GM au bord du gouffre et de la faillite !!!

 

Incroyable !  Qui l’eut cru ???  

GM  l’un des «  Géants  » de l’industrie automobile mondiale depuis des décennies est au bord du … gouffre et de la faillite !!!

Le constructeur automobile vient d’ailleurs d’annoncer qu’il allait supprimer … 5500 emplois aux Etats-Unis. Une faillite du groupe aurait des conséquences désastreuses.

Le titre a d’ailleurs encore dégringolé de … 22,94% lundi !
 
Rien de va plus chez General Motors à Détroit.

Les ventes ne cessent de se détériorer, avec une chute de 45% en octobre, à 170.585 unités. Le groupe prévoit de supprimer 1900 emplois supplémentaires, qui s’ajoutent aux 3600 suppressions déjà annoncées vendredi dernier, lors de la publication de ses résultats. La société avait annoncé une perte de 2,5 milliards de dollars au troisième trimestre, après 15,4 milliards au trimestre précédent, et 38,7 milliards de dollars en 2007, et qu’elle risquait de manquer de liquidités avant la fin de l’année.

La survie de la société est plus que jamais menacée. C’est dans ce contexte préoccupant, qu’hier, les analystes de Deutsche Bank ont réduit leur objectif de cours sur la valeur. Zéro. C’est ni plus ni moins ce que vaut, pour les analystes de Deutsche Bank, le titre General Motors. Ils estiment en effet qu’un sauvetage public ne profiterait pas aux actionnaires, alors que le groupe a appelé à l’aide l’Etat américain vendredi, en soulignant la menace d’une crise imminente de liquidités. Cette annonce de Deutsche Bank a été comme un coup de semonce et a de nouveau fait plonger le titre GM de 22,94% à 3,36 dollars lundi, retrouvant ainsi son niveau d’après la Seconde guerre mondiale.

«Sans intervention du gouvernement, nos travaux montrent que GM pourrait ne pas être capable de financer ses opérations aux Etats-Unis après le mois de décembre», ont estimé les analystes de la Deutsche Bank dans une note. Selon eux, une aide de l’Etat est indispensable afin d’éviter une faillite «inévitable» du premier constructeur américain, mais même avec cette bouée de sauvetage, «les actionnaires ne recevront probablement rien».

L’«épine dorsale» de l’économie américaine en difficulté

 Le constructeur automobile cherche déjà depuis plusieurs semaines un moyen de s’en sortir. Une fusion avec Chrysler était même envisagée, mais suite à son manque de liquidités, le constructeur a renoncé à cette option.

Les responsables démocrates au Congrès américain ont suggéré au secrétaire du Trésor, Henry Paulson, de puiser dans le plan d’aide au système financier adopté en octobre, afin de venir en aide au secteur automobile.

Lors de sa première conférence de presse vendredi, le président élu des Etats-Unis, Barack Obama, avait promis qu’il mettrait tout en œuvre pour sauver ce secteur, «épine dorsale» de l’économie américaine.

GM emploie actuellement environ 266.000 personnes.

Une faillite du groupe aurait des conséquences désastreuses pour l’industrie automobile Américaine d’une part mais aussi et surtout ‘autre part bien éviemment sur l’économie mondiale, déjà tellement mal en point.

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply