Perspectives sombres pour Ford

 

 .

Le constructeur américain a annoncé une réduction supplémentaire de 10% de sa masse salariale aux Etats-Unis en même temps qu’une perte de 129 millions de dollars au troisième trimestre.
 
Après des chiffres médiocres de ventes cette semaine, c’est au tour des résultats trimestriels de s’afficher dans le rouge.

Le deuxième constructeur automobile américain a publié vendredi une perte de 129 millions de dollars au troisième trimestre, ce qui est malgré tout meilleur que la perte de 380 millions enregistré l’année dernière. Cependant, la perte opérationnelle, hors exceptionnels, s’élève à 2,7 milliards de dollars, soit 1,31 dollar par action. Les analystes avaient prévu une perte bien inférieure, s’élevant à 0,93 dollar.

Plus de 2 milliards de coûts en rapport avec le paiement des retraites ont pu être pris en charge par une nouvelle structure syndicale, réduisant la perte nette.

Le chiffre d’affaires du constructeur au troisième trimestre s’est monté à 32,1 milliards contre 41,1 milliards l’année dernière. Le 3 novembre dernier, lors de la publication des ventes d’octobre aux Etats-Unis, un recul de 30,2% des ventes a été constaté pour Ford.

Quant aux liquidités, elles fondent à vue d’œil. Ford a grignoté 7,7 milliards de dollars de liquidités ce trimestre. Pour cette année, Ford prévoit une situation dégradée par rapport à l’année dernière.

 


Renforcement du plan de réduction de coûts

«Nous continuons à prendre des mesures rapides et décisives pour mettre en place notre plan (de redressement) et réagir aux changements rapides du climat économique», a expliqué dans un communiqué le PDG Alan Mullaly.

Le constructeur a déclaré qu’il allait procéder à une réduction supplémentaire de 10% de sa masse salariale d’ici la fin janvier aux Etats-Unis, qui passera par des réductions d’emplois. Le constructeur compte également réduire de 2600 le nombre d’employés payés à l’heure et supprimer les primes de performance pour les salariés ainsi que les augmentations liées au mérite. Les coûts de capitaux seront également réduits et des ventes d’actifs pourraient avoir lieu.

Le constructeur a également réaffirmé sa volonté de se concentrer sur les véhicules moins gourmands en carburant.

Cette année, le constructeur a annoncé un plan de relance qui passe par la fermeture d’usines produisant certains véhicules peu écologiques et sa reconversion vers les véhicules plus propres. Le constructeur a reçu l’engagement du gouvernement de lui accorder une aide, à lui et à ses concurrents.

Depuis le début de l’année, le titre a perdu 70% de sa valeur !!

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply