Pierrick Chazeaud : Le marchand de bonheur …

 

Chaque mois de juin, il déambule au pesage des 24 Heures du Mans sur la célèbre Place des Jacobins au pied de la majestueuse Cathédrale Saint Julien. Au fil es ans, son visage est d’ailleurs vraiment devenu familier à tous les Teams et aux pilotes.

Il est vrai que ce « jeune homme » n’est pas un inconnu pour l’ensemble des concurrents de la prestigieuse épreuve sarthoise. Laquelle a fini par faire sa renommée et sa réputation… I N T E R N A T I O N A L E !!!

Le jeune homme ?

…. Pierrick Chazeaud !

Un réel artiste ‘’ bourré de talent ’’ et qui bon an mal an, depuis une bonne décennie déjà immortalise «  les héros »  de la semaine mancelle…

Curieusement né à Nantes, comme un certain … Jean  Graton, le père de Michel Vaillant !

Depuis sa plus tendre enfance, tout gamin à l’âge de 3- 4 ans, il avoue et se reconnait  deux passions : l’automobile et la BD.

Selon son entourage, il parait que le  tout premier mot qu’il ait prononcé (et il dut même s’y’ reprendre à 2 fois !!!!) fut " Mercedes " …. comme d’autre disent eux …maman !!

Le bambin avait surement du entendre prononcer ce nom grâce à une petite voiture que lui avait offert son père.

Dés l’âge de cinq ans, Pierrick lisait déjà les albums de Tintin grâce à qui il dit avoir appris à lire.

A 13 ans, il avoue s’être déjà abonné à Sport Auto .Entre temps bien sur, le jeune nantais avait bien évidemment découvert… Michel Vaillant !

En ce temps-là, il dessinait déjà et avec les années se reconnaît… auto (!!)didacte.

Par contre et fort curieusement, il s’oriente vers des études en ….biologie dont il obtient une maitrise.

Pour être franc, c’est en dessinant… les profs que Pierrick a commencé les caricatures.

Dès le collège, puis plus tard à la Fac, il participé à des journaux et fanzines.
Après la fac, il décide brutalement d’arrêter la bio.

 

C’est alors que par pur hasard ensuite, il commence une collaboration avec des agences de com., qui « autre hasard »  travaillaient  elles dans le milieu de l’automobile.

Parallèlement, l’ami Pierrick parvient également à la même époque à faire partie de l’équipe du quotidien Sarthois « Le Maine Libre » qui couvre à fond les 24 heures du Mans ou il illustre de ces superbes caricatures les pages 24 H et ce à partir de 1996.

Lancé et apprécié, notre brillant dessinateur poursuit dans cette voie qui lui plait, normal pour un fan et passionné de compétitions et se voit retenu aussi par le grand quotidien tourangeau : la Nouvelle République, quotidien pour lequel il réalise de nombreuses caricatures pour les éditions spéciales 24 Heures du Mans.

Mais notre brillant gaillard ne s’arrête pas là ! Car comme type de boulot, dans le monde très spécifique du dessin, il reconnaît humblement savoir tout faire, tout imaginer, tout créer :

Dessins de presse – caricatures – affiches – dessins pour tous types de cartes – animations caricature – illustration pour des livres et autres BD.
 
D’ailleurs, il  intègre pendant  deux ans l’organisation du Trophée Andros (98-99, 99-2000) ou il ‘’bosse ‘’  d’une part pour les programme officiels conçus à l’époque par Option Auto.
Et d’autre pour la firme Andros, pour qui il réalise une BD publicitaire vantant le Trophée.

Depuis, Pierrick est «  surbooké » concevant des dessins et autres caricatures pour de nombreux concurrents comme Pescarolo, Audi . Sans oublier une multitude de pilotes… Lesquels lui passent commande très régulièrement;


 
Notre artiste possède son propre site internet que nous vous invitons à découvrir, tant il grouille de somptueux dessins et magnifiques caricatures.

Sa galerie, vaut le coup d’œil !

www.pierrickchazeaud.com

Gilles Gaignault

Tom  Kristensen : " Monsieur … LE MANS "

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply