L’Europe réviserait-elle sa copie ?

Mais a coule pas ! si cela fait couler de l’encre depuis quelques années !

Il aura fallu plusieurs années pour que l’union européenne prenne conscience, qu’elle était à la base d’un gâchis alimentaire sans précédant. Ce dernier ayant été par l’organisation de standards sur le calibrage et la forme des légumes, qui ne pouvaient être vendus et finissaient en pourrissant soit sur pieds soit en formant des tas de composte.

Le paradoxe de cette situation est que les banques alimentaires manque de légumes frais en autre.

Chaque année plusieurs centaine de tonnes de légumes étaient détruis passer sur le banc des non consommables, car non standard.

Seul quelques conserveries achètent ces produits déclassés quand l’usine de production est proche de ces exploitations. Le gâchis devrait donc cesser et nos étales redevenir moins calibrer avec une tendance beaucoup plus maraîchère. La crise financière redonnerait-elle du bon sens à nos réflexions.

Par Philippe JANOT

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply