Rallye Français : Une épreuve « hors norme » les Cévennes

 

 
 
La septième manche du Championnat de France des rallyes, les Cévennes se dispute ce week-end. Les Cévennes ! Une épreuve magique et néanmoins devenue au fil des ans, mythique aussi…

Le Critérium – tel est son nom – promet encore une fois une course pour le moins disputée entre des pilotes de haut niveau. Mais outre les candidats à la victoire, ils ne seront pas moins de … 209 équipages à entretenir le mythe d’une épreuve «  hors norme »

209 concurrents effectivement car les Cévennes restent la seule épreuve à faire encore « Rêver… »

A l’image du non moins prestigieux ‘ Monte Carlo ‘. Car comme la course monégasque l’épreuve Cévenole n’a jamais eu la moindre difficulté à faire le plein d’engagés.

Même dans les années 80 lorsque pour une raison «  bizarre » elle avait  subitement disparue du calendrier du Championnat de France des Rallyes de première division comme on disait à l’époque. Et ce parce que les voisins de Montpellier, ville-départ des Cévennes, ceux de la localité quasi limitrophe de Nîmes, organisaient eux le Rallye des Garrigues !!

Du coup, ils avaient fait basculer les Cévennes en … seconde division !!!  Pour mémoire, rappelons que les nîmois avaient noms… Jacques Régis (Futur Président de la FFSA) et aussi Guy Goutard, un opticien à l’époque, Président de la commission des rallyes…

Ceci explique cela !

Devant une telle absurdité pour ne pas écrire stupidité, le Président de la FFSA, Jean Marie Balestre, alerté par un journaliste, curieusement lui-même nimois, Patrick Camus grand reporter à Auto Hebdo et scandalisé de ce qui se passait, décidait de se rendre aux Cévennes.

Là, devant l’énorme  succès populaire et la très grande quantité de voitures engagées, JMB informait l’organisateur de l’époque, un assureur dévoué du nom de Jean Louis Grill qu’il allait rectifier le tir et réinscrire les Cévennes au calendrier du Championnat de France de première division…

Effectivement, quelques semaines plus tard, «  le Critérium  » retrouvait enfin sa place ! Mais afin d’éviter des polémiques aussi stupides qu’inutiles avec les organisateurs des Garrigues qui conservèrent eux aussi leur place, JMB avait eu la géniale si l’on peut dire idée, d’inscrire les Cévennes en épreuve supplémentaire… Comme cela, tout le monde pouvait être satisfait et s’ afficher la tête haute !

Quoique, certains en prirent ombrage…

Ainsi va la vie…

Le temps s’est écoulé. Les années ont passées, les mois eux défilaient. JMB  n’est plus de ce monde. Les nîmois sont retraités dont l’un sous le soleil mauricien…

 

Et ce week-end, «  Le Critérium » va une nouvelle fois, une fois de plus présenter un plateau exceptionnel et rassembler une foule immense  massée un peu partout sur le parcours dans les Cévennes. On a parlé un jour de dizaines de milliers de spectateurs!

Il faut avoir assisté à ce spectacle s’il en est, admirer les acrobates du volant sur les routes qui mènent vers Ganges ou Le Vigan. Absolument sensationnel, inouï et tout à fait exceptionnel pour «  le plaisir des yeux et des … oreilles » avec ces caisses de raisonnantes que nous offrent … ces magnifiques Cévennes…

Mais, revenons à l’édition … 2008

La fin de saison en Championnat de France des rallyes s’annonce passionnante ! La prochaine étape, dans les Cévennes, mettra aux prises les animateurs habituels du Championnat avec en premier lieu l’actuel leader Eric Brunson et son surprenant dauphin, Dany Snobeck. Un Snobeck qui roulait déjà aux Cévennes du temps que nous évoquions plus haut. Et qui est toujours là ! Le  temps n’a pas isiblement d’effet sur le grand Dany… ni sur son talent et son coup de volant! N’a  t’il pas déja remporté plusieurs Rallyes comptant pour le Championnat ces derniers mois???

Le premier cité mène donc la danse mais il ne possède que seulement cinq  tous p’tits points d’avance sur le second et cette épreuve mythique sera d’une importance capitale pour les deux stars de la saison 2008. Un troisième homme peut également ravir le titre : Arnaud Augoyard.


 
Confortable leader du Trophée BF Goodrich, le Bourguignon conserve toutes ses chances d’être titré en fin de saison. Il devra pour cela tirer le maximum du potentiel de la 306 Maxi du Phénix Motorsport.

Preuve que le Critérium reste une épreuve attractive, le Cévenol Jean-François Mourgues prendra le départ de cette 51e édition avec de légitimes ambitions. Il sera cette année le seul ancien vainqueur – en 2001 – à prendre le départ de la course au volant d’une performante 206 WRC…

Pour tous, il s’agira avant tout de déjouer les nombreux pièges de cette épreuve à nulle autre pareille. Disputée en automne, sur des routes étroites et rapides, quasiment toujours humides, souvent bosselées et toujours revêtues de feuilles séchées, cette épreuve reste un « monument » pour tous les amoureux du rallye.

D’autant qu’elle a su conserver son caractère sélectif avec des spéciales toujours au programme et aux noms évocateurs des plus belles pages de la discipline :

Les Plantiers, La Cadière, Notre-Dame-de-la-Rouvière ou le Col de l’Asclier…

Seul changement au programme cette année, les vérifications administratives et techniques auront au lieu au Stade Yves du Manoir de Montpellier ce jeudi de 10h00 à 18h00. Les concurrents partiront ensuite pour Ganges où sera donné le départ vendredi matin pour deux étapes à hautes sensations…

En tout cas, celui qui sortira vainqueur sera assurément un pilote au gros cœur, un très grand pilote. Car la liste de ceux qui ont gagnés aux Cévennes regorge de noms célèbres ! Qui ont tous faits de brillantes carrières au plus haut niveau  international.

Gilles Gaignault

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply