Rallye des Hauts Pays Niçois : Le retour des anciens Gache-Conconi !

J’ai été très surprise de recevoir cet appel de Philippe Gache

« Que fais-tu ce week-end ? »

« Je fais un reportage sportif sur le Rallye des hauts Pays Niçois »

« Tu ne veux pas le faire de l’intérieur d’un baquet ? »

Inattendue une telle demande à deux jours du départ de la course, j’hésite un peu, car il n’a pas encore les notes, et bien sûr pas trop de temps pour aller reconnaître les spéciales, ce n’est pas très raisonnable, mais d’autre part partir à côté de Philippe Gache dont on connait le talent, difficile de résister !

Il ne m’a pas fallu très longtemps pour céder à la tentation et accepter cette proposition alléchante…

Même si les années ont passé depuis ma collaboration avec Michèle Mouton, je reste toujours imprégnée par l’intensité de ces moments forts que l’on vit lorsque le chrono s’égrène, il ne faut donc pas insister beaucoup pour que je replonge dans cette recherche d’adrénaline.

L’emploi du temps de Philippe n’ayant pas permis que l’on roule un minimum ensemble, c’est un peu désappointé que l’on s’est retrouvé sur le port de Nice, partis dans la Porsche 911 SC vers une aventure où planait beaucoup d’inconnu.

Les premiers chronos ne furent pas évidents, c’est tellement difficile de découvrir des notes que l’on ne connait pas et d’essayer de les faire coller à la route, afin que votre pilote puisse attaquer sans retenue.

En fait cette étape, en grande partie de nuit nous a servi d’entrainement et de mise en jambes.

Le talent de Philippe a largement compensé le manque de reconnaissances ce qui nous a permis d’occuper en début de course la troisième place face à deux Talbot Lotus beaucoup plus efficaces et dont les pilotes connaissaient la route par cœur, puis de récupérer la deuxième position derrière un Paul Borrelli intouchable.

l faut dire que suite à une réglementation pas toujours très logique nous nous sommes retrouvés pénalisés de 5 secondes par épreuve pour avoir des étriers de freins d’origine, donc plus lourds et moins performants mais pour lesquels Porsche n’a pas fait d’extension d’homologation, et sont donc jugés non conformes.
Une sanction un peu stupide qui ne fait pas vraiment plaisir, mais qui finalement nous a « boostés » et nous a fait aborder la deuxième journée avec la volonté de conserver cette seconde place bien méritée.

Cette étape qui fut parfaite, la magie de l’osmose était là, il ne nous a finalement pas fallu trop de temps pour créer le mythe et  signer tous les temps scratch !

Une expérience très réussie qui m’a permis de découvrir toutes les qualités de pilotage de Philippe Gache qui malgré sa longue carrière de pistard et de spécialiste du Dakar, découvre cette nouvelle discipline et vient de terminer le deuxième rallye de sa carrière.

A refaire, c’est sûr c’était tellement bien, mais cette fois on passera au préalable au moins une fois dans les chronos.

Françoise Conconi

                              Classement général

1er Paul Borrelli  – Nicolas Battenier  (Talbot Lotus)
2è  Philippe Gache – Françoise Conconi  (Porsche 911 SC)
3è  Thomas Tieran – Christopher Labergère  (Golf Gti)

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply