Octobre noir pour les ventes de véhicules aux Etats-Unis

 
General Motors enregistre sa pire performance depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.
 
Rien n’y fait. Malgré des plans de licenciements en pagailles, des aides gouvernementales et une baisse programmée de la production, la crise continue pour les constructeurs américains. Ford, le deuxième constructeur automobile américain, a ainsi vendu 30,2% de véhicules en moins en octobre par rapport à l’année dernière. 132838 véhicules ont été écoulés par le groupe. Sur les 10 premiers mois de l’année, le recul s’élève à 18,7%. Parmi les marques du groupe, Volvo est la grande perdante, avec des ventes divisées par deux. Les pick-up F-séries de Ford ont reculé de 16,9% et Ford compte sur son nouveau F-150, moins gourmand en carburant, pour relancer les ventes.

«Des conditions externes difficiles sont la meilleure occasion de rivaliser sur le marché», a indiqué le groupe par le biais du vice président du marketing et de la communication de Ford, Jim Farley. «Nous allons lancer au cours des neuf prochains mois neuf nouveaux modèles et deux hybrides (essence/électricité), qui compteront pour 45% des volumes produits par Ford en 2009», a-t-il poursuivi.

De son côté, General Motors, le premier constructeur américain, a enregistré un recul record de 45%, soit 170585 véhicules pour le mois d’octobre. Au troisième trimestre, le groupe avait concédé un repli des ventes de 18,9% aux Etats-Unis. Pour General Motors, octobre est le « pire mois » depuis le lointain 1945.

Une crise qui n’épargne personne

Les poids lourds étrangers comme Toyota ou Daimler ont eux aussi vu leurs ventes dévisser. Ainsi, Toyota a vendu de 25,9% de véhicules en moins, le groupe ayant écoulé le mois dernier un total de 152.101 véhicules, contre 197.592 en octobre 2007. La marque Toyota affiche un recul de 24,2% des volumes écoulés, à 135.818 unités, et la marque haut de gamme Lexus une baisse de 37,6%, à 16.283 unités.

Son compatriote Nissan traverse quant à lui une situation encore plus difficile, puisque 33,3% de véhicules en moins ont trouvé preneur par rapport à l’année dernière.

Parmi les constructeurs haut de gamme, Daimler et Porsche font également grise mine, avec respectivement 24,5% et 50,1% de ventes en moins.

Sport

About Author

gilles

Leave a Reply