Circuit de REIMS

Le 1er juillet 1956, le célèbre triangle « Gueux-Muizon-Thillois » est devenu le trépied intime des fantasmes de course automobile de l’auteur, qui entend à la radio, et pour la première fois, le hurlement des Formule 1, couvrant peu à peu la voix haute au débit saccadé du reporter de ce GP de l’ACF.

Le 3 juillet 1960, l’auteur se retrouve, à douze ans, dans le public, à la hauteur des dernières lignes de la grille de départ du GP de l’ACF. Il assiste là à son premier Grand Prix

Une quarantaine d’années plus tard, l’auteur est revenu au même endroit, retrouvant, vision surréaliste, les stands et tribunes mangés par la végétation, pathétiques vestiges d’une gloire passée, se dressant là, loin de tout, comme un vaisseau fantôme sur les hauts-fonds du souvenir. Debout au milieu de la piste, à hauteur de la ligne de départ, dans la lumière rasante des derniers rayons du soleil qu’accroche le squelette rouillé du tableau d’affichage, Patrick Sinibaldi croit revoir dans le lointain, juste au-dessus des champs de blé, les deux tâches rouge des Dino Ferrari de Phil Hill et Wolfgang von Trips, descendant à tombeau ouvert la route de Soissons, comme deux avions de chasse en rase motte qui auraient franchi le mur du son. À cet instant est née l’envie de rendre à ce magnifique circuit l’hommage qu’il mérite en racontant son histoire.

L’auteur, Patrick Sinibaldi médecin généraliste à Nice, a vu le jour en avril 1948 à Reims, où son père était l’avant-centre du glorieux Stade de Reims. Sa passion pour la compétition automobile est née à quelques kilomètres de là, sur le circuit de Reims-Gueux, très haut lieu de la course pendant des décennies.

 
 
Titre
: Circuit de REIMS
Auteur : P. SINIBALDI
Édition : E-T-A-I
Nombre de pages : 144
Photos N & B et quadri : 350
Prix public TTC : 37 euros

Livres

About Author

admin

Leave a Reply