le pilote de l’écurie Française  »Signature », l’Italien Edoardo Mortara et le Néo-Zélandais Brendon Hartley du  »Carlin Motorsport », pourtant pointé loin en vingtième position sur la grille de départ !

Kunimoto, qui se trouvait en première ligne aux côtés de Mortara a  immédiatement pris le commandement de l’épreuve et ce des les premiers mètres de la course. Un accident comme c’est souvent le cas à Macao dés le premier virage a alors contraint la voiture de sécurité à intervenir et lorsqu’elle a regagnée les stands au troisième tour, le jeune Japonais menait  la course devant Mortara, Jaime Alguersuari, Daniel Campos-Hull et Roberto Merhi.

L’Espagnol Alguersuari ne tardait pas à s’emparer de la deuxième place quelques tours plus tard et se rapprochait du leader mais une pénalité pour départ ‘’volé’’ et ‘’ anticipé ‘’ ruinait ses chances, mettant prématurément fin à ses espoirs de victoire.

Une nouvelle intervention de la voiture de sécurité au cours du huitième tour permettait aux hommes de tête de se regrouper mais Kunimoto conservait le leadership et franchissant finalement la ligne d’arrivée avec 1"171 d’avance sur Edoardo Mortara et laissait éclater sa joie :

« Je suis très heureux. C’est la première fois que je viens rouler à Macao et j’ai du mal à croire à ma victoire. Je pense que mon équipe est l’une des meilleures du monde, et c’est grâce à elle que j’ai pu grimper sur la plus haute marche du podium. La piste était très sale au début de la course, c’était  vraiment très difficile. Les deux interventions de la voiture de sécurité ne m’ont pas aidé non plus, mais je n’ai pas regardé derrière moi, je pensais juste à la victoire.»

Jules Bianchi, le seul Français engagé cette année, s’élançait depuis la 27ème position seulement et ce à la suite d’un accident survenu dans la première course. Il remonte néanmoins à la neuvième place.

 

Classement du GP de Macao de F3
Tous sur des chassis Dallara

1 Keisuke Kunimoto (TOM’S)  Toyota 
2 Edoardo Mortara  (Signature)  Volkswagen  à 1’’710
3 Brendon Hartley  (Carlin) Mercedes à 4’’006
4 Mika Mäki  (Signature)  Mercedes à 8’’442
5 Renger van der Zande (Prema)  Mercedes à 10’’276
6 Laurens Vanthoor (RC) Volkswagen à 12’’975
7 Oliver Turvey  (Carlin) Mercedes à 13’’134
8 Walter Grübmuller  (Hitech) Mercedes à 14’’695
9 Jules Bianchi  ART (Mercedes) à 18’’725
10 Jaime Alguersuari  (Carlin) Mercedes à 20’’801
11 Jon Lancaster  (Manor)  Mercedes à 20’’898
12 James Jakes  (ART)  Mercedes à 21’’418
13 Franky Cheng (Signature)  Volkswagen à 22’’404
14 Max Chilton  (Hitech) Mercedes à 22’’604
15 Kei Cozzolino  (Now)  Toyota à 23’’270
16 Kazuya Oshima  (Manor)  Mercedes à 23’’930
17 Daniel Campos-Hull (HBR)  Mercedes à 24’’997
18 Atte Mustonen  (Double R) Mercedes à 33’’744
19 Nicola de Marco  (RC) Volkswagen à 46’’527
20 Michael Ho (Double R) Mercedes à 51’’739

Abandons
 
Stefano Coletti  (Prema)  
Basil Shaaban  (HBR)
Carlo van Dam  (TOM’S)
Roberto Merhi  (Hitech) 
Massaki Matsushita (PTRS-Ombra)
James Winslow  (Ombra)
Koki Saga  (Le Beausset)
Marcus Ericsson  (Carlin) 
Roberto Streit (Double R)
Sam Bird (Manor)

F3

About Author

admin

Leave a Reply